Mired

Le mired (contraction de l'expression anglaise MIcro REciprocal Degree) est une unité de mesure de la température de couleur. Il est aussi souvent noté mégakelvin inverse (MK-1, reciprocal megakelvin en anglais). Sa relation avec le kelvin est la suivante :

,
Représentation du lieu des corps noirs dans l'espace couleur CIE UVW, avec les isothermes en kelvins. Les isothermes se succèdent à intervalles irréguliers, de 1 000 K à 10 000 K.
Représentation du lieu des corps noirs dans le même espace, avec les isothermes en mired. Les isothermes se succèdent à intervalles réguliers.

avec M en mired ou MK-1, et T en kelvins.

L'inverse de la température de couleur est approprié pour caractériser les variations de couleur telles que perçues par l'œil humain. Un même écart de l'inverse de température de couleur correspond à une différence de couleur similaire. La multiplication par un million, pour obtenir le mired, permet d'obtenir des nombres d'usage commode[1].

En 1932, Irwin G. Priest observe que le seuil de discrimination entre deux couleurs est approximativement uniforme sur l'échelle de l'inverse de la température de couleur[2]. L'emploi du mired permet d'obtenir une mesure de la température de couleur qui reflète approximativement la variation des couleurs telle que perçue par l'œil humain. Il permet les calculs rapides de filtres de conversion. Une petite correction de couleur est souvent nécessaire.

Bien que la température en kelvins vienne au dénominateur de nombreuses formules en physique[3], seule la photographie fait usage du mégakelvin inverse, qui ne fait pas partie du Système international d'unités.

Exemples

Voici deux exemples de température de couleur, avec les correspondances entre kelvin et mired.

Ciel bleu25 000 K40 MK−1
Flash5 000 K200 MK−1

Les deux exemples ci-dessous montrent qu'une différence de 1 000 K peut correspondre à des variations de couleur nettement différentes selon le niveau de température.

4 000 K3 000 K = 1 000 K83 MK−1
7 000 K6 000 K = 1 000 K24 MK−1

Application

En photographie, le mired est utilisé pour indiquer le décalage de température de couleur provoqué par un filtre convertisseur ou correcteur de lumière. Par exemple, pour utiliser une lampe à incandescence halogène (3 200 K) en présence de lumière naturelle (5 500 K) sans altérer la dominante de couleur, on utilise un filtre provoquant un décalage de :

.

Ce qui correspond à un filtre CTB (CTB : de l'anglais color temperature blue : température de couleur bleue)[4].

Cependant, les filtres sont prévus pour une conversion ou une correction spécifique, par exemple le filtre Wratten 80A convertit la lumière de TC 3 200 K à 5 500 K. Si on l'utilise avec des lumières très différentes, par exemple pour convertir la lumière d'une lampe à incandescence d'une TC de 2 250 K en lumière de lampe à incandescence halogène de TC 3 200 K, la conversion sera imparfaite, alors que la différence de TC des lumières en mired est la même (-131). Il faudra ajouter un léger filtre magenta (0.15).

Notes et références

  1. Kodak-Pathé, Filtres Kodak : pour usages scientifiques et techniques, , p. 20.
  2. (en) Irwin G. Priest, « A proposed scale for use in specifying the chromaticity of incandescent illuminants and various phases of daylight », en:JOSA, vol. 23, no 2, , p. 41–45 (DOI 10.1364/JOSA.23.000041, lire en ligne [abstract])
  3. Voir par exemple constante de Boltzmann.
  4. (en) Blain Brown, Cinematography: Theory and Practice : Imagemaking for Cinematographers, Amsterdam, Focal Press, , poche (ISBN 978-0-240-80500-9, LCCN 2002019924, lire en ligne), p. 172

Annexes

Article connexe

Lien externe

  • Portail de l’optique
  • Portail de la physique
  • Portail des couleurs
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.