Miroslav Holub

Miroslav Holub, né le à Plzeň (Tchécoslovaquie), et mort le à Prague (République tchèque) est un poète et un immunologiste tchèque.

Miroslav Holub
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Traducteur, immunologiste, médecin écrivain, poète
Autres informations
Membre de
Pour les articles homonymes, voir Holub.

Biographie

Œuvre

L'œuvre de Holub a été fortement influencée par ses expériences en tant qu'immunlogiste : il a écrit nombre de poèmes en utilisant ses connaissances scientifiques à des fins poétiques. Ses poèmes sont rarement rimés, ce qui rend leur traduction aisée : il a été traduit dans plus de 30 langues, et est particulièrement populaire dans le monde anglophone. Cependant, bien qu'il soit un des poètes tchèques les plus connus internationallement, sa réputation continue à stagner dans son pays.

Le premier de ses livres à être publié a été Denní služba (1958) ; il y abandonnait la tendance un peu stalinienne de ses poèmes de la décennie précédente, publiés dans des magazines.

En anglais, il est apparu pour la previère fois dans The Observer en 1962, et cinq ans plus tard, un recueil de Selected Poems a été publié dans la collections des poètes modernes européens de Penguin, avec une introduction d'Al Alvarez (en) et des traductions de Ian Milner (en) et George Theiner. L'œuvre de Holub a été louée par de nombreuses personnalités, incluant Ted Hughes et Seamus Heaney[1], et son influence est visible dans Crow, un recueil de poèmes de Hughes (1970).

Outre se poésie, Holub a écrit de nombreux courts essais sur divers aspects de la science, en particulier de la biologie et de la médecine, plus spécialement de l'immunologie, et sur la vie. Une anthologie de ces textes, intitulée The Dimension of the Present Moment, est toujours disponible en anglais. Dans les années 1960, il publia deux livres de ce qu'il appela des semi-reportages de longues visites qu'il avait effectuées aux États-Unis.

Traduction française

Récompenses et hommages

Liens externes

Références

  1. The New York Times, 22 juillet 1998.
  • Portail de la poésie
  • Portail de la République tchèque
  • Portail de la poésie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.