Mohammed Taoufiq Allaoui

Mohammed Taoufiq Allaoui (en arabe : محمد توفيق علاوي), né le à Bagdad, est un homme politique irakien.

Mohammed Taoufiq Allaoui
محمد توفيق علاوي
Fonctions
Ministre des Communications

(1 an, 8 mois et 6 jours)
Premier ministre Nouri al-Maliki

(1 an, 3 mois et 9 jours)
Premier ministre Nouri al-Maliki
Membre du Conseil des Représentants

(1 an et 4 mois)
Élection 30 janvier 2005
Biographie
Nationalité irakienne
Entourage Iyad Allaoui[1] (cousin)

Biographie

Il est nommé ministre des Télécommunications le [2], jusqu'en 2007[3]. Il est nommé à nouveau à ce poste en 2010[3], mais démissionne le [4], accusant le Premier ministre Nouri al-Maliki de fermer les yeux sur des affaires de corruption[3].

Le , il est nommé Premier ministre par le président Barham Salih, deux mois après la démission d'Adel Abdel-Mehdi, dans un contexte d'importantes manifestations anti-gouvernementales à Bagdad et dans le sud de l'Irak[3]. Allaoui tend la mains aux protestataires en déclarant : « Je vous demande de poursuivre les manifestations, car si vous n’êtes pas avec moi, je serai seul et je ne pourrai rien faire. [...] Maintenant, je travaille pour vous »[5]. Mais des manifestants affichent aussitôt leur rejet du nouveau Premier ministre, car désigné par les blocs politiques[5],[6]. Les manifestants se divisent quant au soutien à lui apporter ou non[7].

Prévu fin , le vote de confiance est reporté à trois reprises du fait d'un quorum non atteint. Le 1er mars, il renonce à former un gouvernement, tandis qu'Abdel-Mehdi annonce quitter ses fonctions le . Le président de la République doit alors nommer un nouveau candidat, sans consulter les partis[8].

Notes et références

  1. (en) « Iraq's president names Mohammad Allawi as new prime minister, protesters divided », sur France 24, FRANCE24.English, (consulté le 20 février 2020).
  2. Composition du gouvernement de la République d'Irak, Ambassade de France en Irak.
  3. Irak : Mohammed Allaoui nommé premier ministre, Le Monde avec AFP, AP et Reuters, 1er février 2020.
  4. Démission d'un ministre irakien, Le Figaro, 27 août 2012.
  5. Hélène Sallon, Les contestataires de la place Tahrir rejettent le nouveau premier ministre irakien, Le Monde, 2 février 2020.
  6. Irak: les manifestants dans la rue malgré les promesses du Premier ministre désigné, AFP, 2 février 2020.
  7. « En Irak, les manifestants se divisent: faut-il donner sa chance au Premier ministre désigné? », sur Le Point, lepoint.fr, (consulté le 3 février 2020).
  8. Le Point, magazine, « Irak: le Premier ministre désigné jette l'éponge, des roquettes près de l'ambassade américaine - Le Point », lepoint.fr, (consulté le 2 mars 2020).
  • Portail de la politique
  • Portail de l’Irak
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.