Mont Vireux

Le mont Vireux est un relief situé sur la rive gauche de la Meuse qui surplombe la ville de Vireux-Molhain et qui comporte un site archéologique considéré par les archéologues et les historiens comme un important témoin de l'histoire entre le IIIe et XIVe siècles. Le mont Vireux est aménagé pour la mise en valeur des quelques vestiges de cette époque.

Mont Vireux depuis le lieu dit du Fond de Vireux

Histoire

Au cours du IIIe siècle, les premières incursions des peuples germaniques menacent l'Empire romain, incitant à renforcer les frontières et les cités. Selon la reconstitution archéologique, l'édifice de forme quadrangulaire pouvait être défendu sur les quatre flancs et était entouré par une solide palissade. Sa situation permettait une protection des activités économiques, dont la métallurgie du fer dont les vestiges sont très présents sur le site ainsi que le trafic marchand routier ou fluvial.

Restes archéologiques

Le divers murs d'enceinte des habitats, les bâtiments religieux de l'éperon Nord, témoignent d'une occupation du site depuis la fin du IIIe siècle au début du XIVe siècle.

Vestiges

Des anciennes fortifications il reste encore quelques vestiges :

  • Murs de barrage, mur d'enceinte,
  • Bases des deux tours d'angles de l'enceinte,
  • Four à pain,
  • Un foyer circulaire
  • Édifices à vocation cultuelle
  • Cimetière.
  • Habitats du Bas-Empire romain
  • Habitat féodal

Pièces archéologiques

De nombreuses pièces archéologiques ont été trouvées :

  • Pièces de monnaie,
  • Équipements militaires.
  • Objets de la vie courante
    • Poteries, outils, clefs...

Méthodologie

Lors des fouilles, les différentes strates repérées ainsi que les éléments trouvés dans chacune d'elles ont permis le déchiffrage des principales phases de l'occupation du site:

Périodes historiques

Période allant du IIIe siècle à la première moitié du IVe siècle 
  1. Elle constitue un élément du système défensif de l'empire ;
  2. Elle sert de refuge pour la population.
  • Petite accalmie ;
  • Site incendié sous Constant Ier en 342 ;
  • Site occupé moins intensivement jusqu'en 380 ;
  • Présence d'une armée franque jusqu'en 450.
Période allant de la seconde moitié du IVe siècle au IXe siècle 
  • Occupation mérovingienne et carolingienne.
Période allant du XIIIe siècle et XIVe siècle 
  • Forteresse transformée en château médiéval :
  1. Présence de vestiges permettant de localiser un village fortifié avec une grande enceinte maçonnée avec des habitats accolés.

Bibliographie

  • Jean-Paul Petit, Michel Mangin, Philippe Brunella, Atlas des agglomérations secondaires de la Gaule Belgique et des Germanies, 1994,p. 219, 220.
  • Jean-Pierre Mohen, Laurent Olivier, Archéologie de la France: 30 ans de découvertes, Réunion des musées nationaux (France), 1989,p. 361
  • Marcel Otte, Jacques Willems, La Civilisation mérovingienne dans le bassin mosan : actes du colloque international d'Amay-Liège du 22 au , 1986, p.  122, 123, 124.

Sources

  • Voir Bibliographie
  • Voir liens externes

Liens externes

  • Portail de l’archéologie
  • Portail de la Rome antique
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.