Moteur Fiat 1.3 MultiJet

Le moteur Fiat 1.3 MultiJet est un moteur thermique turbocompressé pour automobiles diesel comportant quatre cylindres en ligne, équipé du système d'injection révolutionnaire Common Rail® breveté par le groupe Fiat et sa filiale équipementière Magneti Marelli en 1996. Ce principe d'injection a évolué et la deuxième génération lancée en 2009 a été baptisé MultiJet®.

Moteur Fiat 1.3 MultiJet
Fiat 1.3 MultiJet dans une Fiat 500 (2010)

Autres noms
M-JET & JTDm (Alfa Romeo, Fiat & Lancia), Ecojet (DR Motor Company), TDCI (Ford), DDiS (Suzuki), CDTI (Opel), HDI (Peugeot/Citroën), Quadrajet (Tata)
Constructeur
Caractéristiques techniques
Cylindrée
1.248 cm3
Alésage
69,6 mm
Course
82,0 mm
Refroidissement
Eau
Dimensions
Masse
130 kg

Ce système d'alimentation équipe désormais tous les moteurs diesels du groupe Fiat depuis le petit 4 cylindres de 1.248 cm3 jusqu'au gros V6 de 3.0 litres.


Histoire du Common Rail

La première application mondiale d'un système d'injection de gasoil haute pression Common Rail dans un moteur diesel d'automobiles est réalisée en 1997 avec l'Alfa Romeo 156 1.9 M-JET 16V, suivie quelques mois plus tard par la Mercedes-Benz Classe C 200 & 220 CDI.

L'évolution du système Common Rail dans sa deuxième puis troisième génération a abouti au système MultiJet II & III.

Le petit moteur diesel Fiat 1.3 Multijet équipe de très nombreux modèles du groupe Fiat avec les marques Alfa Romeo, Lancia, Fiat Automobiles & Fiat Professional sous les références M-Jet & JTDm, mais également beaucoup d'autres modèles de constructeurs étrangers qui ont rebaptisé le moteur Fiat, parfois fabriqué sous licence, DDiS par Suzuki, Ecojet par DR Motor Company, TDCI par Ford, CDTI par Opel et General Motors, HDI par Peugeot et Citroën et Quadrajet par Tata.


Logo MultiJet

La haute technologie MultiJet

La caractéristique qui différentie principalement la technologie de la première génération Common Rail et l'actuelle MultiJet est la combustion, plus lente et graduelle pour la même quantité de gasoil brûlé dans le cylindre. Le principe retenu a été d'augmenter le nombre des injections de carburant, de deux dans le moteur avec système UniJet® à cinq. Par rapport au système d'injection Common Rail, le MultiJet prévoit l'introduction d'autres types d'injection, appelés pré et post, jusqu'à un total de cinq, ce qui permet une meilleure gestion du moteur à froid et la régénération du filtre à particules. Cette évolution de l'injection directe a donné une forte augmentation du rendement général du moteur, en particulier dans les bas régimes et a fait baisser sensiblement le bruit et le niveau de pollution à l'échappement. Le temps entre deux injections successives a été réduit à seulement 150 microsecondes et la quantité de carburant injectée est passée de deux millimètres cubes à moins de un millimètre cube.

La consommation a ainsi pu être ramenée en dessous des 5 mitres aux 100 km sen consommation moyenne.

Le système d'injection est géré par une centrale électronique Magneti Marelli qui peut changer en permanence la logique des injections selon les paramètres relevés, le régime de rotation du moteur, le couple réclamé pour assurer la vitesse requise et la température extérieure, du moteur et du liquide de refroidissement.

Les pressions d'alimentation du gasoil sont limitées à 1.400 bar sur le Fiat 1.3 Multijet 16V.

Avec la version Multijet II, lancée en 2009, de nouveaux injecteurs équipés de soupapes hydrauliques, peuvent contrôler avec une extrême précision la quantité de gasoil injectée dans la chambre de combustion avec une séquence d'injections particulièrement rapide. On peut obtenir jusqu'à 8 injections consécutives soit 3 en plus par rapport à la première version.

Le moteur Fiat 1.3 MultiJet

Le prototype Fiat 1.2 MultiJet

Le premier moteur diesel Fiat Multijet est né dans l'usine Fiat MA de Pratola Serra dans la province Province d'Avellino à l'est de Naples en 1999, pour équiper le concept car Fiat Ecobasic[1]. Il s'agissait d'un petit moteur diesel très compact à 4 cylindres de 1,2 litres, avec 4 soupapes par cilindro et développait une puissance de 61 Ch DIN qui permettait à l'Ecobasic de ne consommer que 2,9 litres de gasoil aux 100 km et de ne rejeter que 76 grammes de CO₂par km parcouru avec une homologation Euro 4. Dès sa présentation en au Motor Show de Bologne, ce nouveau moteur fit grand bruit chez les professionnels et les constructeurs concurrents pour sa très faible cylindrée, sa puissance élevée et sa consommation minimale. Le constructeur italien Fiat dû retarder le développement industriel du projet en raison des difficultés financières rencontrées.

Fiat Punto II (1999) C'est avec cette 2ème série de Punto en 2003 que Fiat a lancé en grande série de moteur 1.3 MultiJet 16V

Fiat 1.3 Multijet de série

Après avoir fait bénéficier de la nouvelle technologie MultiJet au moteur Fiat 1.9 M-JET 16V monté sur l'Alfa Romeo 156, Fiat lance en grande série le premier moteur qui utilisera dès l'origine le système Multijet : le petit 1,3 litres dérivé du 1,2 avec une petite augmentation de la cylindrée portée à 1.248 cm³.

Ce nouveau moteur diesel 1.3 MultiJet comporte deux arbres à cames[2], doté d'unturbocompresseur et intercooler. Les dimensions du moteur sont : 50 cm de longueur par 65 cm de hauteur comprenant une base en fonte et une culasse en aluminium, arbre moteur et bielles en acier. L'alésage est de 69,6 mm pour une course longue de 82 mm. Le moteur complet pèse 130 kg.

Le moteur est présenté en avant première en 2002 pour équiper le prototype Opel Eco Speedster[3],[4], voiture sportive ultralégère équipée du moteur Fiat 1.3 MultiJet dont la puissance avait été portée à 112 Ch DIN faisant rouler la voiture à 250 km/h avec une consommation de 2,5 litres aux 100 km.

Opel Eco Speedster avec le moteur Fiat 1.3 Multijet de 112 ch DIN

La présentation officielle du nouveau moteur Fiat 1.3 diesel de sérié arriva avec le lancement, en 2003, de la 2ème série de la Fiat Punto II. L'année suivante, le moteur était monté sur les Fiat Idea et Lancia Musa puis, sur la Fiat Panda II. La puissance maxi de 69 Ch DIN (51 kW) de la version standard est obtenue à 4.000 tours par minute avec un couple de 180 Nm à seulement 1.750 tours par minute. Pour la seule Panda, le couple a été abaissé à 145 Nm à 1.500 tours. Ce nouveau moteur 1.3 diesel est fabriqué dans l'usine Fiat de Bielsko-Biała en Pologne[5].

Tous les moteurs Fiat 1.3 MultiJet disposent d'une distribution par chaîne.

A cette époque, les groupes Fiat et General Motors avaient noué un accord de coopération avec échange de participations. Fiat fit profiter son allié de ce moteur pour ses modèles Opel Corsa C, Meriva A, Agila A et Combo C. Le constructeur japonais Suzuki, alors allié à Volkswagen a malgré cela adopté ce moteur pour équiper les Wagon R+, Swift et Ignis. De même Chevrolet a utilisé le moteur Fiat pour son Aveo turbodiesel T3 sedan, avec les versions de 75 et 90 Ch DIN.

Ce moteur a bénéficié régulièrement de mises à jour et d'améliorations pour mieux répondre aux attentes des clients de chaque constructeur. D'abord homologué par le groupe Fiat sous la norme Euro 3, il a aussi été homologué sous la normes Euro 4. Une grande évolution lui a été apportée avec l'adoption d'une version avec turbine à géométrie variable qui a fait passer la puissance maxi de 70 à 90 Ch DIN. A cette occasion, l'Opel Meriva a été dotée d'un filtre à particules DPF qui lui a permis de réduire très fortement ses émissions polluantes.

La version 90 Ch DIN du moteur équipa la Fiat Grande Punto et son clone, l'Opel Corsa D mais aussi l'Astra H, les Lancia Musa et Ypsilon, Fiat Linea et Idea avec filtre à particules DPF de serie et une homologation Euro 4. Le couple maxi du moteur Fiat 1.3 Multijet 90 ch DIN était de 200 Nm à 1.750 tours par minute. En 2009, Alfa Romeo adopta ce moteur pour équiper la petite MiTo.

Le moteur Fiat 1.3 MultiJet équipé du turbocompresseur à géométrie fixe a bénéficié d'une augmentation de puissance dans sa version MY 2005 passant à 75 Ch DIN contre les 69 Ch d'origine, avec une augmentation du couple à 190 Nm à 1.750 trs/min tandis que la demande de certains marchés à fait naître une version à géométrie variable dont la puissance a été ramenée à 84 Ch DIN, notamment monté sur le Fiat Doblò et le pick-up Fiat Strada pour les marchés d'Amérique du sud (Argentine et Brésil). Une version plus puissante est lancée en 2007 et équipa en premier la nouvelle série de la Lancia Ypsilon. La puissance du petit moteur diesel Fiat 1.3 Multijet atteint désormais 105 Ch DIN selon la norme Euro 4 avec 123 grammi de CO2 par km.

Suite à la joint-venture entre Fiat et Ford qui a vu Fiat lui fournir le projet et la fabrication de sa nouvelle Ford Ka II, le moteur diesel Fiat 1.3 MultiJet de 75 Ch DIN rebaptisé "TDCI" sera monté sur le modèle produit dans l'usine Fiat en Pologne.

En 2008, le constructeur indien Tata Motors négocie avec Fiat un accord pour l'augmentation de la production de moteurs 1.3 MultiJet dans l'usine Fiat de Pune en Inde pour équiper les modèles Tata Indica Vista et Indigo Manza en plus des Fiat Grande Punto, Palio Stile et Linea produites localement pour le marché indien et éviter ainsi les taxes sur l'importation de produits finis. Le moteur produit localement est également fourni au groupe indien Maruti Suzuki pour plusieurs de ses modèles dont les Maruti Swift Diesel et Maruti Ritz.


Les différentes appellations du moteur Fiat 1.3 MultiJet

  • Le groupe américain General Motors et sa filiale européenne Opel renomment le moteur Fiat 1.3 MultiJet sous le code projet Z13 et dans les brochures commerciales CDTI (acronyme de Commonrail Diesel Turbo Injection).
  • Suzuki renomme le moteur DDiS (acronyme de Diesel Direct injection Suzuki).
  • Alfa Romeo dénomme ce moteur M-JET et JTDm (le m pour Multijet),
  • Tata renomme le moteur Quadra Jet,
  • le groupe français PSA (Peugeot et Citroën) l'a rebaptisé HDI, comme leurs moteurs turbodiesel à injection directe,
  • DR Motor Company l'appelle Ecojet,
  • Ford le rebaptise TDCI.


Récapitulatif des versions du moteur Fiat 1.3 MultiJet I et ses utilisations

Moteur FIAT 1.3 Multijet I 16V
Variante Taux de compression Puissance maxi
Ch DIN @ tr/min
Couple maxi
Nm @ tr/min
Norme Euro Applications Années de production
1.3 Multijet 16V 69 CV18,0:169 @ 4.000145 @ 1.500Euro 3
Euro 4
Fiat Panda & Panda 4x4 1.3 Multijet 16V 70depuis 2004
170 @ 1.750Euro 4Opel Corsa 1.3 CDTI 16V 70de 2003 à 2006
Opel Meriva 1.3 CDTI 16V 70de 2005 à 2006
Opel Combo 1.3 CDTI 16V 70de 2004 à 2007
Opel Agila 1.3 CDTI 16V 70de 2003 à 2007
Opel Tigra TwinTop 1.3 CDTI 16Vde 2004 à 2008
180 @ 1.750Euro 4Fiat Punto 1.3 Multijet 16V 70depuis 2003
Fiat Idea 1.3 Multijet 16V 70depuis 2004
Fiat Doblò 1.3 Multijet 16V 70de 2004 à 2005
Lancia Musa 1.3 Multijet 16V 70depuis 2004
Lancia Ypsilon 1.3 Multijet 16V 70de 2003 à 2006
Suzuki Swift 1.3 DDiS 16V 70de 2005 à 2008
Suzuki Ignis 1.3 DDiS 16V 70de 2004 à 2008
Suzuki Wagon R+ 1.3 DDiS 16V 70de 2003 à 2008
1.3 Multijet 16V 75 CV18,0:175 @ 4.000145 @ 1.500Euro 4
Euro 5
Fiat Panda 1.3 Multijet 16V 75depuis 2007
Fiat 500 & 500C 1.3 Multijet 16V 75depuis 2007
Euro 4Ford Ka 1.3 TDCI 16Vdepuis 2008
170 @ 1.750Euro 4Opel Corsa 1.3 CDTI 16V 75de 2006 à 2010
Opel Meriva 1.3 CDTI 16V 75de 2005 à 2010
Opel Combo 1.3 CDTI 16V 75depuis 2007
180 @ 2.000Euro 4Fiat Doblò Cargo 1.3 Multijet 16V 75de 2005 à 2010
184 @ 2.000Euro 4Fiat Palio Stile 1.3 Multijet 16V 75depuis 2007
190 @ 1.750Euro 4Tata Indica Vista 1.3 QuadraJet 16Vdepuis 2008
Opel Agila 1.3 CDTI 16Vdepuis 2008
Suzuki Splash 1.3 DDiS 16Vdepuis 2008
190 @ 2.000Euro 4Fiat Grande Punto 1.3 Multijet 16V 75de 2005 à 2018
Fiat Punto Evo 1.3 Multijet 16V 75de 2009 à 2018
Fiat Fiorino 1.3 Multijet 16Vdepuis 2007
Fiat Qubo 1.3 Multijet 16Vde 2008 à 2010
Lancia Ypsilon 1.3 Multijet 16Vdepuis 2006
Suzuki Swift 1.3 DDiS 16V 75de 2008 à 2010
1.3 Multijet 16V 76 CV18,0:176 @ 4.000197 @ 1.750Euro 4Fiat Grande Punto (310) 1.3 Multijet 16Ven Inde depuis 2009
1.3 Multijet 16V 84 CV17,6:184 @ 4.000200 @ 1.750Euro 4Fiat Strada 1.3 Multijet 16Vau Brésil depuis 2006
Fiat Doblò Mk1 1.3 Multijet 16V 85de 2005 à 2009
1.3 Multijet 16V 90 CV17,6:190 @ 4.000200 @ 1.750Euro 4Fiat Grande Punto 1.3 Multijet 16V 90de 2005 à 2010
Fiat Punto Evo 1.3 Multijet 16V 90depuis 2009
Fiat Idea 1.3 Multijet 16V 90de 2006 à 2010
Fiat Doblò Mk2 1.3 Multijet 16V 90de 2009 à 2010
Fiat Linea 1.3 Multijet 16V 90depuis 2007
Alfa Romeo MiTo 1.3 JTDm 16V 90de 2008 à 2009
Lancia Ypsilon 1.3 Multijet 16V 90de 2006 à 2010
Lancia Musa 1.3 Multijet 16V 90de 2006 à 2010
Tata Indigo Manza 1.3 QuadraJet 16V 90depuis 2010
Opel Corsa 1.3 CDTI 16V 90de 2006 à 2010
Opel Astra 1.3 CDTI 16V 90de 2005 à 2009
1.3 Multijet 16V 105 CV17,6:1105 @ 4.000200 @ 1.750Euro 4Lancia Ypsilon 1.3 Multijet 16V 105de 2006 à 2010

Moteur Fiat 1.3 Multijet II (famille SDE)

En fin d'année 2009, Fiat Powertrain présente l'évolution du moteur 1.3 MultiJet, le nouveau 1.3 Multijet II[6],[7],[8],[9]. Il s'agit d'une évolution importante du système MultiJet breveté par Fiat et sa filiale Magneti Marelli, basée sur un nouveau système d'injection plus rapide et précis. Ce nouveau système permet en effet d'obtenir jusqu'à 8 injections consécutives au lieu des 5 précédemment, de placer un nouveau filtre à particules plus près du moteur de manière à améliorer la combustion des derniers petits résidus de particules polluantes à l'intérieur du filtre, le tout procurant une augmentation du rendement du moteur qui est maintenant équipé du dispositif Start&Stop (brevet Fiat) qui arrête le moteur durant les arrêts du véhicule lorsque le levier de vitesses est au point mort. La puissance des nouveaux moteurs Fiat 1.3 MultiJet II est de 75 Ch DIN pour la variante turbocompressée avec turbine à géométrie fixe avec un couple de 190 Nm à 1.750 tours par minute tandis que la version avec turbine à géométrie variable développe 95 Ch DIN avec un couple de 190 ou 200 Nm à 1.500 tours par minute.

Ce nouveau moteur Fiat 1.3 Multijet II, développé par la nouvelle structure Fiat Powertrain Technologies, adopte un injecteur spécial, breveté par FPT, et la gestion du système est assurée par une centrale électronique Magneti Marelli.

Ce nouveau moteur a été présenté lors du Salon de l'automobile de Francfort en à l'occasion du lancement de la nouvelle Fiat Punto Evo. Une version avec une puissance réduite à 90 Ch DIN a équipé le nouveau Fiat Doblò de jusqu'à l'automne 2010 avec un couple de 200 Nm à 1.500 tr/min. A partir d', le Fiat Doblò n'a monté que le moteur Fiat 1.6 MultiJet. Le nouveau moteur a été homologué selon la norme Euro 5.

Ce moteur a été monté également sur les modèles Alfa Romeo MiTo, Opel Corsa D, Meriva B et Astra J mais aussi sur les Lancia Musa, Fiat 500 (2007), Fiat Qubo, Suzuki Swift, Chevrolet Aveo[10], les minispaces et utilitaires français Citroën Nemo / Peugeot Bipper et leurs versions utilitaires[11].

A partir de 2012, Fiat lance une version dérivée du 95 Ch DIN dont la puissance est réduite à 85 Ch DIN qui conserve la turbine à géométrie variable. Cette version équipe la dernière évolution de la Fiat Punto III réputée pour sa consommation extrêmement faible et ses rejets polluants les plus bas de la catégorie. Les versions d'entrée de gamme des Fiat 500L et Alfa Romeo MiTo ont également bénéficié de ce moteur[12],[13].

Avec l'apparition du nouveau système Multijet II, Fiat Powertrain Technologies a inauguré une nouvelle nomenclature pour la désignation de ses moteurs automobiles : le Fiat 1.3 fait désormais partie de la classe SDE (acronyme de Small Diesel Engine c'est à dire Petits Moteurs Diesel). Le 1.3 Multijet II pèse 130 kg, comme son prédécesseur, et est toujours fabriqué dans l'usine Fiat de Bielsko-Biała, en Pologne.


Récapitulatif des versions du moteur Fiat 1.3 MultiJet II et ses utilisations

Moteur Fiat 1.3 Multijet II 16V
Variante Taux de compression Puissance maxi
Ch DIN @ tr/min
Couple maxi
Nm @ tr/min
Norme Euro Applications Années de production
1.3 Multijet II 16V 75 CV16,8:175 @ 4.000180 @ 1.750Euro 5Opel Meriva 1.3 CDTI 16V 75depuis 2010
190 @ 1.500Euro 5Fiat Fiorino 1.3 Multijet II 16V 75depuis 2010
Citroën Nemo 1.3 HDI 16Vde 2010 à 2018
Peugeot Bipper 1.3 HDI 16Vde 2010 à 2018
190 @ 1.750Euro 5Fiat Punto Evo 1.3 Multijet II 16V 75de 2009 à 2018
Fiat Grande Punto 1.3 Multijet II 16V 75depuis 2009
Fiat Qubo 1.3 Multijet II 16V 75depuis 2010
Opel Corsa 1.3 CDTI 16V 75de 2010 à 2019
Suzuki Swift 1.3 DDiS 16V 75depuis 2010
Chevrolet Aveo 1.3 CDTI 16V 75depuis 2011
1.3 Multijet II 16V 85 CV16,8:185 @ 3.500200 @ 1.500Euro 5Fiat Punto 1.3 Multijet II 85de 2012 à 2018
Fiat 500L 1.3 Multijet II 16V 85depuis 2012
Alfa Romeo MiTo 1.3 JTDm-2 16V 85de 2012 à 2019
1.3 Multijet II 16V 95 CV16,8:195 @ 4.000180 @ 1.750Euro 5Opel Meriva 1.3 CDTI 16V 95de 2010 à 2018
190 @ 1.750Euro 5Opel Astra 1.3 CDTI 16Vde 2010 à 2018
10,5:1Euro 5Chevrolet Aveo 1.3 CDTI ECO 16V 95depuis 2011
200 @ 1.500Euro 5Fiat Punto Evo 1.3 Multijet II 16V 95de 2009 à 2018
Fiat 500 & 500C 1.3 Multijet II 16V 95de 2009 à 2019
Fiat Fiorino 1.3 Multijet II 16V 95depuis 2010
Fiat Qubo 1.3 Multijet II 16V 95depuis 2010
Fiat Idea 1.3 Multijet II 16V 95de 2010 à 2012
Lancia Musa 1.3 Multijet II 16V 95de 2010 à 2012
Lancia Ypsilon 1.3 Multijet II 16V 95de 2011 à 2019
Alfa Romeo MiTo 1.3 JTDm-2 16V 95de 2010 à 2018
Euro 6 Fiat Tipo/Ægea 1.3 Multijet II 16V 95 depuis 2015
210 @ 1.750Euro 5Opel Corsa 1.3 CDTI 16V 95de 2010 à 2019
Chevrolet Aveo 1.3 CDTI 16V 95depuis 2011


Voir aussi

Notes et références

  • Portail de l’automobile
  • Portail de l’énergie
  • Portail de l’Italie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.