Moulins-Lille

Moulins-Lille nommée aussi Moulins est une ancienne commune du Nord de la France, créée en 1834 à partir d'une partie de la commune de Wazemmes et rattachée à Lille en 1858. Son nom est resté dans celui de l'actuel quartier de Lille-Moulins.

Cet article concerne l'ancienne commune rattachée à Lille en 1858. Pour le quartier actuel de Lille, voir Lille-Moulins.

Moulins-Lille

Moulins-Lille en 1860.
Administration
Pays France
Département Nord
Arrondissement Lille
Statut Ancienne commune
Démographie
Population 7 418 hab. (1856)
Géographie
Coordonnées 50° 37′ 10″ nord, 3° 04′ 01″ est
Historique
Date de fondation 1834
Date de dissolution 1858
Commune(s) d’intégration Lille
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nord
Moulins-Lille
Géolocalisation sur la carte : Lille
Moulins-Lille
Géolocalisation sur la carte : France
Moulins-Lille
Géolocalisation sur la carte : France
Moulins-Lille

    Géographie

    La localisation de la commune de Moulins-Lille correspond grossièrement à celle du quartier actuel de Lille-Moulins, qui n'en reprend cependant pas à l'identique le périmètre. La commune s'étendait plus au Nord que le quartier, jusqu'au niveau de l'actuelle rue Jean-Bart et plus au sud jusqu'à la limite sud actuelle de la commune de Lille. Elle était par contre moins étendue d'est en ouest que le quartier actuel. A l'est, elle ne dépassait pas le niveau de l'actuelle porte de Valenciennes (au delà on était situé sur la commune de Fives). A l'ouest, la limite avec Wazemmes suivait le tracé des actuelles rues Caumartin, Ducourouble, Wazemmes, Meuniers et Albert-Samain ; au delà, la rue Garibaldi séparait Moulins de la commune d'Esquermes.

    Localisation de Moulins-Lille.

    Toponymie

    La commune tire son nom des centaines de moulins (277 à l'époque de Napoléon Ier) qui occupaient son territoire à l'époque de la création de la commune. Elle est nommée Moulins de 1834 à 1849, puis Moulins-Lille jusqu'en 1858. Sur le cadastre de 1850, elle est désignée comme Moulins-lez-Lille[1].

    Histoire

    Jusqu'au XVIIIe siècle la seule partie habitée du territoire du futur Moulins était dénommée faubourg des Malades en bordure de la route d'Arras (actuellement rue d'Arras). Cette dénomination était liée à l'implantation d'une très ancienne léproserie qui daterait du XIIIe siècle. Cette léproserie située au nord de la gare Saint-Sauveur et du boulevard Jean-Baptiste-Lebas était un important établissement couvrant 5 hectares qui fut supprimé en 1670 par Vauban après la conquête de Lille par Louis XIV. Ses matériaux furent utilisés pour la construction du fort Saint-Sauveur[2].

    La route d'Arras était dans le prolongement de la rue des Malades, principal axe du quartier Saint-Sauveur qui prit le nom de rue de Paris en 1793 et de rue Pierre-Mauroy en 2018.

    Au 19e siècle, le faubourg est dénommé faubourg de Paris. Il est l'un des trois faubourgs situés à Wazemmes, tous les trois constitués autour de de voies rayonnants à partir de Lille. Le faubourg de Béthune, autour de l'actuelle rue Léon-Gambetta, est alors le plus peuplé et comprend la Mairie de Wazemmes, l'église, le cimetière et l'école. Le faubourg de Paris, étiré le long des routes de Douai et d'Arras voit sa population s'accroître fortement au début de la révolution industrielle au point d'atteindre près de 3000 habitants (sur 8500 habitants en tout à Wazemmes).

    Communes avant l'agrandissement de Lille en 1858.

    En 1832, une pétition d'habitants du faubourg de Paris sollicite l'indépendance communale. Le conseil municipal de Wazemmes rejette la requête mais en une ordonnance royale approuve l'érection du faubourg de Paris en commune indépendante à partir du . Un géomètre fixe la limite entre les deux communes.

    De longs débats ont lieu ensuite entre les deux communes pour le partage de la dette[3].

    Lors de la création de la commune, la population de Moulins était de 2 746 habitants[4]. La présence de nombreux moulins au XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle inspira son nom. Il existait, en 1783, 43 moulins à huile, 8 blé, 2 scieries de bois, 1 pour la fabrication de papier[5].

    En produisant de la farine et de l’huile en quantité, ces moulins firent de ce Faubourg le marché le plus important de la région Nord.

    En 1858, Moulins-Lille est rattachée à Lille par décret impérial en même temps que Fives, Wazemmes et Esquermes.

    Administration

    Liste des maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    1833 1840 Floris Parsy    
    1840 1846 Adrien Bonté    
    1846 1858 Philippe Bériot    
    Les données manquantes sont à compléter.

    Démographie

    Évolution démographique
    1836 1841 1846 1851 1856
    3 1203 3144 4174 8757 418
    (Sources : Ldh/EHESS/Cassini[6])

    Références

    1. « A la découverte des plans cadastraux... | Archives municipales de Lille », sur archives.lille.fr (consulté le 17 novembre 2019)
    2. Alfred Salembier, Histoire de Wazemmes, H. Pique Lille, , 459 p. (lire en ligne), p. 186-194.
    3. Abbé Alfred Salembier, « Histoire de Wazemmes, 1912 », Revue du Nord n°14 p. 142, (lire en ligne)
    4. Alfred Salembier, Histoire de Wazemmes, Société d'études de la province de Cambrai, , 450 p. (lire en ligne), p. 314 (diminution de la population de Wazemmes à la date du détachement de Moulins).
    5. Alfred Salembier, Histoire de Wazemmes, Société d'histoire de la province de Cambrai, , 450 p. (lire en ligne), p. 111.
    6. http://cassini.ehess.fr/cassini/fr/html/fiche.php?select_resultat=24216
    • Portail de la métropole européenne de Lille
    • Portail des communes de France
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.