Moutardon

Moutardon est une commune associée à Nanteuil-en-Vallée, dans le département de la Charente, dans la région Nouvelle-Aquitaine.

Moutardon

La mairie de Moutardon
Administration
Pays France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente
Arrondissement Confolens
Canton Charente-Nord
Intercommunalité Communauté de communes des Trois Vallées
Commune Nanteuil-en-Vallée
Statut Commune associée
Maire délégué André Gerbaud
Code postal 16700
Code commune 16235
Démographie
Gentilé Moutardonnais
Population 266 hab. (2007)
Géographie
Coordonnées 46° 02′ 39″ nord, 0° 18′ 21″ est
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Nanteuil-en-Vallée
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Charente
Moutardon
Géolocalisation sur la carte : Charente
Moutardon
Géolocalisation sur la carte : France
Moutardon
Géolocalisation sur la carte : France
Moutardon

    Géographie

    Moutardon est située dans le nord du département de la Charente, à km au nord de Nanteuil-en-Vallée et à km à l'est de Ruffec. Elle a été associée à Nanteuil-en-Vallée le par arrêté préfectoral du .

    Elle est traversée par la Lizonne (affluent de la Charente).

    Communes associées

    Moutardon (6 km) Messeux (4,5 km)
    Aizecq (3,5 km) N
    O    Nanteuil-en-Vallée    E
    S
    Pougné (3 km) Saint-Gervais (3 km)

    Toponymie

    Une forme ancienne est Monte Arduo, alias Arduo[1].

    L'origine du nom de Moutardon remonterait au mot latin mons (colline) et à un nom de personne peut-être germanique Ardo, ce qui correspondrait à « mont d'Ardon »[2],[3].

    Histoire

    Au Moyen Âge, principalement aux XIIe et XIIIe siècles, l'abbaye de Nanteuil se trouvait sur une variante nord-sud de la via Turonensis, itinéraire du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle qui passait par l'abbaye de Charroux, Saint-Amant-de-Boixe, Angoulême, Blanzac et Aubeterre. Moutardon est le point d'entrée en Charente de cet ancien chemin. Une stèle a été érigée à la limite départementale en 2008 par l'Association des Amis de Saint-Jacques en Charente[4].

    Moutardon serait la paroisse d'origine de la famille de Livenne, famille noble éteinte, qui y possédait une terre[5].

    Au début du XXe siècle, l'industrie était représentée par un moulin à blé sur la Lizonne et quelques fours à chaux. Il y avait aussi des mines de fer qui n'étaient plus exploitées[6].

    Démographie

    L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en [8],[Note 1].

    En 2007, la commune comptait 266 habitants.

               Évolution de la population  [modifier]
    1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
    621572664767750667718712677
    1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
    645639605610664636631613559
    1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
    601549538509527455399414378
    1968 2007 - - - - - - -
    342266-------
    De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
    (Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
    Histogramme de l'évolution démographique

    Remarques

    En 2007, la commune comptait 266 habitants[11].

    Lieux et monuments

    L'église

    L'église paroissiale Saint-Martial

    Notes et références

    Notes

    1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

    Références

    1. Jean Nanglard, Pouillé historique du diocèse d'Angoulême, t. III, Angoulême, imprimerie Despujols, , 582 p., p. 236
    2. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Librairie Guénégaud, (1re éd. 1963), 738 p. (ISBN 2-85023-076-6), p. 471.
    3. Foerstemann, Altdeutsches Namenbuch, Berlin, 1856, p.606 in Jean Talbert, Origine des noms de lieux, 1928
    4. Joël Guitton et al., Les chemins de Saint-Jacques en Charente, éditions Sud Ouest, , 254 p. (ISBN 978-2-8177-0053-3, présentation en ligne), p. 17
    5. Jean-Marie Ouvrard, « Blasons de la Charente, De Livenne », (consulté le 28 février 2015)
    6. Jules Martin-Buchey, Géographie historique et communale de la Charente, édité par l'auteur, Châteauneuf, 1914-1917 (réimpr. Bruno Sépulchre, Paris, 1984), 422 p., p. 255
    7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
    8. [ Calendrier départemental des recensements], sur le site de l'Insee.
    9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
    10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années .
    11. [xls] Insee : recensement 2007 : fiche de synthèse Excel, onglet Communes associées.

    Voir aussi

    Articles connexes

    Liens externes

    • Portail de la Charente
    • Portail des communes de France
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.