Movimento Arte Concreta

Le Movimento per l'arte concreta (Mouvement pour l'art concret) ou MAC, est un mouvement artistique fondé à Milan en 1948 par Atanasio Soldati, Gillo Dorfles, Bruno Munari et Gianni Monnet, dans le but de promouvoir l'art non-figuratif et en particulier un type d'abstraction géométrique, sans référence au monde extérieur. Le nom du mouvement retourne à un sens du mot « concret » introduit dans les années 1930 par Van Doesburg et Kandinsky. Ce sens est alors opposé, en plus de la figuration, à l'abstraction dite « lyrique ». Préfigurée dès les années 1930 par des artistes tels que Reggiani, Soldati, Melotti, Radice, Rho ou Veronesi, cette tendance joue dans l'Italie d'après-guerre un rôle analogue à Abstraction-Création et Cercle et Carré.

Andrea Bisanzio. Photo par Paolo Monti

Le MAC débute avec une exposition de groupe tenue à la Libreria Salto à Milan en et présentée par Giuseppe Marchiori. Au cours des années suivantes, le mouvement se diffuse à Milan, Turin, Gênes et Florence, comprenant outre des peintres et sculpteurs, des architectes, des designers industriels et des graphistes. Cette dernière caractéristique du MAC peut être mise en relation avec la diversité des centres d'intérêts de personnalités comme Dorfles et Munari.

Depuis sa fondation, Gianni Bertini, Ferdinando Chevrier, Salvatore Garau, Mario Nigro, Galliano Mazzon et Luigi Veronesi, parmi d'autres, ont rejoint le mouvement. Le MAC a aussi eu des rapports avec les jeunes peintres de l'école romaine, Carla Accardi, Piero Dorazio, Achille Perilli, qui donneront naissance au groupe Forma 1. Le MAC a été dissous en 1958.

Source

Bibliographie

  • (it) Gillo Dorfles, Ultime tendenze dell'arte d'oggi, Feltrinelli, Milano, 2003, (ISBN 88-07-81566-4).
  • (it) Movimento Arte Concreta 1948-1952, Catalogue de l'exposition de la Fondazione Cassa di Risparmio di Roma, édité par E. Crispolti Edieuropa/De Luca Editori d'arte, Rome, 2003, (ISBN 88-8016-544-5) (OCLC 53296965).
  • Portail de la peinture
  • Portail des arts
  • Portail de l’Italie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.