Murray Spivack

Murray Spivack est un percussionniste et un ingénieur du son américain né le à Kiev (Ukraine, mais alors partie de l'Empire russe) et mort le à Los Angeles (Californie).

Murray Spivack
Naissance
Kiev, Empire russe
Nationalité Américaine
Décès
Los Angeles, Californie
Profession Ingénieur du son
Professeur de Batterie
Films notables Hello, Dolly!
Tora ! Tora ! Tora !

Biographie

Murray Spivack a combiné deux professions dans sa carrière, d'un côté percussionniste pour le théâtre et le cinéma, d'un autre côté ingénieur du son très inventif[1],[2].

Il commence à travailler à New York avec les orchestres de la NBC, de CBS et du Strand Theatre (en). En 1928, il est un des premiers percussionnistes à travailler avec Josiah Zuro (en), qui à cette époque synchronise des musiques avec des films muets. En 1929, Murray déménage à Hollywood, où il devient directeur du département son de RKO Pictures. C'est à cette époque qu'il travaille notamment sur la bande son de King Kong[3]. Par la suite, il entre à 20th Century Fox, qu'il quitte après 17 ans pour travailler en indépendant[2].

En 1972, il prend sa retraite de l'industrie cinématographique, et reprend l'enseignement des percussions[2],[3].

Filmographie (sélection)

Distinctions

Récompenses

Nominations

Notes et références

  1. Cf. lien externe sur la sonorisation de King Kong en 1933
  2. (en) Dave Black, « Murray Spivack », Percussive Arts Society Hall of Fame (reprise d'un article paru dans le n° de novembre 1994 de "Percussion News") (consulté le 18 février 2016).
  3. (en) « Murray Spivack Percussion Studio Collection, 1897-1985 », University Archives, Booth Library, Eastern Illinois University (consulté le 18 février 2016).

Voir aussi

Bibliographie

  • Marty McGee, Encyclopedia of Motion Picture Sound, McFarland (2001), 300 pages (ISBN 9781476609706)

Liens externes

  • Portail du cinéma américain
  • Portail du jazz
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.