Myliobatiformes

Les Myliobatiformes constituent un ordre de raies (stingrays en anglais).

Le statut de cet ordre est parfois discuté, et certaines classifications ont placé ses familles et genres dans l'ordre Rajiformes.

Description et caractéristiques

Ce sont des raies très comprimées dorsalement, et de silhouette souvent large. Les fentes branchiales sont en position ventrale. Les nageoires pectorales, très larges, sont attachées antérieurement au côté de la tête, plus haut que le début des fentes branchiales. Les yeux et les spiracles sont en position dorsale, et la respiration se fait préférentiellement par les spiracles pour les espèces non pélagiques. La mâchoire est protrusive chez la plupart des espèces, et les dents forment un pavement[1].

La plupart des espèces sont vivipares (les autres pondent des œufs en forme de capsules hérissées de pics)[1].

Raie aigle Myliobatis aquila, l'espèce-type.

Liste des familles

Selon World Register of Marine Species (11 mars 2016)[2] :


ITIS (21 octobre 2014)[3] y ajoute les Mobulidae Gill, 1893, fondus par FishBase dans les Myliobatidae (sous-famille des Mobulinae).

Paleobiology Database (21 octobre 2014)[4] ajoute plusieurs groupes fossiles, comme la famille des Ceratopteridae.


Références taxinomiques

Notes et références

  • Portail de l’ichtyologie
  • Portail de la biologie marine
  • Portail des Chondrichthyes
  1. Coates, M., Gess, R., Finarelli, J., Criswell, K., Tietjen, K. 2016. A symmoriiform chondrichthyan braincase and the origin of chimaeroid fishes. Nature. DOI:10.1038/nature20806
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.