Myrhorod

Myrhorod (en ukrainien Миргород) ou Mirgorod (en russe Миргород) est une ville et une station thermale de l'oblast de Poltava, en Ukraine, et le centre administratif du raïon de Myrhorod. Sa population s'élevait à 40 195 habitants en 2017.

Myrhorod
Миргород

Héraldique

Drapeau
Administration
Pays Ukraine
Subdivision  Oblast de Poltava
Maire Oleksandr Paoutov
Code postal 37600
Indicatif tél. +380 5355
Démographie
Population 40 195 hab. (2017)
Densité 2 116 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 57′ nord, 33° 37′ est
Superficie 1 900 ha = 19,0 km2
Divers
Fondation XIIe-XIIIe siècle
Statut Ville
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Oblast de Poltava
Myrhorod
Géolocalisation sur la carte : Ukraine
Myrhorod
Géolocalisation sur la carte : Ukraine
Myrhorod
Liens
Site web www.mirgorod.osp-ua.info/
Sources
Liste des villes d'Ukraine

    Géographie

    Myrhorod est située au bord de la rivière Khorol, à 81 km au nord-ouest de Poltava.

    Histoire

    Une forteresse est construite au XIe siècle à l'emplacement de la ville actuelle, suivant les ordres du grand-prince de Kiev Vladimir Ier. Elle fait partie d'une chaîne de postes fortifiés, chargés de protéger la frontière orientale de la Rus' de Kiev. L'ancienneté du premier document mentionnant Myrhorod est discutée. Certains historiens prétendent qu'en 1530 elle reçoit le droit de Magdebourg et un blason. D'autres considèrent que le plus ancien document date de 1575, lorsque le roi de Pologne, Étienne Báthory, lui donne le statut de ville polonaise. La ville reste soumise à la Pologne jusqu'à ce que les Cosaques réussissent à arracher leur indépendance à la Pologne, en 1648. À cette époque, Myrhorod est réputée pour sa production de poudre à canon.

    En 1650, l'hetman des Cosaques d'Ukraine Bogdan Khmelnitski rencontre dans la ville des émissaires de l'Empire de Russie, pour discuter d'une éventuelle unification des deux États. Mais les négociations restent alors infructueuses. En 1654, cependant, l'Empire de Russie parvient à établir une relation avec l'État cosaque. De 1683 à 1727, le régiment cosaque de Myrhorod est commandé par Danylo Apostol, qui est hetman des Cosaques d'Ukraine de 1727 à 1734.

    La ville, qui est rattachée au gouvernement de Poltava en 1802, est évoquée dans certains des écrits de l'écrivain russe Nicolas Gogol, né dans le village voisin de Velikie Sorotchinzy et qui avait passé une grande partie de sa jeunesse dans la région. En 1835, il publie un recueil de nouvelles intitulé Mirgorod. Le développement de la ville est entravé par les famines et les épidémies. La population de Myrhorod passa de 6 334 habitants en 1802 à 10 037 au recensement de 1897. À cette dernière date, elle comprenait 82,5 pour cent d'Ukrainiens, 12,4 pour cent de Juifs et 4,25 pour cent de Russes.

    À partir de 1912, la ville se transforme en une importante station thermale, grâce aux qualités de ses eaux souterraines, recommandées aux personnes souffrant de gastrite, colite ou d'autres troubles du système digestif. C'est également une excellente eau de table. La Première Guerre mondiale puis la guerre civile russe interrompent le développement de la ville. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la ville est occupée par l'Allemagne nazie du au . Au sortir de la guerre, les établissements de bains sont détruits. La ville reprend ensuite son essor et atteint un pic de 46 663 habitants en 1989.

    Population

    En 2001, les Ukrainiens représentaient 89,6 pour cent de la population et les Russes 9,0 pour cent.

    Recensements (*) ou estimations de la population[1] :

    Évolution démographique
    1897 1923 1926 1939 1959 1970 1979
    10 03713 82514 17318 69024 64628 40739 572
    1989 2001 2013 2014 2015 2016 2017
    46 66342 88641 10940 87640 60340 41340 195

    Personnalités liées

    • Ivan Roudtchenko (1845-1905), né à Myrhorod, folkloriste, ethnographe, écrivain et critique littéraire

    Notes et références

    Liens externes


    • Portail de l’Ukraine
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.