Myung Mi Kim

Myung Mi Kim, née le à Séoul (Corée du Sud), est une poète et professeur de littérature anglaise américaine d'origine coréenne. Elle fait partie de l'école dite post-moderniste[1].

Myung Mi Kim,
Biographie
Naissance
Romanisation révisée
Gim Myeongmi
Nationalité
Formation

1986, Master of Fine Arts (MFA) Université de l'Iowa, 1981, Master, Johns Hopkins University

1979, Bachelor of Arts (BA) Oberlin College.
Activité
Poète, professeur de littérature anglaise
Autres informations
A travaillé pour

San Francisco State University, enseignement de la créativité littéraire depuis 2002.

Université de New York à Buffalo, directrice du département poésie
Mouvement
post-modernisme
Distinctions

2009, Prix de la State University of New York Chancellor’s Award for Excellence in Scholarship and Creative Activity 1994, 1995, 1997, Prix du Fund for Poetry 1994, 1995, 1996, Prix du Gertrude Stein Awards in Innovative North American Poetry, 1993, Prix du Djerassi Resident Artists Program

1992, prix du Multicultural Publishers Exchange Award of Merit
Œuvres principales

Under Flag,

Commons

Biographie

En 1966, sa famille immigre aux USA, pour s'installer dans le Midwest[2], faisant ainsi l'expérience du déracinement pour s'insérer dans une autre culture et de l'apprentissage d'une langue étrangère[3].

Cursus académique

Carrière universitaire

Œuvres

  • Penury, Éd. Omnidawn Publishing, 2009,
  • River Antes, Éd. Atticus/Finch, 2006[6]
  • Commons,  Éd. University of California Press, 2002[7],
  • Spelt (avec Susan Gevirtz), Éd. a+bend press, 2000,
  • Dura, Éd. Sun & Moon Press, 1999,
  • The Bounty, Éd. Chax Press, 1996,réédition 2000
  • Under Flag , Éd. Kelsey Street Press, 1991, réédition. 1998, 2008[8]

Prix et distinctions

  • 2009, Prix de la State University of New York Chancellor’s Award for Excellence in Scholarship and Creative Activity[9], [10]
  • 1994, 1995, 1997, Prix du Fund for Poetry[10],
  • 1994, 1995, 1996, Prix du Gertrude Stein Awards in Innovative North American Poetry[10],
  • 1993, Prix du Djerassi Resident Artists Program[11], [10],
  • 1992, prix du Multicultural Publishers Exchange Award of Merit[10]

Bibliographie

  • Eight discourses between Myung Mi Kim and Eight discourses between Myung Mi Kim and Divya Victor, par Divya Victor pour la revue Jacket2, 2017[12],
  • Into motions and relations: Metonic cycles with Myung Mi Kim, par Sueyeun Juliette Lee pour la revue Jacket2, 2014[13],
  • On Myung Mi Kim, par C. J. Martin pour la revue Jacket2, 2013[14],
  • Myung Mi Kim's performance of language, par Jennifer Aglio pour la revue Jacket 2, 2013[15],
  • The Subject of Building Is a Process / Light Is an Element: essays and excursions for Myung Mi Kim, ouvrage collectif sous la direction de Michael Cross and Andrew Rippeon, Éd. P-Queue/ Queue Books, 2008[16],
  • An Interview with Myung Mi Kim, par Lynn Keller, pour la revue  Contemporary Literature, Volume 49, Number 3, 2008[17],
  • Myung Mi Kim's *River Antes*, par Thom Donovan, 2006[6],
  • Anacrusis, par Myung Mi Kim, pour la revue How2, 1999[18]

Vidéos

Références

  1. (en) Michael Golston, Poetic Machinations: Allegory, Surrealism, and Postmodern Poetic Form, Columbia University Press, (ISBN 9780231538633, lire en ligne)
  2. (en) Jim Cocola, Places in the Making: A Cultural Geography of American Poetry, University of Iowa Press, (ISBN 9781609384111, lire en ligne)
  3. (en) Seiwoong Oh, Encyclopedia of Asian-American Literature, Infobase Learning, (ISBN 9781438140582, lire en ligne)
  4. (en) « Myung Mi Kim - Department of English - University at Buffalo », sur www.buffalo.edu (consulté le 29 juillet 2017)
  5. (en) « Award-Winning Poets Wayne Koestenbaum and Myung Mi Kim to Be Featured in Jan. 26 Reading at Pitt | University of Pittsburgh News », sur www.news.pitt.edu (consulté le 29 juillet 2017)
  6. « Myung Mi Kim's *River Antes* (Review) », sur whof.blogspot.fr (consulté le 29 juillet 2017)
  7. (en) Commons (lire en ligne)
  8. « Under Flag », sur Goodreads (consulté le 29 juillet 2017)
  9. « Past Honorees - Faculty/Staff »
  10. « Myung Mi Kim lira pour Ivy Writers Paris le 18 novembre 2015 - Des traductions faites par Abigail Lang seront lues par Virgine Poitrasson », sur ivywritersparis.blogspot.fr (consulté le 29 juillet 2017)
  11. « Djerassi Resident Artists Program », sur djerassi.org (consulté le 29 juillet 2017)
  12. (en) « Eight discourses between Myung Mi Kim and Divya Victor | Jacket2 », sur jacket2.org (consulté le 29 juillet 2017)
  13. (en) « Into motions and relations: Metonic cycles with Myung Mi Kim | Jacket2 », sur jacket2.org (consulté le 29 juillet 2017)
  14. (en) « On Myung Mi Kim | Jacket2 », sur jacket2.org (consulté le 29 juillet 2017)
  15. (en) « Myung Mi Kim's performance of language », sur jacket2.org (consulté le 29 juillet 2017)
  16. « Building is a Process: Light is an Element », sur epc.buffalo.edu (consulté le 29 juillet 2017)
  17. Lynn Keller, « An Interview with Myung Mi Kim », Contemporary Literature, vol. 49, no 3, , vi–356 (ISSN 1548-9949, DOI 10.1353/cli.0.0031, lire en ligne, consulté le 29 juillet 2017)
  18. Stan Friedman, « However: A magazine of experimental, feminist and scholarly writings », sur www.asu.edu (consulté le 29 juillet 2017)
  19. SPT Youtube, « Myung Mi Kim Reading at Small Press Traffic (HD) », (consulté le 29 juillet 2017)
  20. pabaker55, « Myung Mi Kim, from "Fell" », (consulté le 29 juillet 2017)
  21. pennsound, « Myung Mi Kim speaks about loss », (consulté le 29 juillet 2017)
  22. pennsound, « Myung Mi Kim reads from "Commons" and "Penury" », (consulté le 29 juillet 2017)
  23. University of California Television (UCTV), « Lunch Poems: Myung Mi Kim », (consulté le 29 juillet 2017)

Liens externes

  • Portail de la littérature américaine
  • Portail de la poésie
  • Portail des États-Unis
  • Portail des minorités
  • Portail de la Corée du Sud
  • Portail de la culture des Amériques
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.