N'PY

N'Py – Nouvelles Pyrénées[1] est une société d'économie mixte basée à Lourdes, regroupant dans les Pyrénées sept domaines skiables, à savoir Peyragudes, Piau-Engaly, le Grand Tourmalet (Barèges-La Mongie), Luz-Ardiden, Gourette, La Pierre Saint-Martin et Cauterets, et trois sites remarquables, avec le pic du Midi de Bigorre, le train de la Rhune et Cauterets - Pont d'Espagne.

N'PY
Création 2004
Forme juridique Société d'économie mixte
Slogan no 1 des vacances dans les Pyrénées
Siège social Lourdes
 France
Activité Tourisme
Produits Vente de forfaits et de séjours
Site web www.n-py.com

Elle représente 55 % du marché du ski pyrénéen.[réf. nécessaire]

N’Py a pour objet de regrouper les sites touristiques sous une même bannière.

Historique

Née en 2003 à l’initiative d'Henri Mauhourat (Gourette – La Pierre Saint-Martin-La Rhune), Bernard Malus (Le Tourmalet), Francis Guiard (Luz-Ardiden), Noël Lacaze (Peyragudes), Christine Massoure, et soutenus par quelques élus dont Michel Pélieu, maire de Loudenvielle et conseiller général de Bordères-Louron, la société a évolué depuis l’association d’origine S4S (Stratégie des 4 stations) à N’Py.

La SEM N’Py a été créée en 2004 avec un capital de 50 000  provenant principalement de collectivités locales.

En 2007, N’Py crée la gamme de produits sans passage en caisse. Depuis lors les skieurs ont la possibilité de recharger une carte à puce et ainsi de ne pas attendre aux caisses. Cette carte est également dotée d’un système main-libre fonctionnant avec les bornes au bas des remontées.

Lors de la saison 2013/2014, N’Py met en place le service N’Py RESA, une plateforme qui permet à l’internaute de réserver à la carte, en seulement quelques clics, des séjours sportifs ou de détente complets en montagne, en toutes saisons.

Cette saison voit aussi le lancement de l’application pour smartphone npyski.

N’Py a aussi lancé sa propre émission de météo. La même année est créé le mini-site npyrussia destiné au nombre grandissant de touristes russes en France durant la période hivernale.

Mais N’Py se positionne également vis-à-vis de la clientèle espagnole, attirée par les prix plus compétitifs des stations françaises. Le rapprochement se fait plus particulièrement entre Piau et Sorbrarbe, grâce aux deux versants qui offre une grande variété d’activités. N’Py dispose également d’un site internet destiné aux clients espagnols, ainsi que de promotions et d’une application mobile adaptée.

Les sites de N'Py

N’Py a pour objet de promouvoir de grands sites pyrénéens en facilitant l’accès aux nombreuses offres qu’ils proposent tout au long de l’année, que ce soit en matière de ski ou de tourisme en général.

Domaines skiables

N’Py est au service de sept domaines skiables des Pyrénées : Peyragudes, Piau-Engaly, le Grand Tourmalet (Barèges-La Mongie), Luz-Ardiden, Gourette, La Pierre Saint-Martin et Cauterets.

Peyragudes

Fusion des stations de Peyresourde et des Agudes depuis 1988, la station de Peyragudes tire avantage de sa double exposition sur les versants Haute-Garonne et Hautes-Pyrénées.

Située à proximité du col de Peyresourde, cette station est composée de 51 pistes et 17 remontées mécaniques.

Elle possède des espaces Freestyle, des pistes spéciales débutants et 5 zones N’Py Moov.

Cette station a été choisie pour le tournage de James Bond, Demain ne meurt jamais en 1997, car elle possède un altiport, unique dans la chaîne.

Piau-Engaly

Plus haute station des Pyrénées françaises avec ses 2530 mètres, Piau-Engaly dispose de 38 pistes et de 10 remontées mécaniques.

Elle comprend aussi un snowpark avec de nombreux modules différents : 2 big air, 1 table, 2 rails, 1 boardercross, 3 snow-boxes.

La première auberge de jeunesse en montagne pyrénéenne y a été ouverte le avec 296 lits[2].

Grand Tourmalet

Plus grande station des Pyrénées, la station du Grand Tourmalet appelée aussi Barèges-La Mongie se situe au pied du pic du Midi de Bigorre.

Ses deux versants lui permettent d’offrir une diversité de tracés avec ses 30 remontées mécaniques et ses 69 pistes d’une longueur cumulée de 100 kilomètres. Il existe aussi des zones destinées aux enfants et aux débutants.

Luz Ardiden

Située sur la commune de Luz-Saint-Sauveur, cette station dispose de 29 pistes représentant près de 60 kilomètres de zones skiables balisées.

Ouverte pour la première fois le , Luz Ardiden a été depuis à de nombreuses reprises retenue comme arrivée d’une étape du Tour de France.

Cauterets

Station de ski alpin et de ski de fond, elle se compose de deux domaines, celui du cirque du Lys et celui du Pont d’Espagne. Station la plus enneigée des Pyrénées[réf. nécessaire], Cauterets est également un haut lieu du thermalisme et un village de montagne avec un important patrimoine architectural.

Cauterets est aussi connu pour ses fabriques de berlingots, des sucres cuits parfumés apparus au XIXe siècle.

Gourette

Née dans les années 1930, la station de ski de Gourette se situe entre 1 350 et 2 450 mètres. D’une superficie de 90 hectares et avec 35 kilomètres de pistes balisées, cette station offre des activités aussi bien en hiver qu’en été.

La Pierre Saint-Martin

Petite station familiale, La Pierre Saint-Martin est située au cœur d’une forêt de pins à crochet. Ouverte pour la première fois en 1962, cette station est également un haut lieu de la spéléologie et certains sites, comme la salle de la Verna, sont accessibles au grand public.

Sites remarquables

Pic du Midi de Bigorre

Le pic du Midi de Bigorre dispose d'un observatoire astronomique, situé à 2 876 mètres d’altitude.

Pont d'Espagne

Situé près de Cauterets, le Pont d’Espagne est un des sites naturels faisant partie du parc national des Pyrénées ; c’est le point de départ de nombreuses randonnées comme celle pour le lac de Gaube.

Train de la Rhune

Datant de 1924, ce train à crémaillère amène les voyageurs en haut de la Rhune en à peine 35 minutes durant lesquelles ils peuvent admirer les paysages de la chaîne des Pyrénées. L’arrivée située à 905 mètres d’altitude est le départ de randonnées.

Notes et références

  1. « Noël dans les stations de ski : N’Py malgré tout satisfait », Sud-Ouest, (lire en ligne).
  2. Laurent Marcaillou, « Ski : N'Py ouvre la première auberge de jeunesse des Pyrénées », Les Échos, (lire en ligne).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail des sports d’hiver
  • Portail des entreprises
  • Portail de la Haute-Garonne
  • Portail des Hautes-Pyrénées
  • Portail des Pyrénées-Atlantiques
  • Portail des Pyrénées
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.