Neuruppin

Neuruppin (/nɔɪʁʊˈpiːn/) est une ville allemande du Land de Brandebourg, le centre administratif de l'arrondissement de Prignitz-de-l'Est-Ruppin et le chef-lieu du pays de Ruppin. Elle est surnommée Fontanestadt (« Fontane-ville ») pour commémorer le poète Theodor Fontane qui y naquit.

Neuruppin

L'église de la Trinité, au bord du lac de Ruppin.

Héraldique
Administration
Pays Allemagne
Land  Brandebourg
District
(Regierungsbezirk)
N'existent pas en Brandebourg
Arrondissement
(Landkreis)
Prignitz-de-l'Est-Ruppin
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
14
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Jens-Peter Golde (Pro Ruppin)
2013-2020
Partis au pouvoir SPD
Code postal 16816, 16818, 16827
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
12 0 68 320
Indicatif téléphonique 03391, 033925, 033929, 033932, 033933
Immatriculation OPR, KY, NP, WK
Démographie
Gentilé neuruppinois/e
Population 30 846 hab. (31 décembre 2018)
Densité 102 hab./km2
Géographie
Coordonnées 52° 55′ 20″ nord, 12° 48′ 00″ est
Altitude 44 m
Superficie 30 300 ha = 303 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Neuruppin
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Neuruppin
Liens
Site web www.neuruppin.de

    Géographie

    Le territoire municipal de Neuruppin qui couvre une superficie de 303 km2 est l'un des plus grands en Allemagne. Le centre-ville, situé sur la rive du lac de Ruppin le long de la rivière Rhin, se trouve à environ 60 kilomètres au nord-ouest de Berlin.

    Le village d'Alt Ruppin se trouve en haut du lac, l'ancienne commune a été rattachée administrativement en 1993.

    Histoire

    Appartenances historiques

     Marche de Brandebourg 1238-1806
    Royaume de Prusse (Province de Brandebourg) 1806–1918
    République de Weimar 1918–1933
     Reich allemand 1933–1945
    Allemagne occupée 1945–1949
    République démocratique allemande 1949–1990
    Allemagne 1990–présent

    Il y a des vestiges de foyers humains dans cette région remontant au Mésolithique et à l'âge du bronze final. Au VIe siècle de notre ère, la région est peuplée par des tribus slavesWendes ») qui sont liés entre eux dans la fédération des Vélètes. Les princes slaves ont fait ériger un château sur une île du lac de Ruppin au IXe siècle ; en même temps, un village a été fondé sur la rive opposée à Alt Ruppin. La forteresse fut probablement détruite vers 1150 lors de la croisade d'Albert l'Ours. Quelques années après, un nouveau château germanique fut construit à Alt-Ruppin, la résidence de la seigneurie de Ruppin au sein de la marche de Brandebourg.

    Au début du XIIIe siècle, les comtes de Lindow-Ruppin créent la ville de Neuruppin, située au sud-ouest de leur château. Ce lieu fut mentionné pour la première fois en l'an 1238, et en son centre se trouve l'église saint-Nicolas et un grand marché de rue. Un monastère de l'ordre dominicain y a été fondé, le premier à l'est du fleuve Elbe ; l'église abbatiale de la Trinité fut consacrée en 1246. Neuruppin a reçu les droits de ville le . À cette époque débuta la construction des fortifications qui est achevé vers la fin du XVe siècle. Au Moyen Âge, Neuruppin faisait partie des plus grandes villes du nord-est de la Germanie.

    Vue de la vieille ville (1694).

    Après l'extinction de la lignée des comtes de Lindow-Ruppin, leurs domaines furent saisis comme fiefs vacants par l'électeur Joachim Ier de Brandebourg. Au cours de la Réforme protestante, vers l'an 1540, le monastère dominicain est sécularisé et, ultérieurement, a été pris par la commune. Cent ans plus tard, la ville de Neuruppin fut devastée pendant la guerre de Trente Ans.

    Sous le règne de Frédéric-Guillaume de Brandebourg, dit « le Grand Électeur », vers l'an 1685, des Huguenots ont été installés dans la ville. En 1688, Neuruppin est devenue l'une des premières villes de garnison de l'armée de Brandebourg-Prusse. Le prince Frédéric II y servit comme chef de corps de 1732 jusqu'à son couronnement en tant que roi de Prusse en 1740 ; il a fait construire un jardin du temple selon les plans de l'architecte Georg Wenzeslaus von Knobelsdorff. À la suite d'un incendie ravageur qui éclata en 1787, la vieille ville a été complètement reconstruite avec un réseau des rues orthogonal et des places généreuses en style néo-classique. La nouvelle église paroissiale Notre-Dame, conçue par l'architecte Carl Ludwig Engel, a été consacrée en 1806.

    Au début du XIXe siècle, l'entrepreneur local Johann Bernhard Kühn a commencé à fabriquer une forme des images d'Épinal (Neuruppiner Bilderbogen) qui ont bientôt connu une grande diffusion.

    Démographie

    Neuruppin:
    Évolution de la population dans les limites de 2013
    [1].
    Année Population
    187520 080
    189021 912
    191026 164
    192526 640
    193329 044
    193933 090
    194637 904
    195036 677
    196431 422
    197131 283
    Année Population
    198133 042
    198533 989
    198934 176
    199034 014
    199133 324
    199233 349
    199333 249
    199433 049
    199532 795
    199632 817
    Année Population
    199732 744
    199832 732
    199932 640
    200032 598
    200132 375
    200232 317
    200332 114
    200432 061
    200532 145
    200631 939
    Année Population
    200731 821
    200831 662
    200931 574
    201031 599
    201130 184
    201230 162
    201330 345
    201430 665
    201530 715
    201631 037
    Année Population
    201730 889
    201830 846

    L'homme le plus âgé d'Allemagne, Paul Veit, né le , y vit encore aujourd'hui[2],[3].

    Jumelages

    Personnalités

    La maison natale de Theodor Fontane.

    L'écrivain Louis-Ferdinand Céline en a fait le théâtre de plusieurs scènes de ses romans Nord et Rigodon sous le nom de Moorsburg.

    Article connexe

    Références

    • Portail du Brandebourg
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.