New-York Tribune

Le New-York Tribune est un journal quotidien américain fondé par Horace Greeley en 1841. C'était l'un des journaux les plus importants aux États-Unis, connu notamment pour ses prises de position en faveur de l'abolition de l'esclavage.

New-York Tribune

Pays États-Unis
Langue Anglais
Périodicité Quotidien
Genre Généraliste
Date de fondation 1841
Ville d’édition New York

Karl Marx et Friedrich Engels y ont écrit. Le quotidien accueille aussi d'autres plumes célèbres tels Henry Charles Carey, George William Curtis, William Henry Fry, Bayard Taylor, Margaret Fuller, George Ripley, Julius Chambers, Henry Jarvis Raymond et Charles Anderson Dana.

Entre 1842 et 1866, le journal porte le nom de New-York Daily Tribune. En 1924, le New-York Tribune fusionna avec le Herald Tribune pour former le New York Herald Tribune, lequel cessa d'être publié en 1967.

Associated Press

Tirage des six journaux new-yorkais à l'origine de l'Associated Press (AP)
Journal The Sun New York Herald New-York Tribune The Express Courier and Enquirer Journal of Commerce
Tirage en 1850[1] 55 000 32 640 19 480 10 700 5 200 4 800

Notes et références

  1. (en) Richard Allen Schwarzlos, The Nation's Newsbrokers : The Formative Years : From Pretelegraph to 1865, Northwestern University Press, 1989 (ISBN 978-0-8101-0818-9) [lire en ligne] p. 125

Articles connexes


  • Portail de la presse écrite
  • Portail de New York
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.