Nicolas Benezet

Nicolas Benezet, né le à Montpellier, est un footballeur français. Il joue actuellement au poste d'ailier aux Rapids du Colorado en MLS.

Nicolas Benezet

Nicolas Benezet interviewé par Canal+ en 2014 lors de son passage à Evian
Situation actuelle
Équipe Rapids du Colorado
Numéro 9
Biographie
Nationalité Français
Naissance
Lieu Montpellier (France)
Taille 1,70 m (5 7)
Période pro. 2010-
Poste Milieu offensif
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
2000-2004 Montpellier HSC
2004-2010 Nîmes Olympique
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2010-2013 Nîmes Olympique098 (19)
2013-2015 Évian TG042 0(3)
2015 SM Caen012 0(4)
2015-2020 EA Guingamp086 (12)
2019 Toronto FC013 0(3)
2020- Colorado Rapids
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2011 France -20 ans003 0(2)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 14 janvier 2020

Biographie

Jeunesse

Nicolas Benezet est né à Montpellier, dans le département de l'Hérault. Il est le fils de Michel Benezet, ancien entraîneur adjoint du Nîmes Olympique et du Paris FC. Il grandit à Montpellier (dans le quartier de La Croix d’Argent) puis à La Grande-Motte avant de partir à Nîmes à l'âge de 13 ans. Il poursuit ses études secondaires au lycée Ernest Hemingway de Nîmes jusqu'au baccalauréat STG (Sciences et Techniques de Gestion, spécialité Mercatique-Marketing) avant de se consacrer complètement au football.

Montpellier Hérault Sport Club

Le joueur débute au centre de formation du Montpellier Hérault Sport Club en 1995. Il fait partie de la même équipe que Mathieu Deplagne, Jonathan Ligali, Adrien Regattin. En 2004, après neuf années passées au club, il est exclu à l’âge de 13 ans car il ne correspond pas aux critères athlétiques du club en raison de sa petite taille[1].

Nîmes Olympique

Il rejoint le centre de formation du Nîmes Olympique en 2004, son père y étant chargé des moins de 16 ans nationaux. Il fait partie de la génération 91 des crocos. En 2009, il intègre l'équipe réserve du club qui évolue en CFA2 où il côtoie des joueurs comme Andy Delort, Abdel Malik Hsissane. Il est l'un des artisans de la victoire en finale de la coupe Gard Lozère.

Jean-Michel Cavalli le lance alors en Ligue 2 le contre le FC Istres. Après l'arrivée en cours de saison de Noël Tosi (nouvel entraineur du club), Nicolas Benezet se voit offrir son premier contrat professionnel à l'âge de dix-neuf ans[2]. Durant cette saison, il inscrit trois buts dont deux en championnat.

À la suite de son excellente saison 2010/2011, Nicolas Benezet est appelé en équipe de France espoirs pour disputer le tournoi International de Toulon. Durant ce tournoi, il inscrit deux buts (contre la Chine et le Mexique) et délivrera une passe décisive. L'équipe de France s'inclinera en finale du tournoi contre la Colombie.

Après la descente du club en National, Nicolas Benezet marque sept buts et s'impose comme titulaire. Il participe par la même occasion au sacre de champion de National du Nîmes Olympique. Il déclare que la montée en Ligue 2 fut sa plus forte émotion dans sa carrière professionnelle[réf. nécessaire].

Lors de la saison 2012-13, après une excellente saison - avec 33 matchs disputés pour 9 buts et 8 passes décisives - il est élu meilleur joueur du championnat de Ligue 2 par France Football[3]. Lors du dernier match de la saison face à Auxerre, il reçoit une ovation de la part du Stade des Costières. Il avait publié peu de temps avant la rencontre sur son compte Twitter qu'il ressentait « un pincement au cœur en vidant son casier après 10 années passées ici »[réf. nécessaire]. En fin de saison, le Nîmes Olympique annonce officiellement que le joueur va quitter le club[4]. Plusieurs clubs le sollicitent alors dont Bastia, Sochaux et Évian Thonon Gaillard.

Évian Thonon Gaillard FC

Le , il signe à Évian TG pour 4 ans[5]. Son transfert s'élève à 1.5 million d'euros [6].

Il commence la saison comme titulaire sur le couloir droit. Il inscrit un but contre Guingamp et marque ainsi son premier but en Ligue 1. Il se blesse et manque le mois de . Il participe au maintien de l'équipe en Ligue 1. Pour sa première saison en Ligue 1, Nicolas Benezet dispute 29 matchs (dont 18 en tant que titulaire), marque 3 buts et délivre 2 passes décisives[7]. En fin de saison, il fait partie de l'équipe type des révélations de Ligue 1 d'après le site sport.fr[8].

Il déclare début aout 2014, au journal Le Dauphiné libéré que la saison 2014-15 doit être celle de son « explosion » en Ligue 1[9]. En , il se blesse face à Guingamp. Victime d'une luxation du coude, il est indisponible plus d'un mois[10].

Après avoir été prêté quatre mois à Caen, il quitte le club haut savoyard relégué en Ligue 2 à l'été 2015 pour rejoindre Guingamp. Il avouera plus tard que ses relations avec Pascal Dupraz (entraîneur de l'ETG) étaient compliquées[11].

Stade Malherbe de Caen

Le , dans le cadre d'un échange de joueur avec Mathieu Duhamel, il est prêté au SM Caen jusqu'à la fin de la saison[12].

Il inscrit son premier but sous les couleurs normandes en offrant la victoire face à l'Olympique de Marseille lors de la 27e journée de championnat (victoire 2-3) qui est également élu plus beau but de la 27e journée de Ligue 1 par L'Équipe[13]. La semaine suivante, à la suite de la défaite 1-2 face aux Girondins de Bordeaux, il perd sa place de titulaire. Il la retrouve lors de la 35e journée et est buteur à cette occasion (match nul 1-1 face à l'OGC Nice) puis lors de la 36e journée où il inscrit un doublé face à l'Olympique lyonnais pour une victoire 3-0 des Caennais. Il sera l'auteur d'une passe décisive la semaine suivante à Bastia.

À la suite d'un très bon mois de mai où il est l'auteur de trois buts et d'une passe décisive, les supporters de Malherbe le consacrent « joueur du mois »[14].

En avant Guingamp

Le , Nicolas Benezet signe pour quatre ans à Guingamp. Le transfert est estimé à 1,2 million d'euros[15].

Il inscrit son premier but avec le club lors de la quatrième journée de Ligue 1 face à l'Olympique de Marseille lors de la victoire de l'En avant Guingamp 2-0. Il sera ensuite auteur d'un doublé face à Monaco. Il écope du premier carton rouge de sa carrière à Montpellier en [16].

Souffrant d'une pubalgie depuis aout 2015[17], il manque la deuxième partie de saison 2015-2016 et ne reprend l'entrainement qu'en , ce qui l'empêche de reprendre le début de la saison avec l'équipe pro. Il reprend le après 11 mois d'absence en Coupe de la ligue face à Bordeaux, à cette occasion il inscrit un but mais son équipe s'incline en quarts de finale. Deux semaines après, il réapparait comme titulaire face à l'Olympique lyonnais et est l'auteur d'une passe décisive et d'un but permettant à l'EAG de l'emporter sur le score de 2-1[18].

La saison 2018-2019 se révèle compliquée pour Benezet et l'En avant Guingamp. Sur le plan collectif, l'équipe ne parvient pas à se sauver de la relégation malgré le retour de Jocelyn Gourvennec à la barre du club breton. Côté personnel, la relation avec le nouvel entraîneur ne lui permet pas de s'exprimer sur le terrain et il souhaite quitter le club à l'issue de la saison[19].

Départ en Major League Soccer

S'il est initialement convoqué pour la stage de pré-saison avec Guingamp, Benezet s'entraîne avec l'équipe réserve au cours de l'été 2019[19]. C'est finalement le qu'il s'engage officiellement avec le Toronto FC, franchise de MLS, pour une durée de six mois en prêt, le club canadien ayant une option de deux années supplémentaires minimum. Il marque en finale de conférence contre Atlanta (victoire 1-2)[20]. Titulaire lors de la Coupe MLS, il s'incline avec ses coéquipiers face aux Sounders de Seattle (défaite 3-1)[21]. Son option d'achat n'est néanmoins pas levée au terme de la saison. Il estime alors avoir été berné par le directeur général Ali Curtis et l'agent français Jérôme Meary, n'ayant disputé que cinq rencontres comme titulaire lors de la saison régulière alors qu'une option d'achat automatique devait se lever à la sixième titularisation. Il revient alors s'entretenir en France dans le Gard avant de reprendre avec l'EA Guingamp au [22].

Finalement, le , le joueur s'engage avec les Rapids du Colorado[23] et reste donc en Major League Soccer[24]. Il signe un contrat garanti jusqu'à la fin de la saison 2021 puis une année en option[25].

Statistiques

Statistiques de Nicolas Benezet au 21 décembre 2019[26]
Saison Club Championnat Coupe nationaleCoupe de la LigueSélectionTotal
Division MB MBMBÉquipeMBMB
2010-2011 Nîmes Olympique Ligue 2 23 9 3 1-- France espoirs32 2912
2011-2012 Nîmes Olympique National 34 7 2 0----- 367
2012-2013 Nîmes Olympique Ligue 2 33 9 2 010--- 369
Sous-total 90257110-32 10128
2013-2014 Evian Thonon Gaillard Ligue 1 29 3 - -10--- 303
2014-2015 Evian Thonon Gaillard Ligue 1 11 0 - -10--- 120
Sous-total 403--20--- 423
2014-2015 SM Caen (prêt) Ligue 1 12 4 - ------ 124
Sous-total 124------- 124
2015-2016 EA Guingamp Ligue 1 19 4 - -20--- 214
2016-2017 EA Guingamp Ligue 1 5 1 1 011--- 72
2017-2018 EA Guingamp Ligue 1 29 3 1 000--- 303
2018-2019 EA Guingamp Ligue 1 25 3 1 020--- 283
Sous-total 78113051--- 8612
2019 Toronto FC (prêt) MLS 12 3 1 0----- 133
Sous-total 1231000--- 133
2020 Rapids du Colorado MLS 0 0 0 0----- 00
Sous-total 000000--- 00
Total sur la carrière 2324611181-32 25450

Palmarès

Distinction personnelle

Références

  1. Benezet : « Ils disaient que j'étais trop petit »
  2. Nicolas Benezet passe pro
  3. Nicolas BENEZET étoile d'or France Foot de Ligue 2, site officiel du Nîmes Olympique, 28 mai 2013, consulté le 21 juin 2013.
  4. Nîmes annonce Benezet partant, lequipe.fr, 28 mai 2013, consulté le 21 juin 2013
  5. Nicolas Benezet s'engage pour 4 ans, sur etgfc.com, Évian Thonon Gaillard Football Club, 1er juillet 2013, consulté le 9 mai 2015
  6. Nicolas Bénezet à Evian Thonon Gaillard, sur le-petit-nimois.com, 1er juillet 2013, consulté le 9 mai 2015
  7. « Fiche de Nicolas Benezet », sur LFP.fr
  8. « L'équipe type des révélations de la saison » (consulté le 8 juin 2015)
  9. Bénezet, l'heure d'exploser, Julien Babaud, sur ledauphine.com, 5 août 2014, consulté le 9 mai 2015
  10. Benezet, année terminée, Julien Babaud, sur ledauphine.com, 1er décembre 2014, consulté le 9 mai 2015
  11. « Guingamp: Benezet, le réveil du puncheur » (consulté le 5 octobre 2015)
  12. « Mathieu Duhamel à Évian-TG, Nicolas Benezet à Caen » (consulté le 5 octobre 2015)
  13. Le top 5 buts de la 27e journée de Ligue 1
  14. « Nicolas Benezet, joueur du mois de mai 2015 ! » (consulté le 14 juin 2015)
  15. « Nicolas Benezet (ETG) est enfin à Guingamp » (consulté le 3 juillet 2015)
  16. « Football / Montpellier : le MHSC ne lâche plus rien ! », sur MidiLibre.fr (consulté le 15 décembre 2015)
  17. « Guingamp - Bastia. Nicolas Benezet : « Je revis ! » » (consulté le 2 septembre 2016)
  18. Matthieu Huet, « Guingamp. Benezet, c'est de la dynamique », Le Télégramme, (lire en ligne, consulté le 19 février 2017)
  19. Nicolas Benezet : « Toronto, une bonne occasion », L'Équipe, 30 juillet 2019
  20. (en) Toronto FC Acquire Nicolas Benezet on Loan, Toronto FC, 30 juillet 2019
  21. « Nicolas Benezet : « À Toronto, je suis le plus heureux » », sur France Football (consulté le 21 décembre 2019)
  22. Johan Rigaud, « « J'ai l'impression d'avoir été berné » », L'Equipe, , p. 17 (lire en ligne)
  23. Transferts : Nicolas Benezet quitte Guingamp pour les Colorado Rapids (MLS), sur lequipe.fr, 13 janvier 2020
  24. (en) Colorado Rapids sign ex-Toronto FC winger Nicolas Benezet, sur Major League Soccer, 14 janvier 2020
  25. MLS : Nicolas Benezet rejoint les Colorado Rapids, sur footmercato.net, 13 janvier 2020
  26. « Fiche de Nicolas Benezet », sur footballdatabase.eu

Liens externes

  • Portail du football
  • Portail de Nîmes
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.