Niels Brouzes

Niels Brouzes, né le à Drancy, est un coureur cycliste français. Il est professionnel au sein de l'équipe BigMat-Auber 93 entre 2002 et 2010. Son palmarès comprend notamment un titre de champion de France sur route espoirs et des victoires obtenues au Tour du Finistère, à la Ronde de l'Oise et la classique Paris-Mantes.

Pour les articles homonymes, voir Brouzes.
Niels Brouzes
Niels Brouzes lors des Quatre jours de Dunkerque 2010
Informations
Naissance
Nationalité
Équipes amateurs
2000AC Boulogne-Billancourt
01.2001-07.2002[n 1]CM Aubervilliers 93
2011VC Rouen 76
Équipes professionnelles
08.2001-12.2001BigMat-Auber 93 (stagiaire)
07.2002-12.2003[n 2]BigMat-Auber 93
2004-2009Auber 93
2010Big Mat-Auber 93

Biographie

Niels Brouzes est le fils de Jean-Marcel Brouzes, ancien cycliste qui a notamment participé aux Jeux olympiques de 1976, à Montréal, avec l'équipe de poursuite[1]. Durant son enfance, il pratique d'abord le tennis. Figurant parmi les meilleurs jeunes joueurs français, il participe au tournoi international des Petits As, à Tarbes[2]. Malgré les réticences de son père, il passe au cyclisme en catégorie cadet à la FSGT[2]. Après être passé par le COM Argenteuil, il court en 2000 à l'AC Boulogne-Billancourt[3]. Durant cette saison, il est notamment vainqueur du Chrono des Herbiers espoirs[4].

Niels Brouzes intègre en 2001 le CM Aubervilliers 93. Il remporte cette année-là le championnat de France sur route espoirs. À partir du mois d'août, il court avec l'équipe professionnelle BigMat-Auber 93 en tant que stagiaire.

À l'été 2002, il devient coureur professionnel au sein de cette équipe. En , il écope d'une suspension d'un an, pour un contrôle antidopage positif à la testostérone, intervenu un an plus tôt, en , au Tour de Normandie[5]. Niels Brouzes attribue ce résultat par un « produit pour le renforcement musculaire » qu'on lui a « conseillé dans une salle de musculation ». À l'issue de cette suspension, il est de nouveau engagé par Auber 93 et peut courir à partir de [6].

En 2007, il gagne le Tour du Finistère et Paris-Mantes-en-Yvelines en avril. Il espère alors être recruté par une équipe ProTour en fin de saison, mais n'y parvient pas. Il reste dans l'équipe Auber 93, avec laquelle il remporte en 2008 la Ronde de l'Oise.

À l'issue de la saison 2010, il décide de quitter BigMat-Auber 93, qui a le statut d'équipe continentale, dont il estime qu'elle est « un palier vers l’étage supérieur ». Il n'est toujours pas recruté par une équipe évoluant à un niveau supérieur.

Il redevient coureur amateur en 2011, au VC Rouen 76, équipe française évoluant en Division nationale 1[7].

Fin 2011, il met un terme à sa carrière.

Depuis 2011 il est conseiller sportif.

Palmarès

Classements mondiaux

Année 200520062007200820092010
UCI Europe Tour415e[8]968e[9]86e[10]295e[11]1069e[12]1186e[13]

Notes et références

Notes

  1. Du 1er janvier 2001 au 25 juillet 2002
  2. Du 26 juillet 2002 au 31 décembre 2003

Références

  1. Vincent Melosci, « Niels Brouzes, la passion dans les gènes », sur leparisien.fr, (consulté le 12 décembre 2015)
  2. Laurent Pruneta, « Niels Brouzes parie sur l'avenir », sur leparisien.fr, (consulté le 12 décembre 2015)
  3. Laurent Pruneta, « Brouzes sur sa lancée », sur leparisien.fr, (consulté le 12 décembre 2015)
  4. Stéphane Corby, « Brouzes pense au titre », sur leparisien.fr, (consulté le 12 décembre 2015)
  5. Stéphane Corby, « Un coureur de BigMat suspendu pour dopage », sur leparisien.fr, (consulté le 12 décembre 2015)
  6. Thierry Raynal, « Brouzes : « J'ai payé ma bêtise » », sur leparisien.fr, (consulté le 12 décembre 2015)
  7. « Niels Brouzes repasse par la case départ », sur cyclismag.com,
  8. « Classements Route UCI 2005 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  9. « Classements Route UCI 2005-2006 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  10. « Classements Route UCI 2006-2007 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  11. « Classements Route UCI 2007 - 2008 - 10/17/2008 - Classements finaux des Circuits Continentaux UCI - Classement Individuel - Hommes Elite et Moins de 23 ans - Europe Tour », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 17 février 2015)
  12. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  13. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externes

  • Portail du cyclisme
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.