Nikolaï Pirogov

Nikolaï Ivanovitch Pirogov (en russe Никола́й Ива́нович Пирого́в, né le à Moscou, mort le dans la région de Vinnitsa) était un célèbre chirurgien russe, un des fondateurs de la chirurgie militaire, fondateur de la Croix-Rouge russe. Il réalisa la première anesthésie (à l'éther) en temps de guerre et utilisa massivement l'immobilisation plâtrée lors du siège de Sébastopol (1854). Il a d'ailleurs lancé le débat sur l'éducation et le travail des femmes, après son expérience de ce siège lors duquel il a beaucoup travaillé avec des femmes comme aides-soignantes. Avec sa renommée, on a fait appel à lui pour sauver Giuseppe Garibaldi de la gangrène en 1857[1].

Nikolaï Pirogov
Biographie
Naissance
Décès
(à 71 ans)
Vinnytsia
Sépulture
Nationalité
Domiciles
Formation
Université de Tartu
Q24931218
Medical Faculty of Moscow University (d) (-)
Université Humboldt de Berlin (depuis )
Activités
Enfant
Wladimir Pirogoff (d)
Autres informations
A travaillé pour
Université impériale de Dorpat (d) (depuis ), Académie médico-chirurgique impériale (d) (depuis )
Domaine
Membre de
Académie des sciences de Saint-Pétersbourg ()
Académie médico-chirurgique impériale (d) ()
Leopoldina ()
Maître
Johann Christian Moier (d)
Directeur de thèse
Johann Christian Moier (d)
Distinctions
Prononciation

Il s'est, d'autre part, intéressé à l'éducation en Russie, critiquant les problèmes de pédagogie et soulignant ses enjeux éthiques[2].

Biographie

Œuvres

  • « Regard sur le statut général de nos universités », Circulaire sur l’administration de l’académie de Kiev, 1861 (en russe : Пирогов, Николай Ивaнович, « Взгляд на общий устав наших университетов », Циркуляр по управлении киевским округом, март 1861, ст. 40-50)
  • « Observations de Pirogov sur l’ébauche du Statut des Universités de l’empire russes », Nouvelles de Saint-Pétersbourg, 1862 (en russe : Пирогов, Николай Ивaнович, « Замечания Н. И. Пирогова на проект устава имперских российских университетах », Cакт-Питербурския Ведомости, 5-6 апрель 1862, ст. 339-40, 346).
  • La Question des universités, 1863 (en russe : Пирогов, Николай Ивaнович, Университетский вопрос, 1863)
  • Les Questions de la Vie, ou Journal d'un vieux médecin, 1881 (titre original : Вопросы жизни. Дневник старого врача)[3],[2]

Voir aussi

Lien interne

Bibliographie

Kosenko O, Riha O, Pirogov NI. Lebensfragen: Nikolaj Ivanovič Pirogov (1810-1881) als Erinnerungsfigur: dargestellt anhand seiner Biografien. Aachen: Shaker Verlag; 2017. 197 p. (Relationes). (ISBN 978-3-8440-4984-8)

Référence

  1. Wong Ming, « Pirogov et son temps », École pratique des hautes études. 4e section, Sciences historiques et philologiques, , pp. 561-564 (lire en ligne)
  2. André Karnycheff, « Les questions de la vie de N. I. Pirogov et le renouveau pédagogique au début des années « soixante » », Revue des études slaves, , pp. 99-108 (lire en ligne)
  3. (ru) Н. И. Пирогов, Сочинения, Санкт-Петербург, Стасюлевич, , 540 p. (lire en ligne)

 

  • Portail de la médecine
  • Portail de la Russie
  • Portail de l’éducation
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.