Nino Schurter

Nino Schurter, né le à Tersnaus, Lumnezia, est un coureur cycliste suisse spécialiste de VTT cross-country, membre de l'équipe Scott-Odlo MTB Racing pour le VTT cross-country et en 2014 de l'équipe Orica-GreenEDGE pour la route. Entre 2009 et 2019, il est notamment octuple champion du monde de cross-country VTT ce qui fait de lui l'unique détenteur du plus grand nombre de victoires en championnat du monde.

Nino Schurter
Nino Schurter en 2014.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
SCOTT SRAM Mountainbike Racing Team (VTT)
Spécialité
Équipes UCI
2006-2008Swisspower MTB
2009-2013Scott-Swisspower MTB Racing
2014-Scott-Odlo MTB Racing
04.2014-[n 1]Orica-GreenEDGE
Principales victoires

En 2017, il devient le premier coureur à gagner toutes les manches (6) de la Coupe du monde de cross-country.

Il est également médaillé d'or (2016), d'argent (2012) et de bronze (2008) aux Jeux Olympique

Nino Schurter a remporté 7 classements généraux et 32 manches de coupe du monde au total, s'approriant ainsi la moitié des manches de coupe du monde de 2010 à 2019 (32/64) .

De par son palmarès, il est considéré par beaucoup comme le meilleur coureur de l'histoire dans sa discipline[1].

Biographie

Nino Schurter devient vététiste professionnel en 2007[2].

Après plusieurs titres de champions du monde de cross-country chez les juniors et les moins de 23 ans, il devient champion du monde chez les élites pour la première fois en 2009. Au total, il obtient le titre de champion du monde 8 fois et ravi la coupe du monde à 6 reprises. Nino Schurtera réussi le doublé championnat du monde - coupe du monde à 5 reprises (2012, 2013, 2015, 2017 et 2018, record) et le doublé jeux olympique - championnat du monde en 2016.

Parallèlement aux compétitions de cross-country, Nino Schurter participe régulièrement à des courses importantes, comme la Transvésubienne, qu'il remporte en 2009, la mégavalanche de La Réunion en 2008 (4e), ainsi que la maxiavalanche de Flims, qu'il remporte de peu devant Rémy Absalon en 2010.

Il est membre de l'équipe Scott-Oldo et roule principalement sur un Scott Spark. Il utilise rarement le Scott Scale, qu'il garde pour les courses moins techniques et plus roulantes.

En 2014, il participe exceptionnellement à des courses sur route, en prenant le départ du Tour de Romandie et du Tour de Suisse au sein de l'équipe Orica-GreenEDGE[3].

Le , à Vallnord, Nino Schurter devient champion du monde devant Julien Absalon. Lors de l’avant-dernier tour, Schurter prend 10 secondes d'avance dans une descente, un écart qu'Absalon n’est jamais parvenu à boucher. Ondřej Cink, à 1 min 15 s du vainqueur, complète le podium[4].

Le , aux Jeux olympiques de Rio, il devient médaillé d'or avec un écart de plus de 45 secondes face au tenant du titre. Il réussit donc l'exploit de conquérir les trois médailles olympiques. En 2017, il poursuit sa domination en remportant les six manches et le classement général de la Coupe du monde, une performance jusqu'ici inédite. Il décroche en septembre un sixième titre mondial, ce qui fait de lui le vététiste le plus titré en cross-country.

En 2018, après son septième titre de champion du monde, il est élu sportif suisse de l'année devant le tennisman Roger Federer[5].

Palmarès en VTT

Jeux olympiques

Nino Schurter lors de la course olympique 2012.

Championnats du monde

Coupe du monde

  • Coupe du monde de cross-country
    • 2006 : 9e du classement général.
    • 2007 : 8e du classement général.
    • 2008 : 8e du classement général.
    • 2009 : 5e du classement général.
    • 2010 : 1er du classement général, vainqueur de deux manches.
    • 2011 : 2e du classement général, vainqueur d'une manche.
    • 2012 : 1er du classement général, vainqueur de quatre manches.
    • 2013 : 1er du classement général, vainqueur de trois manches.
    • 2014 : 2e du classement général, vainqueur de quatre manches.
    • 2015 : 1er du classement général, vainqueur de trois manches.
    • 2016 : 2e du classement général, vainqueur de trois manches.
    • 2017 : 1er du classement général, vainqueur de six manches.
    • 2018 : 1er du classement général, vainqueur de quatre manches.
    • 2019 : 1er du classement général, vainqueur de deux manches

Championnats d'Europe

Jeux européens

Championnats de Suisse

  • Champion de Suisse juniors : 2004
  • Champion de Suisse espoirs : 2005, 2006 et 2007
  • Champion de Suisse élites : 2010, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2019

Distinctions

Notes et références

Notes

  1. Du 18 avril 2014

Références

Liens externes

  • Portail du cyclisme
  • Portail du canton des Grisons
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.