Nonito Donaire

Nonito Donaire Jr. est un boxeur philippin et américain né le à Talibon, dans la province de Bohol.

Nonito Donaire
Fiche d’identité
Nom complet Nonito Donaire
Surnom The Filipino Flash
Nationalité Philippines
Naissance
Talibon, Philippines
Taille 1,66 m (5 5)
Allonge 1,73 m (5 8)
Catégorie Poids mouches à poids plumes
Palmarès
  Professionnel
Combats 46
Victoires 40
Victoires par KO 25
Défaites 6
Titres professionnels Champion du monde poids mouches IBF (2007-2009)

Champion du monde poids coqs WBC & WBO (2011), WBA (2018-2019)

Champion du monde poids super-coqs WBO (2012-2013, 2015-2016) et IBF (2012)

Champion du monde poids plumes WBA (2014)
Dernière mise à jour : 7 novembre 2019

Carrière

Passé professionnel en 2001, il devient champion du monde des poids mouches IBF le en battant l'arménien Vic Darchinyan par arrêt de l'arbitre au 5e round[1] puis conserve sa ceinture contre Luis Maldonado (arrêt de l'arbitre au 8e round le )[2], Moruti Mthalane (arrêt de l'arbitre au 6e round le )[3] et Raul Martinez (arrêt de l'arbitre au 4e round le )[4].

Donaire laisse alors son titre IBF vacant et choisit de poursuivre sa carrière dans la catégorie supérieure. Le , il devient champion par intérim WBA des poids super-mouches en dominant aux points le panaméen Rafael Concepcion[5],[6] puis il s'empare de la ceinture des poids coqs WBC Continental des Amériques en battant par KO au 4e round Wladimir Sidorenko le [7].

Deux mois plus tard, le , il bat au Mandalay Bay de Las Vegas le mexicain Fernando Montiel dès le 2e round et remporte ainsi les ceintures WBC & WBO des poids coqs[8], titres qu'il conserve aux points face à Omar Andrés Narváez le avant de les laisser vacants quelques jours plus tard. Nonito Donaire s'empare ensuite du titre vacant WBO des super-coqs le aux dépens de Wilfredo Vázquez Jr. puis du tire IBF face à Jeffrey Mathebula le [9]. Il ne défend pas cette ceinture mais conserve son titre WBO le suivant en disposant au 9e round de Toshiaki Nishioka puis bat Jorge Arce par KO au 3e round le .

Nonito Donaire est en revanche battu aux points par Guillermo Rigondeaux, champion WBA de la catégorie, le à New York. Il monte alors à nouveau de catégorie et s'empare de la ceinture WBA des poids plumes le en disposant de Simpiwe Vetyeka sur décision technique rendue à l'issue du 4e round en raison d'une sévère coupure à la paupière gauche du philippin survenue lors du premier round. La décision des juges est unanime, Vetyeka ayant été compté par l'arbitre au 4e et dernier round[10]. Ce succès est de courte durée puisqu'il est mis hors de combat au 6e round le par son challenger officiel, le jamaïcain Nicholas Walters[11].

Donaire relance sa carrière l'année suivante en boxant de nouveaux en super-coqs. Il bat ainsi en deux rounds William Prado puis Anthony Settoul et reconquiert la ceinture WBO de la catégorie en disposant aux points de Cesar Juarez le . Nonaire bat ensuite par arrêt de l'arbitre au 3e round Zsolt Bedak le mais perd aux points le contre Jessie Magdaleno et le face à Carl Frampton.

Le , il redevient, 7 ans après, champion des poids coqs WBA après un succès contre le nord-irlandais Ryan Burnett par abandon à l'issue de la 4e reprise, titre qu'il conserve le en battant par KO au 6e round Stephon Young. Il est en revanche battu aux points le par Naoya Inoue, champion IBF de la catégorie.

Distinctions

Références

Lien externe

  • Portail de la boxe anglaise
  • Portail des Philippines
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.