Odile Pierre

Odile Pierre (née le à Pont-Audemer (Eure) et morte le [1] à Tigy[réf. souhaitée] (Loiret) est une organiste et compositrice française.

Pour les articles homonymes, voir Pierre.
Odile Pierre
Odile Pierre en 1990.
Biographie
Naissance
Décès
(à 87 ans)
Paris
Nationalité
Formation
Activité

Biographie

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2020). 
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

L'audition d'un récital d'orgue de Marcel Dupré à l'abbaye Saint-Ouen de Rouen, alors qu'elle n'a que 7 ans, trace son avenir. À 15 ans, elle est organiste et maître de chœur à l'église de Barentin. D'abord élève au conservatoire de Rouen où elle remporte 7 premiers prix dans les classes de Maurice Duruflé, Noël Gallon, Norbert Dufourcq et Marcel Lanquetuit. Elle entre ensuite dans la classe d'orgue de Marcel Dupré au Conservatoire de Paris. En 1955, elle remporte les premiers prix d'orgue et d'improvisation (Marcel Dupré, Rolande Falcinelli), d'harmonie (Maurice Duruflé) et de fugue (Noël Gallon).

Elle prend des cours de perfectionnement avec Fernando Germani à Rome, et dans la classe de Franz Sauer au Mozarteum de Salzbourg.

Elle enseigne l'orgue et l'histoire de la musique au Conservatoire de Rouen durant 11 ans (1959 à 1969).
Elle enseigne l'orgue et l'improvisation de 1981 à 1992 au Conservatoire à rayonnement régional de Paris, participant à l'éclosion de nombreux jeunes organistes, dont Michael Matthes, Léon Kerremans, D'Arcy Trinkwon, Kristiyan Seynhave ou David Di Fiore.
En 1991, elle donne des cours d'interprétation à la Scuola Internationale d’Alto Perfezionmento Musicale à Pérouse (Italie).
De plus, elle donne de nombreuses classes de maîtres dans des collèges et universités de diverses régions du monde. Elle a été membre des jurys d'un grand nombre de concours d'orgue internationaux.

Comme organiste titulaire des orgues de l'église de la Madeleine, elle succède à Jeanne Demessieux de 1969 à 1979.

En 1977, elle représente la France au 3e Congrès international d'orgue de Washington et Philadelphie.
Comme concertiste, elle a donné plus de 2000 récitals d'orgue, des États-Unis aux Philippines, du Canada au Japon, de l’Islande à l’URSS, de l’Allemagne à la Turquie, en passant par l’Italie, l’Espagne, Vienne ou Prague, en solo et avec orchestre sous la direction d’Antoine de Bavier ou Lorin Mazell.

Elle rentre à la Commission technique consultative pour les orgues de Paris en 1977.

Famille

Odile Pierre a épousé l’historien Pierre Aubé.

Compositions

Elle est notamment l'auteur

  • d'une Fugue-scherzo pour quatuor à vent
  • d'un recueil de Cantiques et airs bretons
  • d'un Quatuor sur deux Noëls hongrois

Enregistrements

Présentée comme la « Clara Haskil de l'orgue », Odile Pierre a enregistré au disque de très nombreux compositeurs, parmi lesquels Bach, Saint-Saëns, Franck ou encore Messiaen.

Décorations

Distinctions

Notes et références

Sources

  • Alain Pâris, Dictionnaire des Interprètes, Paris, Robert Laffont, 1995.
  • Musica et Memoria Odile Pierre par D'Arcy Trinkwon.
  • France Orgue Discographie établie par Alain Cartayrade.

Liens externes


  • Portail de l’orgue
  • Portail de la musique classique
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.