Ofaqim

Ofaqim (אופקים; aussi orthographié Ofakim signifie "horizons") est une ville située dans le district Sud d'Israël, et dont la population en comptait 24 700 personnes[1]. La ville est située à 20 km légèrement au nord-ouest de Beer-Sheva.

Ofaqim
(he) אופקים

Héraldique

Le pont ottoman sur la rivière Patish
Administration
Pays Israël
District District sud
Maire Zvika Greengold
Démographie
Population 24 800 hab. (2008)
Densité 2 414 hab./km2
Géographie
Coordonnées 31° 18′ 50″ nord, 34° 37′ 33″ est
Altitude 138 m
Superficie 1 027,3 ha = 10,273 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Israël
Ofaqim
Géolocalisation sur la carte : Israël
Ofaqim
Liens
Site web http://www.ofaqim.co.il

    La ville est considérée comme relativement pauvre.

    Elle compte une communauté de Juifs karaïtes d'origine égyptienne.

    La ville est le cadre du film d'Itai Lev Petits Héros (Titre original : גיבורים קטנים, Giborim Ktanim). Année de production : 2006, sorti en France le .

    Ofaqim est l'une des villes bombardées par le Hamas depuis la Bande de Gaza, en particulier pendant la Guerre de Gaza 2008-2009. Le mercredi au soir, une nouvelle Roquette Qassam a été tirée en direction d'Ofakim, la première depuis le cessez-le-feu du .

    En plus du problème des roquettes, Ofaqim est une ville qui doit faire face à de grosses difficultés économiques et sociales : Ofaqim fait partie de ces "villes de développement" implantées au milieu de nulle part, sans réelle perspective de développement économique, où on a envoyé les immigrants les plus pauvres, venus du Maroc (après les avoir aspergés de DDT), puis d’ex-URSS et d’Éthiopie. Ces villes comptent 40 % des chômeurs du pays pour une population de seulement 17 %[2]. C’est dire que le taux de chômage est nettement supérieur à la moyenne nationale. On y trouve de nombreux cas sociaux et beaucoup d’enfants vivent en dessous du seuil de pauvreté.

    Curiosités

    À l'est d'Ofakim se trouve une réserve naturelle (Ofaqim River Nature Reserve) ainsi que plusieurs vestiges intéressants et un mémorial :

    • un pont ferroviaire qui n'a jamais servi sur la rivière Patish construit par les ottomans en 1914-1915. Il est utilisé aujourd'hui pour le passage d'un aqueduc.
    • une citadelle ottomane construite en 1894 et une grotte
    • les ruines de Patish פַּטִּישׁ et de Raqiq רָקִיק
    • Be'er (Puits) Mano'ah באר מנוח et Ruines de Mano'ah
    • Le Mémorial Sayeret Shaked (סיירת שקד) ancienne unité d'élite de Tsahal dissoute en 1979.

    Jumelages

    Références

    1. Source : Population estimée au 31 décembre 2006, Bureau Central des Statistiques (הלשכה המרכזית סטטיסטקה), http://www.cbs.gov.il/
    2. (en)Israel & the Palestinian Territories ; par Andrew Humphreys, Neil Tilbury ; collaborateur : Andrew Humphreys, Neil Tilbury ; édition : 3rd, illustrated, revised ; publié par Lonely Planet Publications, 1998 ; 408 pages ; (ISBN 9780864423993)

    Voir aussi

    • Portail d’Israël
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.