Okwa

Okwa ou Ukwa est, d'après les récits mytho-historiques du peuple Shilluk (Soudan du Sud), le roi du Pays de Kero, une contrée où la mort n'existe pas, vaguement située dans la région des Grands Lacs africains.

Okwa
Divinité africaine
(Soudan du Sud)
Caractéristiques
Autre(s) nom(s) Ukwa
Région de culte Royaume shilluk
Famille
Père Mol
Premier conjoint Nyikaya
• Enfant(s) Nyikang
Moi
Nyadway
Ariemker
Bunyung
Deuxième conjoint Angwat
• Enfant(s) Ju
Otono
Gilo
Troisième conjoint Anonyme
• Enfant(s) Duwat
Uto

Lors d'une de ses promenades près d'un fleuve, Okwa a rencontré deux esprits des eaux, les sœurs Nyikaya et Angwat, filles du crocodile Ud Diljil (ou Odiljil). Après avoir espionné les deux déesses durant leurs ablutions, Okwa décide de les enlever. Alerté par les cris de ses filles Ud Diljil apparaît hors des eaux. Après négociations, le saurien accorde à Okwa le droit d'épouser ses deux filles. Nyikaya a enfanté deux garçons, Nyikang (le fondateur du peuple Shilluk) et Moi, ainsi que trois filles, Nyadway, Ariemker et Bunyung. Angwat a enfanté Ju, Otono et Gilo (le fondateur du peuple Anuak).

Après la disparition du roi Okwa, son fils Duwat lui succède (selon certains récits, le nom de la mère de ce dernier est inconnu, cependant d'autres versions le présentent comme le jumeau de Nyikang). Nyikang et Duwat entrent en conflit au sujet de cette succession et Nyikang se voit obligé de quitter son pays natal en direction du nord vers l'actuel Shillukland. Duwat a engendré deux fils, Dimo l'ancêtre des Jur et Magghi l'ancêtre des Dembo.

Bibliographie

  • (en) Edward von Gleichen, The Anglo-Egyptian Sudan: a compendium prepared by officers of the Sudan government., Londres, Harrison and Sons, , 371 p. (lire en ligne)
  • (de) Wilhelm Hofmayr, Die Schilluk : Geschichte, Religion und Leben eines Nilotenn-Stammes, Sankt Gabriel, Mödling bei Wien, Anthropos (revue), , 521 p.
  • (en) D. S. Oyler, « Nikawng and the Shilluk migration », Sudan Notes and Records, vol. I,
  • (en) M. E. C. Pumphrey, « The Shilluk tribe », Sudan Notes and Records, vol. XXIV, part I,
  • (en) Charles Gabriel Seligman et Brenda Zara Seligman, Pagan Tribes of the Nilotic Sudan, Londres, Routledge & Kegan Paul, , 565 p.
  • (en) Diedrich Westermann, The Shilluk People, Their Language and Folklore, Berlin, , 312 p.
  • Portail du Soudan du Sud
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.