Olivier Perroux

Olivier Perroux, né en 1972, est un historien-économiste et une personnalité politique suisse, membre des Verts.

Olivier Perroux
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Parti politique

Biographie

Engagé dans le mouvement scout, il entreprend en 1992 des études d'histoire économique à l'université de Genève.

Il soutient sa thèse de doctorat[1] sur les élites protestantes au XIXe siècle en , puis travaille au Fonds national de la recherche scientifique, d'abord au sein de l'équipe Early Life du professeur Michel Oris (2003-2006)[2], puis sur un projet en Histoire de la mobilité (F. Walter, 2009-2012)[3].

Il publie plusieurs articles sur l'histoire économique et l'histoire des populations, dont certains dans les Annales de démographie historique. Cofondateur d'un cabinet d'études historiques[4] et coauteur d'une histoire des énergies à Genève en 2008, il travaille ensuite à la Maison de l'histoire de l'Université de Genève. En 2014, il rédige le troisième volume de l'Histoire de Genève, parue aux éditions Alphil.[5] Depuis , il enseigne l'Histoire au Collège de Saussure à Genève.

Engagé politiquement au sein des Verts genevois en 2001, il en devient le vice-président pour le canton de Genève entre 2004 et 2006 et de 2008 à 2010. Conseiller municipal dans la commune de Bernex de 2002 à 2008), il est élu à la Constituante genevoise (2008-2012, membre de la commission 3 des institutions). Depuis cette activité de constituant, il anime un blog, "Debout sur le soleil", hébergé par la Tribune de Genève[6]. En 2014, il entre au Conseil municipal de Vernier dont il préside la commission sociale de 2015 à 2019[7]. En et suite à plusieurs affaires auxquelles il ne souhaitait pas être mêlé, il a préféré quitter les Verts genevois et siège avec les indépendants.

Publications

  • Olivier Perroux, Tradition, vocation et progrès, les élites bourgeoises de Genève (1814-1914), Slatkine,
  • Gérard Duc, Anita Frei et Olivier Perroux, Eau, gaz, électricité, une histoire des énergies à Genève (XVIIIe siècle à nos jours), Gollion, Éditions Infolio,
  • Olivier Perroux et Grazyna Ryczkowska, « Vieillesse au féminin/masculin. Individus, familles et collectivité à Genève, 1816-1843 », Annales de Démographie Historique, no 2,
  • Olivier Perroux, "Histoire de Genève, tome 3: De la création du canton à nos jours (1814-2014)", Alphil, 2014
  • Schumacher Reto, Perroux Olivier, Ryczkowska Gragyna, "Unwed mothers in the city. Illegitimate fertility in 19th-century Geneva" in The History of the Family 12(3):189-202 · January 2007 

Notes et références

  1. Thèse en ligne sur le site de l'Université de Genève
  2. Titre complet du projet: Early Life Conditions, Social Mobility and Longevity in Later Life. A Contribution to the Urban Population History in 19th Century Frenchspeaking Switzerland, par les professeurs Michel Oris et Gilbert Ritschard, UNIGE. Ce projet a reconstruit la population de la Ville de Genève dans la première moitié du 19e siècle et a généré de nombreuses publications de plusieurs chercheurs.
  3. « Ouvrage collectif sur l'Histoire de la mobilité en Europe publié par l'équipe de recherche en 2014. », sur Alphil.ch
  4. « Protohistoire » (consulté le 7 septembre 2009)
  5. « Site des Editions Alphil »
  6. « Blog Debout sur le soleil », sur www.tdg.ch
  7. « Site de la commune de Vernier », sur vernier.ch

Liens externes

  • Portail de l’historiographie
  • Portail de la politique suisse
  • Portail de Genève et son canton
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.