Olof Peter Swartz

Olof Peter Swartz est un botaniste suédois, né à Norrköping le et mort à Stockholm le .

Pour les articles homonymes, voir Swartz.
Olof Peter Swartz
Biographie
Naissance

Saint-Jean de Norrköping (d)
Décès
(à 56 ans)
Adolf Fredriks församling (d)
Nom dans la langue maternelle
Peter Olof Swartz
Abréviation en botanique
Sw.
Nationalité
Formation
Activités
Botaniste, ptéridologue
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Science végétale (d)
Membre de
Directeur de thèse
Distinction

Biographie

Il étudie auprès de Carl von Linné le Jeune (1741-1783) et obtient un doctorat en 1781. Swartz voyage en Laponie en 1780 avec plusieurs autres botanistes. En 1783, il voyage en Amérique du Nord et aux Caraïbes et s’arrête principalement en Jamaïque et sur l’île d’Hispaniola. En 1786, il part à Londres préparer sa flore. Il y rencontre Sir Joseph Banks (1743-1820) qui, impressionné par ses connaissances botaniques, lui offre un poste à la Compagnie anglaise des Indes orientales comme médecin itinérant. Swartz refuse cette offre et retourne en Suède en 1787. Dix ans plus tard, il propose à l’Académie royale des sciences de Suède un système de bourse de voyages inspiré des méthodes utilisées par Banks au Royaume-Uni. En 1791, il reçoit le poste de professeur de botanique à l’Académie des sciences de Stockholm. En 1808, il succède à Conrad Quensel (1767-1806) comme conservateur de l’Académie des sciences[1]. Il fait paraître en 1809 le catalogue des collections de l’Académie.

Son herbier, riche de 6 000 spécimens, est actuellement conservé au Muséum suédois d'histoire naturelle. Swartz est surtout connu pour ses travaux sur les ptéridophytes et est considéré comme le premier spécialiste de la classification des Orchidaceae (il est l’auteur de la première analyse critique de la littérature consacrée à ses fleurs). Il est aussi le premier à montrer que la plupart des orchidées ont une étamine tandis que celles de la sous-famille des Cypripedioideae en ont deux.

Liste partielle des publications

  • Nova genera et species plantarum seu prodromus, 1788, Stockholm. Version numérique sur Botanicus.
  • Observationes botanicae, 1791
  • Icones plantarum incognitarum, 1794-1800
  • Flora Indiae occidentalis, 1797-1806
  • Synopsis Filicum, 1806
  • Summa vegetabilium Scandinaviae, 1814

Source

Notes et références

  1. Voir Erik Åhlander, Sven O. Kullander & Bo Fernholm (1997). Ichthyological Collection Building at the Swedish Museum of Natural History, Stockholm. in Collection building in ichthyology and herpetology (T.W. Pietsch et W.D. Anderson, dir.), American Society of Ichthyologists and Herpetologists : 13-25. (ISBN 0-935868-91-7)

Liens externes

Sw. est l’abréviation botanique standard de Olof Peter Swartz.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI

  • Portail de l’histoire de la zoologie et de la botanique
  • Portail de la Suède
  • Portail de la botanique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.