Onroak Automotive

Onroak Automotive est un constructeur français de voitures de course (filiale de JN Holding) qui propose une gamme de sport-prototypes de catégories CN, LM P3 et LM P2, notamment de la marque Ligier. Son bureau d'études intégré conçoit et développe les sports-prototypes qui sont ensuite produits par les équipes techniques. Ses locaux sont situés sur le Technopole du circuit de Nevers Magny-Cours et sur le Technoparc des 24 Heures, aux portes du circuit Bugatti au Mans[1].

Les sport-prototypes produits par Onroak Automotive sont engagés dans les championnats d'endurance à travers le monde par des équipes de différents pays. Onroak Automotive propose également à ces équipes un service d'accompagnement.

Onroak Automotive est l'un des six constructeurs de châssis LM P3 sélectionnés en 2015 par l'Automobile Club de l’Ouest et un des quatre constructeurs des châssis LMP2[2] retenus par l'ACO, la FIA et l’IMSA – International Motor Sports Association dont la réglementation entre en vigueur en 2017.

Histoire

2012

En 2012, Onroak Automotive développe, à partir d’un châssis Pescarolo 01, la Morgan LMP2 qui peut accueillir les moteurs Judd HK V8 et Nissan VK 45 V8. OAK Racing, l’écurie de course de Jacques Nicolet, engage les premières Morgan LM P2 en Championnat du Monde et en European Le Mans Series. OAK Racing obtient la pole position aux 12 Heures de Sebring 2012, un podium et le meilleur tour en course de la catégorie LM P2 dans le cadre du FIA WEC [3]. L’équipe Conquest Endurance obtient, avec sa Morgan LM P2, la deuxième place au classement général LMP2 en American Le Mans Series.

2013

Morgan LMP2 aux 24 Heures du Mans 2013.

OAK Racing réalise un doublé en catégorie LMP2 aux 24 Heures du Mans 2013[4] et obtientles deux premières places du Trophée FIA d’Endurance Equipes LMP2 au sein du Championnat du Monde FIA d’Endurance et le titre en Asian Le Mans Series. L'équipe suisse Morand Racing qui engage une Morgan LMP2 en ELMS obtient trois podiums en cinq courses.

Début 2014, quelques mois après un rapprochement avec Guy Ligier, la Ligier JS P2, un nouveau sport-prototype LMP2 fermé est présenté[5],[6]. La Ligier JS P2 peut être équipée des trois moteurs homologués en catégorie LM P2 : le Judd HK V8, le Nissan VK 45 V8 et le Honda HPD V6 à double turbo. Le programme de développement est mené par Olivier Pla et Alex Brundle. Pour ses débuts en compétition, trois châssis Ligier JS P2 sont engagés aux 24 Heures du Mans 2014[7]. L'équipe Thiriet by TDS Racing réalise la pole position en catégorie LMP2 et se classe deuxième de la course. Quelques mois plus tard, sur le Circuit des Amériques, la Ligier JS P2 obtient deux pole positions et réalise les meilleurs tours en course, avec G-Drive Racing en LMP2 du FIA WEC et OAK Racing en United Sports Car Championship.

2014

Onroak Automotive propose une évolution de la Ligier JS 53 de sport-prototype qui roule en Challenge Endurance Proto des V de V Endurance Series et dans la catégorie CN de l’Asian Le Mans Series. L'équipe Craft-Bamboo Racing remporte quatre victoires de catégorie. L'année suivante, Onroak Automotive poursuit son développement aérodynamique et électronique.

2015

La Ligier JS P2-Honda du Michael Shank Racing aux 24 Heures de Daytona en 2015.

Trois équipes américaines engagent des Ligier JS P2 : Michael Shank Racing quitte la catégorie DP pour le LMP2 et engage une Ligier JS P2 en Tudor United Sports Car Championship 2015[8]. Elle obtient la pole position des 24 Heures de Daytona. Krohn Racing quitte la catégorie GT pour l'ELMS, les 24 Heures du Mans, les 24 Heures de Daytona et les 12 Heures de Sebring où elle réalisee la pole position. Extreme Speed Motorsports remplace ses deux châssis HPD par des Ligier JS P2 à partir des 6 Heures de Spa-Francorchamps.

Avec neuf châssis présents sur la grille de départ (sept Ligier JS P2 et 2 Morgan LM P2) Onroak Automotive est le constructeur le plus représenté[9].

Onroak Automotive conçoit la Ligier JS P3 équipée d'un moteur Nissan, motoriste unique de la nouvelle catégorie LMP3 créée par l'Automobile Club de l'Ouest[10]. Son développement est confié à Olivier Pla. La nouvelle équipe chinoise de David Cheng, DC Racing, offre à la Ligier JS P3 son premier podium et sa première victoire en catégorie LMP3 au Fuji Speedway, pour la manche d'ouverture de l'Asian Le Mans Series 2015-2016.

Palmarès des châssis LM P2 Onroak Automotive

2012

  • FIA WEC (catégorie LM P2) : avec OAK Racing
    • 4 podiums, 1 pole position, 3 meilleurs tours en course
  • ELMS (classement général) : avec OAK Racing
    • 2 podiums, 2 pole positions
  • AMERICAN LMS (catégorie LM P2) : avec Conquest Racing, OAK Racing
    • 8 podiums, 5 pole positions, 4 meilleurs tours en course

2013

  • FIA WEC (catégorie LM P2) : avec OAK Racing
    • 9 podiums, 2 pole positions, 2 meilleurs tours en course
  • ELMS (classement général) : Morand Racing
    • 3 podiums
  • ASIAN LMS (classement général) : avec OAK Racing, KCMG
    • 4 podiums, 4 pole positions, 4 meilleurs tours en course

2014

  • FIA WEC (catégorie LM P2) : avec G-Drive Racing, OAK Racing, Thiriet by TDS Racing
    • 7 podiums, 7 pole positions, 7 meilleurs tours en course
  • USCC (classement général) : avec OAK Racing
    • 4 podiums, 3 pole positions, 5 meilleurs tours en course
  • ELMS (classement général) : avec Morand Racing, Thiriet by TDS Racing
    • 4 podiums
  • ASIAN LMS (classement général) : avec OAK Racing Team Total
    • 4 podiums, 3 pole positions, 3 meilleurs tours en course

2015

  • FIA WEC (catégorie LM P2) : Titres équipe & pilotes Trophée Endurance LM P2
    • 13 podiums, 5 pole positions, 2 meilleurs tours en course
  • USCC (classement général) : avec OAK Racing
    • 3 podiums, 2 pole positions, 3 meilleurs tours en course

Sources

  • Portail du sport automobile
  • Portail de l'endurance automobile
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.