Open CASCADE Technology

Open CASCADE Technology (OCCT) est un framework logiciel Open Source pour la CAO/CFAO, l'IAO et la modélisation 3D. Il est composé d'une vaste bibliothèque objets utilisables en C++ ou depuis Tcl-Tk et d'outils annexes pour le développement d'applications spécifiques. Il est disponible sous la licence Open CASCADE Technology Public License (OCCTPL).

Open CASCADE Technology

Plate-forme de développement CAO/CFAO, noyau géométrique.
Informations
Développé par Open CASCADE SAS
Première version
Dernière version 7.4.0 ()[1]
Dépôt git.dev.opencascade.org/gitweb/?p=occt.git
Écrit en C++
Système d'exploitation Microsoft Windows
Environnement Windows, Linux, OS X, Android, iOS
Type bibliothèque 3D
Licence Licence publique générale limitée GNU
Site web www.opencascade.org

Caractéristiques

  • extensible ;
  • Open Source ;
  • plate-forme Linux et Windows ;
  • repose sur le standard OpenGL ;
  • support d'un langage de script : Tcl-Tk ;
  • support des bibliothèques d'interfaces graphiques : Tk, Qt, wxWidgets, MFC ;
  • plusieurs formats d'échange de données dont STL, HPGL, IGES, STEP, VRML sont supportés nativement[2]. D'autres formats sont supportés avec l'utilisation de plug-ins[3].

Architecture

L'architecture d'Open CASCADE comprend les éléments suivants :

  • OCAF (Open CASCADE Application Framework) ;
  • Foundation Classes ;
  • données de modélisation ;
  • algorithmes de modélisation ;
  • maillage ;
  • visualisation ;
  • échange de données ;
  • outils de développement (WOK, DRAW, Wizards) ;
  • bibliothèques d'interfaces graphiques.
[précision nécessaire]

L'outil interactif DRAW

Parmi les outils de développement proposés par Open CASCADE Technology, il y a DRAW qui se présente sous la forme d'un interprète de commande interactif et programmable avec le langage Tcl-Tk.

Cet outil permet de faire des tests sur des fonctionnalités existantes ou nouvelles, de réaliser et de tester rapidement des prototypes avant de les réécrire en C++.

DRAW se compose de :

  • un interprète de commande basé sur le langage Tcl-Tk ;
  • une fenêtre de visualisation 2D/3D ;
  • un ensemble de commandes pour la gestion des variables et du graphisme ;
  • un ensemble de commandes pour créer et modifier les objets et les primitives géométriques ;
  • un ensemble de commandes pour gérer la topologie des BReps.

Quelques exemples :

  • Création d'une courbe de Bézier et génération d'une surface de révolution autour de l'axe Z. Visualisation en mode filaire et sauvegarde au format IGES :
pload ALL
axo
beziercurve b 4 0 0 1 0 4 2 0 4 4 0 2 5
revsurf s b 0 0 0 0 0 1
erase b
fit
datadir.
brepiges s objet.iges
  • Création d'une boîte, découpage de celle-ci par 4 cylindres sur les côtés avec des opérations booléennes, visualisation en mode filaire et sauvegarde au format STEP du résultat :
pload ALL
box b 40 40 20
pcylinder c1 10 20
copy c1 c2
copy c1 c3
copy c1 c4
ttranslate c1 20 0 0
ttranslate c2 40 20 0
ttranslate c3 20 40 0
ttranslate c4 0 20 0
bop b c1
bopcut s1
bop s1 c2 
bopcut s2
bop s2 c3 
bopcut s3
bop s3 c4
bopcut s4
erase b
erase c1; erase c2; erase c3; erase c4
erase s1; erase s2; erase s3
fit
datadir.
stepwrite 0 s4 objet.step

Domaines d'utilisation

Historique

Son développement est intimement lié au logiciel de CAO Euclid que commercialise Matra Datavision (MDTV) au début des années 1980, suivi de Euclid-IS en 1987 (le premier système de CAO/CFAO). Euclid était à cette époque le concurrent direct de CATIA. En 1993, MDTV sort Euclid 3 et développe parallèlement CAS.CADE (Computer Aided Software for Computer Aided Design and Engineering), ce dernier étant à l'origine une boîte à outils logiciels utilisée pour les technologies objets.

En 1996, sort Euclid Quantum dont l'infrastructure repose entièrement sur CAS.CADE. Fin 1998, le portefeuille de logiciels de MDTV (Euclid Quantum, Styler, Machinist et Strim) est racheté par Dassault Systèmes. MDTV, qui comptait alors 700 employés, se mue alors en société de service spécialisée dans le développement de logiciels. S'ensuit la publication sous licence Open Source en 1999 de CAS.CADE qui prend à l'occasion le nom d'Open CASCADE. Ce changement brutal de culture d'entreprise va précipiter le départ de certains ingénieurs de Matra Datavision. En tant que filiale d'EADS, le , la société Open CASCADE SAS est créée afin de gérer la suite du projet en Open Source, mais aussi pour développer des activités commerciales (création d'applications spécifiques, formation et conseil) autour de cette infrastructure.

En 2003, la société Principia R&D, spécialisée dans les solveurs éléments finis et l'ingénierie scientifique, acquiert Open CASCADE SAS auprès d'EADS. Le logiciel change de nom et devient Open CASCADE Technology (OCCT). Par la suite, la société est reprise par Euriware (filiale d'AREVA) le .

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Liens externes

  • Portail des logiciels libres
  • Portail de l’informatique
  • Portail des entreprises
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.