Othman Battikh

Othman Battikh (arabe عثمان بطَيخ), né le à Tunis, est un universitaire, religieux et homme politique tunisien.

Othman Battikh

Othman Battikh en 2015.
Fonctions
Ministre tunisien des Affaires religieuses

(11 mois et 6 jours)
Président Béji Caïd Essebsi
Premier ministre Habib Essid
Gouvernement Essid
Prédécesseur Mounir Tlili
Successeur Mohamed Khalil
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Tunis, Tunisie
Nationalité tunisienne
Parti politique Indépendant
Profession Universitaire
Religion Islam

Biographie

Né dans une famille tunisoise modeste, son père travaille comme coiffeur, en plus d'une fonction administrative de chef de quartier (m'harek) à El Azzafine, au centre de la médina de Tunis. Il étudie à l'école franco-arabe puis poursuit des études secondaires à la Zitouna, dans ses annexes de la mosquée Saheb Ettabaâ durant les deux premières années, puis au lycée secondaire de la Zitouna, également appelé lycée Ibn-Khaldoun. Il continue ses études universitaires à l'École supérieure de droit de Tunis, avec comme enseignants Mohamed Fadhel Ben Achour, Mohamed Malki, Mohamed Ben Slama et Mohamed Annabi. À l'issue de ses études, il travaille comme juge auprès du tribunal de première instance de Tunis pendant trois ans, au bout desquels il préfère reprendre ses études à la Zitouna durant quatre ans, puis suit un troisième cycle pour réintégrer l'université comme enseignant de fiqh et de fiqh comparatif, notamment avec le Code du statut personnel.

En 2008, Othman Battikh est nommé mufti de la République par le président de la République Zine el-Abidine Ben Ali. Il est remplacé en 2013 par Hamda Saïed[1].

Le , il est nommé au poste de ministre des Affaires religieuses dans le gouvernement de Habib Essid[2].

Le est ouverte une enquête au tribunal de première instance de Tunis portant sur des dépassements financiers que le ministre aurait effectué lors de son dernier pèlerinage à La Mecque[3]. Le lendemain, il est remplacé par Mohamed Khalil à la tête du ministère des Affaires religieuses[4]. Le 12 janvier, il est à nouveau nommé mufti de la République par le président de la République Béji Caïd Essebsi[5].

Distinctions

Références

  1. Zohra Abid, « Les dessous du limogeage de Othman Battikh, l'ex-mufti de la république », sur kapitalis.com, (consulté le 12 janvier 2016).
  2. « Composition de la version nouvelle du gouvernement Essid », sur businessnews.com.tn, (consulté le 12 janvier 2016).
  3. « Le ministre des Affaires religieuses, Othman Battikh dans le collimateur de la justice », sur webdo.tn, (consulté le 12 janvier 2016).
  4. « Tunisie : liste complète des ministres du nouveau gouvernement Essid », sur directinfo.webmanagercenter.com, (consulté le 12 janvier 2016).
  5. « Othman Battikh nommé mufti de la République », sur businessnews.com.tn, (consulté le 12 janvier 2016).
  6. « Othman Battikh décoré des insignes de commandeur de l'Ordre de la République », sur africanmanager.com, (consulté le 18 octobre 2019).

Lien externe

  • Portail de la Tunisie
  • Portail de l’islam
  • Portail de la politique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.