Otto Hahn (critique)

Otto Hahn, né le [1] à Vienne en Autriche et mort le [2] à Paris, est critique d'art et essayiste français[3].

Pour les articles homonymes, voir Hahn.
Otto Hahn
Otto Hahn, Paris
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Enfant
Autres informations
A travaillé pour

Biographie

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2017). 
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Apatride, né de parents d'origine hongroise, il arrive en France en 1937.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, à cause des origines juives de son père, avec ses parents et ses trois frères, il quitte Paris et se cache à Bouloire, dans la Sarthe. Il est ensuite pensionnaire au collège Cévenol, qui a accueilli de nombreux enfants juifs pendant la guerre.

Il entreprend des études de lettres, puis de philosophie et d'histoire de l'art à l’École du Louvre.

Dès 1960, il collabore en tant que critique littéraire d'abord, d'art ensuite, à la revue Les Temps modernes qu'il quittera en 1965.

À partir de 1965, il se rend aux États-Unis pour le compte de la galerie Ileana Sonnabend, principale représentante de l'art américain à Paris au début des années 1960.

De 1963 à 1991, il est responsable des pages arts du magazine L'Express.

De 1969 à 1972, il anime avec Françoise Esselier la revue VH 101.

Très tôt, il devient un ardent défenseur du pop art, du nouveau réalisme, de la figuration libre[4].

Otto Hahn écrivit également dans les colonnes des magazines Art International, Art press, Beaux-arts Magazine, Connaissance des arts, Arts Magazine, Art, +-O[5]

Vie privée

Il épouse Nicole Fauche en 1975. Il est le père de quatre enfants : Clarisse Hahn, Tristan Hahn, Merlin Hahn, Nicolas Lublin.

Commissaire d'exposition

  • « Art Objectif », galerie Stadler, 1967
  • « Statements New York 82. Leadinq contemporary artists from France », New York, 1982
  • « 5/5 Figuration libre, France/USA », Musée d'art moderne de la ville de Paris, 1985

Publications

Références

  1. Archives de la critique d'art
  2. Avis de décès dans Libération
  3. Il obtient la nationalité française en 1975.
  4. Exposition au MAM de Paris avec Hervé Perdriolle.
  5. Cf. Archives de la critique d'art.

Liens externes

  • Portail de l’art contemporain
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.