Palais Medici-Riccardi

Le palais Medici-Riccardi (en italien : Palazzo Medici Riccardi) est l'un des palais Renaissance de la ville de Florence. Il est acquis par la famille Riccardi en 1659, et appartient actuellement à la ville.

Palais Medici-Riccardi
Palazzo Medici-Riccardi
Coin des façades, via Larga (actuelle via Cavour) et via de' Gori
Présentation
Destination initiale
Palais des Médicis
Destination actuelle
Siège de la Province de Florence
Sede della Provincia di Firenze
Style
Architecte
Construction
1444
Fin de construction
1460
Construction
Commanditaire
Occupant
Propriétaire initial
Propriétaire actuel
Commune de Florence
Statut patrimonial
Bien culturel en Italie (d)
Visiteurs par an
85 000
Site web
Localisation
Pays
Région
Commune
Coordonnées
43° 46′ 31″ N, 11° 15′ 20″ E
Localisation sur la carte d’Italie

Histoire

Le palais a été construit par Michelozzo pour Côme de Médicis entre 1444 et 1459.

Ses façades à bossage rustique, dont les trois niveaux typiques décroissants en allègent l'allure et accroissent l'effet perspectif, sont séparées par des corniches marcapiano et l'ensemble est couronné d'une corniche en surplomb à modillons de type corinthien qui cache une toiture à faible rampant (justifiée par le climat toscan). Elle comporte aussi des fenêtres géminées avec des arcs en plein cintre.

La cour ouverte à péristyle est également d'inspiration romaine, et les inginocchiati de finestre du rez-de-chaussée soutiennent les consoles sur la rue, encadrés dans des portiques aveugles semblables à la porte principale.

Le palais est vendu en 1810 au grand-duc de Toscane.

Œuvres

La profusion des œuvres et les lieux d'expositions temporaires en font également un espace muséal très important de la ville :

Notes et références

    Sources

    Voir aussi

    Articles connexes

    Liens externes

    • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
    • Portail de la Renaissance
    • Portail de Florence
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.