Panzerdivision Tatra

La Panzerdivision Tatra (aussi plus tard Panzer-Feldausbildungs-Division Tatra[1]) était une division blindée de la Wehrmacht Heer durant la Seconde Guerre mondiale.

Panzerdivision Tatra,
Panzer-Feldausbildungs-Division Tatra
Création août 1944
Dissolution mars 1945
Pays Allemagne
Branche Wehrmacht
Type Division Blindée
Guerres Seconde Guerre mondiale

Création et dénominations[2]

Origine du nom

Tatra désigne en allemand une chaîne de montagnes, les Tatras, à cheval sur la frontière de la Pologne et de la Slovaquie. Il s'agit de la partie la plus élevée de la chaîne des Carpates.

Historique

La division est créée en d'abord comme un « groupe de combat d'urgence », en allemand (Alarm) Kampfgruppe Division Tatra, pour faire face à l'insurrection slovaque, le Soulèvement national slovaque, et puis, plus tard, elle sera chargée de la répression des partisans en Moravie du sud.

La division est formée autour d'un noyau d'éléments de la 1re Panzerdivision, avec des éléments de la Panzerdivision Nr. 178 et l'état-major du centre d'entrainement de Kleine Karpaten à Malacky (Tr.Üb.Platz "Kleine Karpaten"). La Panzer compagnie de la division comprend vingt-huit vieux Panzer III et Panzer IV et trois Tiger I. Le , a lieu le premier engagement de l’unité à Cadca, dans la région de Žilina, au nord de la Slovaquie. Le 31 août, c'est la Bataille de Strečno contre les résistants slovaques.

La division parvient finalement à réprimer en grande partie le soulèvement slovaque qui était pourtant aidé par des conseillers de l'armée soviétiques. La Pz.Div. Tatra parvint même à reprendre Bratislava. De septembre à les unités de la Panzerdivision sont disséminées et chaque groupe est chargé de continuer la lutte anti-partisan dans les Petites Carpates dans le secteur de Malacky et en particulier à Vrútky (10-21 septembre) et Žilina.

En , après l'écrasement de l’insurrection à Banská Bystrica, la division blindée revient dans sa zone de formation et repasse sous le contrôle de l'Ersatzheer et est renommée Panzer-Feldausbildungsdivision Tatra. La division intègre le commandement du XVII. Panzer-Corps et son infanterie mécanisé et des unités des diverses régions militaires; les soldats originaire de la 1re Panzer quittent éventuellement Tatra. La division stationne en Slovaquie jusqu'à la fin de l'année 1944. En , la Panzer-Feldausbildungs-Division Tatra est transformée en la 232. Panzer-Division.

Commandants

Début Fin Nom
9 octobre 1944 31 décembre 1944 Generalleutnant Friedrich-Wilhelm von Löper
1er janvier 1945 21 février 1945 Generalmajor Hans-Ulrich Back

Composition en

  • Panzer-Grenadier-Ers. und Ausbildungs Regiment 82 (WK XVII, Hranice, Mährisch Weisskirchen en allemand)
  • Panzer-Grenadier-Ers. und Ausbildungs Regiment 85 (WK VIII, Gleiwitz)
  • une Panzer-Kompanie du Pz.Ers. und Ausb.Abt[3]. 4
  • une Panzerjäger-Kompanie du Pz.Jg.Ers. und Ausb.Abt[4]. 8
  • Artillery Abt. Tatra (composé de 3 batteries), devenu en 1945 H. Artillery. Abt. 588
  • deux Pionier-Kompanien du Pz.Gren.Ers. und Ausb.Rgt. 82 et du Pz.Pi. Lehr- und und Ausb.Abt. 80
  • un Feldersatz-Bataillon, créé en

Références

  1. Division blindée de formation.
  2. Tessin, Georg. Verbände und Truppen der deutschen Wehrmacht und der Waffen-SS im Zweiten Weltkrieg 1939-1945. Tome 8, p. 148.
  3. Bataillon de Panzers de remplacement et de formation.
  4. Bataillon anti-char de remplacement et de formation.

Bibliographie

  • Stoves, Rolf. Die Gepanzerten und Motorisierten Deutschen Grossverbände (Divisionen und selbanstigen Brigaden)1935-1945. Podzun-Pallas, 1994. (ISBN 3-7909-0279-9)
  • Tessin, Georg. Verbände und Truppen der deutschen Wehrmacht und der Waffen-SS im Zweiten Weltkrieg 1939-1945. Biblio-Verlag, Bissendorf.
  • Thomas, L. Jentz. Panzertruppen. Podzun-Pallas, 1999. (ISBN 978-3-7909-0624-0)

Articles connexes

  • Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la Seconde Guerre mondiale
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.