Patrick Baird

Patrick Baird, mort en 1761, est un officier de la Royal Navy. Il sert durant la guerre de Succession d'Autriche et la guerre de Sept Ans, atteignant le rang de captain.

Pour les articles homonymes, voir Baird.

Patrick Baird
Décès 1761
Origine Britannique
Allégeance  Grande-Bretagne
Arme  Royal Navy
Grade Captain
Commandement Fly
Rainbow
Shoreham
Surprize
Portland
Defiance
Conflits Guerre de Succession d'Autriche
Guerre de Sept Ans
Bataille des Cardinaux

Biographie

Guerre de Succession d’Autriche (1740 - 1748)

Patrick Baird est nommé lieutenant le [1]. Il commande le Fly, un sloop portant 8 canons[2], de 1746 à 1747, puis le vaisseau de ligne Rainbow de 44 canons[3], de à 1749, ayant été nommé captain le [1].

Il obtient le commandement du Shoreham[4], en 1749, puis, à partir de , celui du Surprize (en), qu'il conserve jusqu'en 1754[1].

Guerre de Sept Ans (1756 - 1763)

C'est à bord du Portland, dont il obtient le commandement en , qu'il participe à la bataille de Minorque le [1]. Le combat naval met aux prises l'escadre française de Toulon, commandée par La Galissonière, à celle de John Byng, arrivé de Gibraltar pour secourir l'île où vient de débarquer l'armée du maréchal de Richelieu. Patrick Baird conserve ce poste jusqu'en , date à laquelle il passe sur le Defiance, un vaisseau de ligne de quatrième rang de 58 canons. Il prend part au siège de Louisbourg de au suivant au cours duquel les forces anglaises assiègent l'établissement français de Louisbourg, sur l'île Royale en Nouvelle-France[1].

Au commandement du Defiance toujours, il participe à la bataille des Cardinaux le [1], dans l'escadre blanche[N 1], ou arrière-garde, commandée par Francis Geary, contre-amiral de la Bleue, arborant sa marque sur le Resolution[5].

Notes et références

Notes

  1. Les officiers généraux de la Royal Navy sont, à cette époque, classés selon trois escadres fictives. On trouve l'escadre Bleue, puis la Blanche et enfin la Rouge. Un officier général commence comme contre-amiral de la Bleue ; il passe plus tard dans la « Blanche » puis dans la « Rouge ». Sa carrière continue, si tout va bien pour lui, avec les trois échelons du grade de vice-amiral, pour arriver aux trois échelons du grade d'amiral. Nelson a ainsi terminé, prématurément, sa carrière comme vice-amiral de la Blanche. Il existe aussi une « escadre jaune » qui ne sert qu'à désigner ceux qui sont mis à la retraite ; être nommé « dans l'escadre jaune » c'est être nommé dans le cadre de réserve.

Références

  1. « Patrick Baird », sur threedecks.org (consulté le 6 mai 2016).
  2. « Le Fly », sur threedecks.org (consulté le 6 mai 2016).
  3. « Le Rainbow », sur threedecks.org (consulté le 6 mai 2016).
  4. « Le Shoreham », sur threedecks.org (consulté le 6 mai 2016)
  5. (en) Robert Beatson, Naval and military memoirs of Great Britain, from 1727 to 1783, vol. 3 (lire en ligne), p. 244-245.

Voir aussi

Bibliographie

 : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Julian S Corbett, England in the Seven years' war, a study in combined strategy, vol. 1, London, Longmans Green, 1907a (lire en ligne)
  • (en) Julian S Corbett, England in the Seven years' war, a study in combined strategy, vol. 2, London, Longmans Green, 1907b (lire en ligne)
  • (en) Brian Lavery, The Ship of the Line : The Development of the Battlefleet 1650-1850, vol. 1, Conway Maritime Press, (ISBN 0-85177-252-8)
  • (en) Richard Middleton, The Bells of Victory : The Pitt-Newcastle Ministry and the Conduct of the Seven Years' War, 1757-1762, Cambridge University Press, (ISBN 0-521-26546-0, notice BnF no FRBNF34899849)
  • (en) Daniel Robert Snow, Death or Victory : the battle for Quebec and the birth of Empire, Londres, HarperPress, , 534 p. (ISBN 9780007286218, notice BnF no FRBNF42326806)
  • (en) David Syrett, Admiral Lord Howe : A Biography, Annapolis, Naval Institute Press, (ISBN 1-59114-006-4)
  • (en) Rif Winfield, British Warships in the Age of Sail 1714–1792: Design, Construction, Careers and Fates, Seaforth, (ISBN 978-1-84415-700-6)
  • Portail de la Royal Navy
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.