Paul Chassaigne-Goyon

Paul Auguste Pierre-Marie Chassaigne-Goyon, né à Châlons-sur-Marne le [1] et mort à Paris le , est un homme politique français.

Pour les articles homonymes, voir Chassaigne et Goyon.
Paul Chassaigne-Goyon
Paul Chassaigne-Goyon en 1914
Fonctions
Vice-président
Chambre des députés
depuis
Député de la Seine
-
Président du conseil municipal de Paris
-
Président du conseil municipal de Paris
-
Conseiller général de la Seine
-
Biographie
Naissance
Décès
(à 80 ans)
Paris
Nationalité
Activité
Père
Autres informations
Membre de
Archives conservées par

Biographie

Paul Chassaigne-Goyon est le fils du préfet de la Marne, Alexandre Chassaigne-Goyon, qui présida à la création du camp militaire de Châlons sous Napoléon III. D'abord avocat, il est tenté par la politique. Élu conseiller municipal de Paris en 1896, il est président du Conseil municipal du jusqu’en 1914. Il succède à un autre Châlonnais, Henri Galli, puis assure la présidence par intérim au décès de son successeur, Adrien Mithouard, d’ au . Élu député de la Seine le comme tête de liste du bloc national républicain et de l'Union nationale républicaine socialiste et nationale[2], il siège jusqu'à sa mort survenue à Paris le , après avoir été renversé par un taxi.

Il avait été élu vice-président de l’Assemblée nationale en 1922.

En , il avait été nommé membre du comité directeur de la Ligue des patriotes présidée par Maurice Barrès[3].

Hommages

En 1937, la place Chassaigne-Goyon dans le 8e arrondissement de Paris est créée en sa mémoire.

Sources

  • « Paul Chassaigne-Goyon », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960

Notes et références

  1. Jean-Paul Barbier, Des Châlonnais célèbres, illustres et mémorables, 2000, et Jean-Paul Barbier, « Chassaigne Goyon » in Champagne Généalogie, n° 118, mars 2008.
  2. Assemblée Nationale, « Paul, Auguste, Pierre, Marie Chassaigne-Goyon - Base de données des députés français depuis 1789 - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 20 novembre 2017)
  3. La Presse, 28 mai 1920, p. 2.
  • Portail de la politique française
  • Portail de Paris
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.