Paul Dalloz

Paul Dalloz, né le à Paris où il est mort le , est un patron de presse français.

Paul Dalloz
Lithographie de Dalloz par Henri Dochy sur un dessin de Gaston Vuillier pour le Monde illustré du 16 avril 1887.
Biographie
Naissance
Décès
(à 57 ans)
Paris
Sépulture
Nom de naissance
Charles Paul Alexis Dalloz
Nationalité
Activités
Rédacteur à
Père
Fratrie
Autres informations
A travaillé pour
Propriétaire de
Distinction
Signature de Paul Dalloz dans son dossier de Légion d’honneur.
Tombe de Dalloz au cimetière d’Auteuil.

Biographie

Fils du jurisconsulte Désiré Dalloz, avocat de formation, Paul Dalloz est devenu, après le coup d'État du 2 décembre 1851, avec Jules Turgan, l’un des deux directeurs du Moniteur universel, auquel il a fourni divers articles[1].

Il a présidé, en , à la création du Moniteur universel du soir, seul journal politique à 5 centimes, dont le tirage a atteint rapidement le chiffre de 100 000[1].

Il a été le propriétaire du journal la Petite Presse fondé par Balathier-Bragelonne[2].

Il a été décoré de la Légion d'honneur[3]. Il était le frère de l’homme politique Édouard Dalloz.

Notes et références

  1. Gustave Vapereau, Dictionnaire universel des contemporains, contenant toutes les personnes notables de la France et des pays étrangers : Supplément à la IVe édition par Léon Garnier, t. 1, Paris, Hachette, , 3e éd., 927 p. (lire en ligne), p. 461.
  2. Jean-Pierre Bacot, La Presse illustrée au XIXe siècle : une histoire oubliée, Paris, (lire en ligne), p. 123.
  3. Archives nationales, « Dossier LH/648/106 », sur Base Léonore, (consulté le 7 octobre 2019).

Liens externes

  • Portail de la presse écrite
  • Portail de la France au XIXe siècle
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.