Pays des Collines

Le Pays des Collines est une région naturelle sise entre l'Escaut et la Dendre (Belgique), caractérisée par son aspect vallonné. Topographiquement elle est la même que la région appelée « Ardennes flamandes » de la Région flamande immédiatement voisine. Son sommet, le Pottelberg (157 mètres) se trouve sur la commune de Flobecq, juste à la frontière entre les deux régions linguistiques. Administrativement parlant, le Pays des Collines se trouve dans la province de Hainaut (Région wallonne de Belgique).

Les collines

Description

Le Pays des Collines regroupe les communes de Flobecq, Ellezelles, Frasnes-lez-Anvaing, Mont-de-l'Enclus, ainsi que trois villages d’Ath : Ostiches, Houtaing et Mainvault. Région de bosquets et de bocages, le Pays des Collines se situe dans la partie nord-ouest du Hainaut, en bordure de la région flamande ; il se détache entre les vastes plaines du sud de Bruxelles et de l’est du Tournaisis.

Parc naturel

À l’origine, Théo Mercenier, Jacques Vandewattyne et l'abbé Delcour lancèrent, dans les années 1970, l’idée de créer un Parc naturel dans la Région des Collines.

La création d’un parc naturel constitue « le label d’une région ». Il doit pouvoir offrir, à ses habitants et aux visiteurs, des paysages préservés et entretenus, et un artisanat vivant.

La superficie totale du Parc naturel est de 23 327 hectares pour 25 572 habitants (au ).

Moulins

Le moulin du Cat Sauvage est un des monuments caractéristiques du pays des Collines[réf. souhaitée]. Dressé sur une crête de 116 mètres d'altitude, il ne passe pas inaperçu.

Ce moulin à vent, à corps tournant, a été construit entièrement en bois pour la Comtesse de Rohan-Soubise, en 1750. La Comtesse possédait 99 moulins grandeur naturelle, le centième, quant à lui, était une miniature en or qui ornait sa cheminée. En 1960, le moulin fut classé comme monument. Le propriétaire actuel est la commune d'Ellezelles.

Les moulins du Cat Sauvage, du Tordoir, du Moufflu, du Marais des Sœurs, Saint Pierre et le Blanc-Moulin d'Ostiches pourront être aperçus le long de la route des collines.

Tourisme et loisirs

Fermes pédagogiques

Dans la région du Pays des Collines se trouvent trois fermes pédagogiques : la ferme de Cambronchaux, la ferme Dorlou et la ferme du Harby. Chacune de ces fermes proposent aux plus jeunes de s’initier aux secrets de la ferme et de ses animaux. De plus, ces fermes proposent des ateliers divers comme la fabrication de pain, de beurre… Elles ouvrent leurs magasins bios et produits du terroir.

Maison du sucre

Ce petit musée, qui était installé dans l’ancienne gare de Frasnes-lez-Anvaing, illustrait la place de choix qu’a pris cette « substance alimentaire » dans nos vies. Films, vitrines et panneaux didactiques contaient son épopée à travers les âges et ses multiples interventions dans la BD, la publicité, le cinéma, la musique…

La rentabilité n'étant plus assurée, il a été fermé fin . Les locaux de l'ancienne gare sont maintenant occupés par l'ensemble des services accessibles au public du CPAS de Frasnes-lez-Anvaing[1]

Écomusée de Lahamaide

L'Écomusée de Lahamaide permet de redécouvrir les gestes du travail, de la terre et la vie rurale. Il a été créé en 1974, sous le nom de Musée vivant. Au départ, le musée avait pour objectif de sauvegarder d'anciens outils et des machines agricoles.

Les hangars agricoles des années 1950 abritent les thèmes de la moisson et du travail de la terre selon les saisons. Après un passage par l'Estaminet, les visiteurs traversent des salles présentant la vie quotidienne et l'artisanat locaux. Vient ensuite l'exposition des objets trouvés sur le site du Château du comte Lamoral d'Egmont.

L'Ecomusée dispose également d'un espace destiné aux expositions temporaires, sur des thèmes liés à la vie rurale, comme les moulins ou le pain, sans oublier une salle de conférence, une bibliothèque et le jardin qui permet de s'intéresser aux essences indigènes anciennes.

Le Sentier de l’Étrange

En 1974, le peintre Jacques Vandewattyne lance le manifeste du folk art, mouvement destiné à mettre en valeur et à transmettre les traditions populaires dont une des initiatives sera le Sentier de l’Étrange.

En 1984, il voit le jour : sculptures, bas-reliefs et autres œuvres sont exposées dans ce musée en plein air.

Galerie photographique

Notes et références

Sources

  • Cet article est partiellement ou en totalité issu de l'article intitulé « Asinerie du Pays des Collines » (voir la liste des auteurs).
  • Dépliant sur Le Sentier de l’Etrange, Parc du pays des collines
  • Dépliant sur La Maison du sucre, Parc du pays des collines
  • Dépliant sur L’écomusée, Parc du pays des collines
  • Roger Cantaine et Jean-pierre Ducastelle, "Ath et le pays des collines", Paul Legrain édition à Bruxelles, 1988
  • Michel Fischer et Benoit Urbain, "Petites fugues dans le pays des collines", Michel Fischer Éditions, 1999
  • Guide Homme et Paysage, "Itinéraire du Pays des collines", Société Royale Belge de Géographie, Bruxelles, 1988

Liens externes

  • Portail du Hainaut
  • Portail de la géographie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.