Peinture architecturale

La peinture architecturale est une forme de genre pictural où l'artiste se concentre principalement sur l'architecture, les vues de plein air et les intérieurs. Alors que l’architecture était présente dans plusieurs des premières peintures et enluminures, elle était principalement utilisée comme arrière-plan ou pour donner du rythme à une peinture. À la Renaissance, l’architecture a été utilisée pour renforcer la perspective et créer une sensation de profondeur, comme dans La Trinité de Masaccio à partir des années 1420.

Le Vieil Hôtel de ville d'Amsterdam de Pieter Jansz Saenredam (1657), Rijksmuseum Amsterdam.
Intérieur d'église par Wilhelm Schubert van Ehrenberg (1665), Musée de l'Ermitage.

Dans l’art occidental, la peinture architecturale, en tant que genre indépendant, s’est développée au XVIe siècle en Flandre et aux Pays-Bas et a atteint son apogée dans la peinture hollandaise des XVIe et XVIIe siècles[1],[2]. Plus tard, elle s'est développée comme un outil pour les peintures romantiques, comme les vues de ruines devenant très populaires. Les genres étroitement liés sont les fantaisies architecturales et les trompe-l'œil, en particulier la Quadratura et le paysage urbain.

Artistes

En Occident

XVIe siècle

Paysage architectural, de Hans Vredeman de Vries, Musée de l'Ermitage.

Le XVIe siècle a vu le développement de la peinture architecturale comme un genre à part dans l'art occidental. Les centres d'activités de cette époque sont principalement dans les Flandres et dans les Provinces-Unies (actuels Pays-Bas). Le premier peintre d'architecture important est Hans Vredeman de Vries (1527-1607), qui est architecte en plus de peintre[3]. Les étudiants de Hans Vredeman de Vries sont ses fils Salomon (en) et Paul, ainsi que Hendrik van Steenwijk I. C'est à travers eux que le genre se popularise et leurs familles et étudiants en font l'un des genres dominants de l'Âge d'or de la peinture néerlandaise.

Flamands
Néerlandais

XVIIe siècle

Paul Vredeman de Vries, 1612, Intérieur d'une cathédrale gothique, Musée d'Art du comté de Los Angeles.
Flamands
Italiens
Andrea Pozzo, 1703, quadratura dans l'église des Jésuites de Vienne.
  • Viviano Codazzi (1606-1670)
  • Ascanio Luciano (en) (1621-1706)
  • Andrea Pozzo (1642-1709), mainly illusionistic paintings
  • Luigi Quaini (1643-1717), not a pure architectural painter, but a contributor of architecture to other paintings
Néerlandais
Dirck van Delen, 1645, Une famille près de la tombe de Willem I dans la Nouvelle église de Delft, Rijksmuseum Amsterdam.

Au XVIIe siècle, la peinture architecturale devient l'un des genres principaux de l'Âge d'or néerlandais, avec le portrait et les paysages.

XVIIIe siècle

Français
Italiens

La peinture d'architecture, ses vedute, sont très populaires dans l'Italie du XVIIIe siècle. Un autre genre très lié à la peinture architecturale est appelé Capriccio, des paysages fantaisistes reposant sur une architecture imaginaire. imaginary architecture.

  • Stefano Orlandi (en) (1681-1760)
Néerlandais
  • Cornelis Pronk (en) (1691-1759)
  • Jan ten Compe (en) (1713-1761)

XIXe siècle

Autrichiens
Belges
Danois
Heinrich Hansen, Salle des quatre portes, Palais des Doges, Venise, 1883.
Français
Allemands
Italiens
Britanniques
Thomas H. Shepherd, 1853, Banque de Nouvelle-Angleterre, British Museum.
  • Samuel Prout (1783-1852), aquarelle
  • Thomas H. Shepherd (en) (1792-1864), aquarelle

Époque moderne

En Orient

Chinois

En Chine, la peinture architecturale est appelée jiehua et est généralement vue comme un genre inférieur. Des maîtres du genre sont cependant notables dès le Xe siècle, avec Guo Zhongshu, puis avec Wang Zhenpeng, actif au XIIIe siècle[4].

Festival du bateau-dragon par Wang Zhenpeng entre 1310 et 1323.

Notes et références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de la page de Wikipédia en anglais intitulée « Architectural painting » (voir la liste des auteurs).

  1. Muller 2013, p. 20.
  2. Fredericksen 1988, p. 21.
  3. (en) Gustav Friedrich Waagen, Handbook of Painting: The German, Flemish, and Dutch Schools., John Murray, (lire en ligne), p. 245.
  4. Chung 2004.

Annexes

Bibliographie

  • (en) Anita Chung, Drawing Boundaries: Architectural Images in Qing China, University of Hawaii Press, (ISBN 9780824826635, lire en ligne).
  • (en) Burton B. Fredericksen, Masterpieces of Painting in the J. Paul Getty Museum: Second Edition, Getty Publications, (ISBN 9780892361373, lire en ligne), p. 21.
  • Bernard Maillet, Intérieurs d'églises : La peinture architecturale des écoles du nord (1580-1720), Petraco-Pandora, , 560 p. (ISBN 978-9053253373).
  • (en) Sheila D. Muller, « Architectural painting », dans Dutch Art: An Encyclopedia, Routledge, (ISBN 9781135495749, lire en ligne), p. 20.
  • Portail de la peinture
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.