Pescara

Pescara est une ville et une commune italienne de la province du même nom, dans la région des Abruzzes.

Pescara

Héraldique

Pescara.
Administration
Pays Italie
Région Abruzzes 
Province Pescara 
Maire Carlo Masci (FI)
2019-
Code postal 65100
Code ISTAT 068028
Code cadastral G482
Préfixe tel. 085
Démographie
Gentilé pescaresi (fr) pescarais/e
Population 121 325 hab. (31-12-2013[1])
Densité 3 500,76 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 28′ 00″ nord, 14° 13′ 00″ est
Altitude Min. 4 m
Max. 4 m
Superficie 3 300 ha = 33 km2
Divers
Saint patron San Cetteo
Fête patronale 10 octobre
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Abruzzes
Pescara
Géolocalisation sur la carte : Italie
Pescara
Géolocalisation sur la carte : Italie
Pescara
Liens
Site web http://www.comune.pescara.it

    Géographie

    Situation

    Pescara est établie sur les bords de la mer Adriatique, à l'embouchure du fleuve Aterno-Pescara. Située à 210 km de Rome, c'est la principale agglomération des Abruzzes, au sein d'une conurbation la reliant à Chieti.

    Importante station balnéaire, elle bénéficie d'un climat méditerranéen aux étés chauds et secs et aux hivers doux et humides, avec d'importants vents marins.

    Hameaux

    Les différents hameaux de la commune sont : Colle della Pietra, Colle di Mezzo, Colle Marino, Colle San Donato, Collescorrano, Fontanelle, Fontanelle Alta, Madonna del Fuoco, San Donato, San Silvestro, San Silvestro Spiaggia et Santa Filomena.

    Communes limitrophes

    Toponymie

    À l'époque romaine, le nom de la ville est Aternum[2]. Le nom Pescara est tiré de celui du fleuve Piscarius dont l'embouchure était réputée riche en poissons. En dialecte des Abruzzes, le nom est Pescàre. Il existe une forme en français Pesquaire[3].

    Histoire

    La cathédrale de San Cetteo.
    Le bâtiment gouvernemental.

    Les premiers habitants de Pescara s'établissent sur le site dans l'Antiquité sur les rives du fleuve Aterno-Pescara, près de l'embouchure, formant une ville nommée Vicus Aterni, puis Aternum et Ostia Aterni. Vers l'an 1000, la localité prend le nom de Piscaria, en référence à cette zone très poissonneuse.

    La cité est marquée par les conquêtes normandes en 1140 et de Charles Quint au XVIe siècle. Une période plus florissante lui succède au XVIIe siècle, tant sur le plan économique que démographique. Lors des guerres napoléoniennes, Pescara est une importante place forte militaire pour les Français.

    Au XIXe siècle, elle est au cœur des luttes pour l'unification de l'Italie, alors qu'elle se situe dans le royaume de Naples.

    Le , en pleine période mussolinienne, un décret permet la réalisation d'une véritable ville[pas clair][Laquelle ?] au sein de la province de Pescara. Les bombardements de 1943 tuent 3 000 personnes et détruisent une partie de la ville.

    Pescara se développe beaucoup ces dernières décennies, s'affirmant comme une importante métropole régionale de la côte Adriatique, à l'économie diversifiée mais avec une importante fonction touristique.

    Politique et administration

    Administration municipale

    Les maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    5 décembre 1993 4 décembre 1994 Mario Collevecchio PDS  
    4 décembre 1994 8 juin 2003 Carlo Pace AN Professeur d'université, ingénieur
    8 juin 2003 5 janvier 2009 Luciano D'Alfonso DL puis PD  
    5 janvier 2009 7 juin 2009 Camillo D'Angelo PD  
    7 juin 2009 15 juin 2014 Luigi Albore Mascia PDL puis liste civique  
    16 juin 2014 En cours Marco Alessandrini PD Avocat
    Les données manquantes sont à compléter.

    Jumelages

    Population et société

    Évolution démographique

    Habitants recensés

    Sport

    Culture et patrimoine

    Personnalités liées à la commune

    Voir aussi

    Notes et références

    1. (it) Statistiques démographiques de Pescara pour l'année 2013 sur le site de l'ISTAT.
    2. (en) John et Thomas Dymock Bibliotheca classica: or, A classical dictionary, Londres, 1833, p. 120
    3. J. F. Schnakenburg Dictionnaire orthographique de Géographie universelle, Leipzig, 1835, p. 315
    • Portail des Abruzzes
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.