Peter L. Hagelstein

Peter L. Hagelstein est un chercheur au Laboratoire de recherche de l'Électronique (RLE) et professeur associé au MIT aux États-Unis.

Peter Hagelstein
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Biographie

Il a reçu un baccalauréat ès sciences et une maîtrise en sciences en 1976 puis un doctorat en Philosophie en génie électrique au MIT en 1981. Il a été un membre du personnel du Laboratoire national de Lawrence Livermore de 1981 à 1985 avant de rejoindre l'équipe des professeurs du Département de Génie Électrique et d'Informatique en 1986.

Ses premiers travaux ont porté sur les rayons ultraviolet et le laser à rayons X, la structure relativiste de l'atome, la physique des collisions d'électrons, l'autoionization (en) et le processus de recombinaison de la double ionization (en), la cinétique des plasmas, le rayonnement et sur les simulations physiques à grande échelle. Il a reçu le Prix Ernest-Orlando-Lawrence en 1984 pour son innovation et sa créativité sur la physique du laser à rayons X. Tout en travaillant au Lawrence Livermore National Laboratory il est le pionnier dans le travail ayant abouti à la création du premier laser à rayon X, invention ayant eu un caractère crucial dans la défense stratégique des États-Unis, communément appelé "Star Wars"[1].

En 1989, il a commencé à enquêter sur la fusion froide (aussi appelés réactions nucléaire à basses températures ) dans l'espoir de faire une percée similaire à ses recherches sur les rayons X laser. Entre 1989 et 2004, le domaine est devenu discrédité aux yeux de nombreux scientifiques. En raison de sa participation à ce domaine controversé il n'a pas atteint en 2004 la chaire de professeur et il a perdu son propre laboratoire[2].

Ses récents efforts ont inclus l'invention de semi-conducteurs qui pourraient permettre une production d'électricité abordable à partir d'une variété de sources d'énergie[3],[4] ainsi que la poursuite de ses recherches sur la fusion froide. Hagelstein est le co-auteur d'un nouveau manuel, Introduction Appliquée Quantique et de la Mécanique Statistique, et a présidé la Dixième Conférence Internationale sur la Fusion Froide en 2003[5].

Références

  1. (en) William J. Broad, Star warriors: a penetrating look into the lives of the young scientists behind our space age weaponry, Simon and Schuster, (ISBN 978-0-671-54566-6)
  2. (en) Beth Daley, « Heating up a cold theory », The Boston Globe,
  3. (en) Kenneth Chang, « A Practical Way to Make Power From Wasted Heat », The New York Times,
  4. (en) David L. Chandler, « Turning heat to electricity », MIT,
  5. (en) Jeff Hecht, « Is Cold Fusion Heating Up? », Technology Review, sur Technology Review, MIT,
  • Portail de la physique
  • Portail de l’énergie
  • Portail des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.