Philippe II de Bade

Philippe II de Bade (Philipp von Baden), né le à Baden-Baden, décédé le à Baden-Baden[1], fut margrave de Baden-Baden de 1571 à 1588.

Pour les articles homonymes, voir Philippe II.
Philippe II de Bade
Titre de noblesse
Margrave
Biographie
Naissance
Décès
(à 29 ans)
Baden-Baden
Sépulture
Stiftskirche (d)
Activité
Dirigeant
Famille
Père
Mère
Fratrie
Jakob de Bade (en)
Anna Maria of Baden (en)
Marie de Baden (d)

Biographie

Fils de Philibert de Bade et de Mathilde de Bavière, Philippe II fut élevé avec sa sœur Jacqueline à la cour de son oncle Albert V de Bavière. Il reçut une solide éducation dans la religion catholique et fit ses études à l'université d'Ingolstadt.

Son père protestant assura à chacun de ses sujets la liberté du culte. Mais il en fut tout autrement lors du décès de Philibert de Bade. Sa mère et sa sœur Jacqueline de Bade toutes deux catholiques très ferventes influencèrent le jeune Philippe II. Peu à peu le jeune marquis limita la liberté de culte dans son comté. Il obligea ses sujets à respecter les rites catholiques sous peine de graves punitions.

En 1579 Philippe II améliora le château et fit ériger la chapelle, la cuisine, l'orangerie de style Renaissance. Il orna ce château avec une magnifique collection d'instruments de musique. Mais ce château causa d'énormes frais. Pour combler le déficit, il augmenta les impôts.

Philippe II ordonna la chasse aux sorcières. Lors d'une chasse aux sorcières en 1580, dix-huit femmes furent brûlées à Rastadt, Baden-Baden et Kuppenheim.

Philippe II mourut sans héritiers, son cousin germain Édouard Fortunatus de Bade-Bade lui succéda.

Références

Bibliographie

  • Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe,depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman, Israël, 1966, Chapitre VIII. « Généalogie de la Maison de Bade, II. » tableau généalogique no 105 (suite).
  • Jiří Louda & Michael Maclagan, Les Dynasties d'Europe, Bordas, Paris 1981 (ISBN 2040128735) « Bade Aperçu général », Tableau 106 & p. 210.

Liens externes

  • Portail du Saint-Empire romain germanique
  • Portail de la monarchie
  • Portail de la Renaissance
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.