Pierre Chappuis

Pierre Chappuis est un poète et critique littéraire suisse né à Tavannes en 1930.

Pierre Chappuis
Naissance
Tavannes
Nationalité Suisse
Activité principale
écrivain, critique littéraire
Distinctions

Biographie

Après avoir fréquenté le gymnase de La Chaux-de-Fonds et obtenu son certificat de maturité, Pierre Chappuis poursuit des études de Lettres à l’Université de Genève. Sa licence en poche, Pierre Chappuis se consacre, entre 1952 et 1993, à l’enseignement du français et de l’histoire au gymnase de Neuchâtel (aujourd'hui Lycée Denis de Rougemont).

Auteur de poésie tant en vers qu’en prose, il œuvre longtemps dans l’ombre. Son premier recueil de poèmes: « Ma femme ô mon tombeau aux éditions » paraît en 1969 aux éditions Robert à Moutier. Après cette première publication, les recueils de poésie et collaborations s'enchaînent. Mêlant ses textes aux gravures ou photographies de tiers, Pierre Chappuis a ainsi publié aux côtés de différents artistes comme dans: « Excavations » en partenariat avec Dominique Lévy, « Paysage dit du château au crépuscule » avec A. E. Yersin, « Ligne mouvante » avec Henriette Grindat ou encore « Un jour, trois jours, trois autres jours » avec Jean-Edouard Augsburger. Pierre Chappuis travaille aussi, en tant que critique littéraire, pour différentes revues : La Gazette de Lausanne, La Nouvelle revue française ou La Quinzaine littéraire mais il est tout particulièrement proche, comme Pierre-Alain Tâche, Anne Perrier et Pierre Voélin, de La Revue de Belles-Lettres. L'œuvre poétique de Pierre Chappuis comprend de nombreux recueils mais aussi deux essais (consacrés à Michel Leiris et à André du Bouchet). Si, dès 1990, Pierre Chappuis est édité chez José Corti à Paris, il garde des liens avec la Suisse romande et notamment avec les éditions de La Dogana et Empreintes.

Pierre Chappuis vit aujourd’hui à Neuchâtel.

Publications

  • Ma femme ô mon tombeau (Moutier : éd. Robert, 1969)
  • Michel Leiris, (Paris : Seghers, 1973)
  • Distance aveugle (Moutier : éd. Robert, 1974)
  • L’Invisible parole (La Galerne, 1977)
  • André du Bouchet (Paris : Seghers, 1979)
  • Rumeur évanouie (Neuchâtel : La Vieille presse, 1980)
  • Hier devant moi (Losne : T. Bouchard, 1980)
  • Douze exercices de rythme (Neuchâtel : H. Quellet, 1980)
  • Décalages (Genève : La Dogana, 1982)
  • Éboulis et autres poèmes (Fontenay-sous-Bois : Liasse, 1984)
  • Un cahier de nuages (Fribourg : Le feu de nuict, 1989)
  • Soustrait au temps (Renens : Éditions Empreintes, 1990)
  • Moins que glaise (Paris : José Corti, 1990)
  • Soustrait au temps : fantaisies en guise de "Maerchenbilder" (Lausanne : Ed. Empreintes, 1990)
  • La Preuve par le vide (Paris : José Corti, 1992)
  • D’un pas suspendu (Paris : José Corti, 1994)
  • Des parenthèses de soleil & de vent (Losne : T. Bouchard, 1995)
  • Dans la foulée (Renens : Éditions Empreintes, 1996)
  • Pleines marges (Paris : José Corti, 1997)
  • Le Biais des mots (Paris : José Corti, 1999)
  • Distance aveugle (Paris : José Corti, 2000)
  • À portée de la voix (Paris : José Corti, 2002)
  • Le Noir de l'été (Genève : La Dogana, 2002)
  • Deux essais : Michel Leyris, André du Bouchet (Paris : José Corti, 2003)
  • Tracés d’incertitude (Paris : José Corti, 2003)
  • Mon murmure, mon souffle (Paris : José Corti, 2005)
  • Dans la foulée (Paris : José Corti, 2007)
  • La Rumeur de toutes choses (Paris : J. Corti, 2007)
  • Comme un léger sommeil (Paris : José Corti, 2009)
  • De l'un à l'autre (Genève : La Baconnière/Arts, 2010)
  • Muettes émergences (Paris : José Corti, 2011)
  • Entailles (Paris : José Corti, 2014)
  • Dans la lumière sourde de ce jardin (Paris : José Corti, 2016)
  • Battre le briquet (Paris : José Corti, 2018)

Distinctions

Notes et références

  1. « Distinction canadienne pour l'écrivain Pierre Chappuis », L´Express, , p. 4 (lire en ligne)
  2. Pascal Béguin, « Littérature: hommage de l'Institut neuchâtelois au poète Pierre Chappuis », L´Impartial, , p. 3 (lire en ligne)
  3. « Vibrant hommage à deux poètes de renom », L´Impartial, , p. 13 (lire en ligne)
  4. Alexandre Caldara, « Une lente maturation », L´Impartial,, (lire en ligne)

Voir aussi

Bibliographie

  • Bevan, David G. (1986). Pierre Chappuis (Écrivains d'aujourd'hui : la littérature romande en vingt entretiens). Lausanne. p. 43-50.
  • Buchs, A., Lüthi, A., & Chappuis, P. (2014). Présences de Pierre Chappuis (Universités). Paris : Orizons.
  • Chappuis, P., Geninasca, J., Gendre, A., & Siron, A. (1999). Pierre Chappuis (La revue de Belles-Lettres 1999, 3/4). Genève : Société de Belles-Lettres.
  • Chappuis, Tâche, Voélin, & Wandelère. (1998). Quatre poètes : Pierre Chappuis, Pierre-Alain Tâche, Pierre Voélin, Frédéric Wandelère (Poche Suisse 172). Lausanne : Ed. L'Âge d'homme.
  • Francillon, R., Corbellari, A., Jaquier, C., & Vallotton, F. (2015). Histoire de la littérature en Suisse romande (Nouvelle éd. / publ. sous la dir. de Roger Francillon. ed.). Genève : Zoé, p. 1320-1321.

Liens externes

  • Portail arts et culture de la Suisse
  • Portail de la poésie
  • Portail de la littérature francophone
  • Portail du canton de Neuchâtel
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.