Pierre Gignoux

Pierre Gignoux père et fils sont des maîtres ferronniers actifs à Genève au début du XVIIIe siècle.

Pour les articles homonymes, voir Gignoux.
Pierre Gignoux
Biographie
Naissance
Décès
Activité

Biographie

Pierre Gignoux père (né vers 1646) est reçu habitant à Genève le et est mort dans cette même ville le , âgé de 70 ans, tandis que son fils, portant le même prénom (né vers 1681) décède le , à 72 ans. Tous deux sont des maître ferronniers huguenots. Le père, venu d’Uzès, s’est établi à Genève en 1705. Lui et son fils sont à l’origine de remarquables ferronneries en Suisse romande, qui frappent par leur virtuosité. Tous deux ont été signalés déjà par Rudolf Füssli dans son Allgemeines Künstlerlexikon (1763 et 1779, réédité par la suite)[1].

Gignoux père et fils ont publié : Divers ouvrages de serrurerie, comme balcons, rampes descalier, consolle, porte de fer, desus de porte, seintre portanseigne / le tout invantez et fait et gravet par Pierre Gignoux, père et fils, mestre serruriers, Genève 1713[2].

Sans doute existait-il des copies antérieures de ces planches, puisque la ville de Vevey, planifiant la construction de son hôtel de ville, achète en 1702 déjà douze estampes « pour avoir des modèles pour les grilles du balcon soit de l’escalier »[3]. La balustrade exécutée selon ces modèles par des artisans locaux correspond en tous points aux modèles republiés en 1713.

Bibliographie

  • Johann Rudolf Füssli, Allgemeines Künstler Lexikon, II, Zurich 1806, p. 442 (googlebooks: )
  • Le Fer Forgé : documents artistiques de ferronnerie ancienne du Moyen-âge à la fin du XXVIIIe siècle, Paris 1953, introduction Henri Clouzot, p. XXIV.
  • Carl Brun, Dictionnaire des artistes suisses, Frauenfeld 1905-1917, I, p. 576.
  • Dictionnaire historique et biographique de la Suisse, Neuchâtel 1921-1934, t. III (1926), p. 413.
  • Paul Bissegger, « Vevey : boucherie, hôpital, tour Saint-Jean et hôtel de ville. L’administration communale dans tous ses états », Monuments vaudois, vol. 6, , p. 5-30 (ISSN 1664-3011).

Références

  1. Accessible en ligne:
  2. Bibliothèque de Genève, BGE F 701 (2).
  3. Paul Bissegger, « Vevey : boucherie, hôpital, tour Saint-Jean et hôtel de ville. L’administration communale dans tous ses états », Monuments vaudois, vol. 6, , p. 5-30 (ISSN 1664-3011).
  • Portail du travail et des métiers
  • Portail de la Suisse
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.