Pierrefitte-Nestalas

Pierrefitte-Nestalas est une commune française située dans le département des Hautes-Pyrénées, en région Occitanie. Située en amont du Gave de Pau, juste au sud d'Argelès-Gazost, c'est la ville-centre de l'unité urbaine de Pierrefitte-Nestalas, la plus petite agglomération du département.

Pour les articles homonymes, voir Pierrefitte.

Pierrefitte-Nestalas

La mairie de Pierrefitte-Nestalas.

Blason
Administration
Pays France
Région Occitanie
Département Hautes-Pyrénées
Arrondissement Argelès-Gazost
Canton La Vallée des Gaves
Intercommunalité Communauté de communes Pyrénées Vallées des Gaves
Maire
Mandat
Noël Pereira-da Cunha
2014-2020
Code postal 65260
Code commune 65362
Démographie
Population
municipale
1 139 hab. (2017 )
Densité 647 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 57′ 43″ nord, 0° 04′ 21″ ouest
Altitude Min. 452 m
Max. 701 m
Superficie 1,76 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées
Pierrefitte-Nestalas
Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées
Pierrefitte-Nestalas
Géolocalisation sur la carte : France
Pierrefitte-Nestalas
Géolocalisation sur la carte : France
Pierrefitte-Nestalas

    Précédemment nommée « Nestalas », elle prend la dénomination de « Pierrefitte-Nestalas » en 1901.

    Géographie

    Pierrefitte-Nestalas vue depuis Hautacam.
    Vue en été.

    Localisation

    La commune de Pierrefitte-Nestalas est située dans les Hautes-Pyrénées, en Lavedan, en rive gauche du gave de Pau, ici également appelé gave du Lavedan, entre Argelès-Gazost et Luz-Saint-Sauveur, sur la route départementale 921b. Elle est bordée au sud par le gave de Cauterets qui la sépare de Soulom.

    L'altitude minimale, 452 mètres, se situe à l'est, là où le gave de Pau quitte le territoire communal et entre sur Beaucens. L'altitude maximale est atteinte à l'extrême sud-ouest, en limite des communes de Soulom et d'Uz.

    Communes limitrophes

    Pierrefitte-Nestalas est limitrophe de six autres communes.

    Carte de la commune de Pierrefitte-Nestalas et des proches communes.
    Communes limitrophes de Pierrefitte-Nestalas[1]
    Saint-Savin Adast Beaucens
    Uz Villelongue
    Soulom

    Géologie et relief

    Hydrographie

    Le Gave de Cauterets rejoint le Gave de Pau en limite sud-est de la commune.
    Le ruisseau de Batz traverse la commune d’ouest en est.

    Climat

    La commune jouit d'un climat montagnard caractérisé par des étés doux (température moyenne de 25 °C) et des périodes de beaux temps. Parfois des orages éclatent sous formes de fortes averses, imprévues et violentes. Quant aux hivers, ils sont frais ou froids avec des températures de 3 °C en moyenne, et souvent humides avec de fréquentes dépressions en provenance de l'Atlantique amenant de la pluie.

    Voies de communication et transports

    Toponymie

    Extrait de la carte de Cassini (entre 1756 et 1789) situant Pierrefitte-Nestalas au sud d'Argelès-Gazost

    Pierrefitte : est composé de l'occitan pèira qui veut dire « pierre » et hitte qui était la délimitation d'un domaine seigneurial, ici celui d'Argelès-Gazost.

    Nestalas : signifie qui est la jonction des nestes, c'est-à-dire des ruisseaux des montagnes.

    Nom occitan : Pèirafita - Nestalàs.

    Histoire

    La commune de Nestalas, canton et arrondissement d'Argelès-Gazost dans le département des Hautes-Pyrénées, est autorisée, à prendre la dénomination de « Pierrefitte-Nestalas », par le décret du [2].

    Politique et administration

    Intercommunalité

    Pierrefitte-Nestalas fait partie de la communauté de communes de la Vallée de Saint-Savin, créée en , qui réunit sept communes.

    Tendances politiques et résultats

    Liste des maires

    Liste des maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    Les données manquantes sont à compléter.
        René Pujo    
        Louis Gaye    
    mars 2001 En cours Noël Pereira-da Cunha PRG Président de la communauté de communes Pyrénées Vallées des Gaves depuis 2017

    Démographie

    L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

    En 2017, la commune comptait 1 139 habitants[Note 1], en diminution de 5,79 % par rapport à 2012 (Hautes-Pyrénées : -0,14 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

    Évolution de la population  [modifier]
    1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
    503443468425489509553528506
    1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
    517523527569605636765722701
    1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
    9037821 1729229131 0169111 1801 577
    1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
    2 1722 0541 6191 5271 3221 2601 2841 2861 209
    2017 - - - - - - - -
    1 139--------
    De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
    (Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
    Histogramme de l'évolution démographique

    Jumelages

    Depuis 2016, Pierrefitte-Nestalas est jumelé à la commune de Froidfond, en Vendée.

    • Pour l'occasion, la municipalité vendéenne a baptisé sa nouvelle salle des sports et des associations : Salle Pierrefitte-Nestalas [7].
    • Le , une Esplanade Froidfond a été inaugurée à Pierrefitte-Nestalas, elle est située face à la gare [8].

    Économie

    Culture locale et patrimoine

    Lieux et monuments

    Héraldique

    Blasonnement :
    D'argent au mont de sinople sommé d'une peyrehitte (rocher) de sable accostée de deux noyers aussi de sinople, au chef de gueules chargé d'une fleur de lys d'or accostée de deux corneilles afrontées du même[12].
    Commentaires : ce blason est officiel (vérifié auprès de la mairie).

    Personnalités liées à la commune

    Anecdotes

    C'est à partir du minerai de blende des mines de Pierrefitte que le Français Paul-Émile Lecoq de Boisbaudran découvrit l'élément chimique no 69 : le gallium, en 1875.

    Voir aussi

    Articles connexes

    Liens externes

    Notes et références

    Notes

    1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

    Références

    1. Carte IGN sous Géoportail
    2. « Partie officielle », Journal officiel de la République française, , p. 7250 (lire en ligne, consulté le 13 novembre 2016).
    3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
    4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
    5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
    6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
    7. Ouest-France : https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/froidfond-85300/la-salle-pierrefitte-nestalas-inauguree-un-acte-fort-4383078
    8. Sophie Chabanne, La Nouvelle République / La Dépêche : https://www.ladepeche.fr/2019/09/13/inauguration-de-lesplanade-froidfond,8410689.php
    9. « Église », notice no PA00095408, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 8 juin 2012.
    10. « Bénitier », notice no PM65000389, base Palissy, ministère français de la Culture, consultée le 8 juin 2012.
    11. Aquarium tropical de Pierrefitte-Nestalas, consulté le 12 juin 2012.
    12. Passion Bigorre
    • Portail des Hautes-Pyrénées
    • Portail des Pyrénées
    • Portail des communes de France
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.