Pietra bigia

La pietra bigia est un terme italien pour désigner une pierre de roche calcaire de couleur marron, similaire chimiquement à la pietra serena, qui provient principalement des carrières de Fiesole en Toscane.

Finestra inginocchiata au Palazzo di Sforza Almeni ; l’appui présente le typique aspect sablonneux de la pietra bigia.

Description

Elle fait partie des trois pierres canoniques utilisées dans l'architecture florentine, avec la pietra forte et la pietra serena. Et même si elle n'atteint pas la diffusion des deux autres, elle est bien présente dans l'aire toscane. Déjà utilisée durant la période étrusco-romaine, elle trouve son usage maximum à la Renaissance en particulier dans la réalisation de colonnes et d'éléments décoratifs architectoniques de divers palais florentins. Ressemblant à la pietra forte et d'un coût inférieur, elle est plus facile à travailler que la pietra serena.

Aujourd'hui, la pierre souffre de dégradations causées par la pollution atmosphérique, en particulier de décohésion dans sa structure qui se manifeste par un aspect poudreux en surface, cependant rare est son exfoliation.

Agostino del Riccio, en 1597, la recommande pour la conception des finestre inginocchiate[1].

Notes et références

  1. Agostino del Riccio, Istoria delle pietre, 1597. Reproduction intégrale du manuscrit de la Biblioteca Riccardiana aux Éditions SPES - 1977, Florence. (ISBN 9788872420010)

Sources

Voir aussi

  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail des minéraux et roches
  • Portail de l’Italie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.