Pietra serena

Pietra serena est l'expression italienne qui désigne une roche de grès, gris foncé, un micaschiste, dont la dureté relative permet la réalisation de colonnes monolithiques[1] qui provient principalement des carrières de la commune de Firenzuola, province de Florence, en Toscane.

Autel en pietra serena du XIe siècle - Panzano in Chianti.

Origine

Autrefois, elle était aussi extraite des carrières - aujourd’hui fermées - de la commune de Fiesole. Son aspect présente des nuances de teinte de gris clair à gris bleuté. Son point faible est sa faible résistance aux agents atmosphériques extérieurs. Les premiers signes d’une dégradation se manifestent généralement par une exfoliation mais aussi par des fissures. Elle peut être travaillée de différentes manières : ciselée, polie, bouchardée, rayée, sablée.

Elle est typique des édifices florentins de la Renaissance, et Brunelleschi est le premier architecte à l’avoir utilisée abondamment dans ses constructions en complément de la pietra forte. Elle est habituellement utilisée dans la sculpture et comme éléments décoratifs architecturaux dans les colonnes, les corniches et les ogives.

Notes et références

  1. a contrario de la pietra forte

Voir aussi

Articles connexes

  • Pietra forte, pierre détritique, de grès micacé, pour les palais et églises (comme le style bugnato du Palais Pitti)
  • Pietra d'Istria (pierre d'Istrie), pierre résistante à l'usure de l'eau de mer (utilisée en blocage dans la lagune de Venise).
  • Pietra bigia, pierre utilisée dans les éléments décoratifs architectoniques des palais florentins.
  • Pietra fetida, pierre d'une odeur forte et désagréable due à ses composantes soufrées (sarcophages étrusques de Chiusi).

Liens externes


  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail de la Renaissance
  • Portail de l’Italie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.