Piper PA-18

Le Piper PA-18 ou Piper Super Cub est le digne successeur du J-3. Plus spacieux, plus puissant, il remplace le J-3 à partir de 1949, et quoique techniquement complètement démodé, il restera en production chez Piper jusqu'en 1994 ce qui en fait un des records de durée de production.

Piper PA-18

Constructeur aéronautique Piper Aircraft
Type Avion léger d'entraînement,
de liaison et de reconnaissance
Nombre construit 10 576
Motorisation
Moteur 1 Continental A-90 de 90 à 180 ch
Dimensions
Envergure 10,76 m
Longueur 6,83 m
Hauteur 2,042 m
Surface alaire 16,47 m2
Nombre de places 2 en tandem
Masses
Masse à vide 370 kg
Masse maximum 680 kg
Performances
Décollage 230 m
Atterrissage 225 m
Vitesse de croisière 172 km/h
Vitesse maximale (VNE) 216 km/h
Vitesse de décrochage 70 km/h
Distance franchissable 575 km

Les origines

Après la Seconde Guerre mondiale, Piper reprend la production civile du J-3 et lance plusieurs dérivés, biplaces PA-11, triplaces PA-12 et même quadriplaces PA-14. Ces avions n'auront qu'un succès mitigé, du fait de leur conception d'avant-guerre devenue anachronique, et Piper se tournera vers d'autres gammes plus modernes : Le PA-20 Pacer puis le PA-22 Tri Pacer qui marque le passage au train tricycle en 1950, suivi du PA-28 Cherokee à aile basse en 1961. Cependant, parallèlement à ces nouveautés, le PA-18 est le dernier développement du Cub et reste en production sans changement notable de 1949 jusqu'en 1994. Il suivra l'exemple de son grand frère le J-3 en ayant également des versions militaires de reconnaissance et de liaison, le L-18 ou PA-19.

Le Super Cub, tout particulièrement dans ses versions les plus puissantes peut être équipé de flotteurs et transformé en hydravion. On peut également l'équiper de skis pour atterrir sur des surfaces enneigées, le Super Cub est un avion de montagne particulièrement apprécié. Il a aussi servi de remorqueur de planeurs.

Plusieurs motorisations seront disponibles au cours du temps :

  • Initialement un Continental C-90 de 90 ch (PA-18-90) et un Lycoming O-235 de 108 ch (PA-18-105).
  • À partir de 1952, un Lycoming O-290 de 135 ch (PA-18-135)
  • À partir de 1955, un Lycoming O-320 de 150 ch (PA-18-150)

Les particularités

Par rapport au J-3, le PA-18 se distingue par les points suivants :

  • Cabine plus spacieuse héritée du PA-14 quadriplace.
  • Longeron d'aile métallique.
  • Volets.
  • Réservoirs d'essence dans les ailes de plus grande capacité conférant une autonomie supérieure.
  • Place pilote à l'avant.
  • Capot-moteur entièrement caréné.
  • Puissance augmentée, de 90 jusqu'à 150 ch (Sur une série particulière le montage d'un moteur de 180 ch est autorisé).
  • Charge utile augmentée permettant d'emporter sans problèmes deux personnes plus des bagages.

Production

Piper Super Cub
Piper PA-18 sur la Rosablanche

Le PA-18 a été en production ininterrompue chez Piper de 1949 à 1981 avec un total de 10 224 exemplaires produits. En 1982, Piper revend la licence de fabrication à la société texane WTA qui en fabrique 250 de 1982 à 1988. En 1988, Piper reprend la production à un rythme beaucoup plus faible, et 102 exemplaires sont produitss jusqu'à l'arrêt définitif de la production en 1994. Depuis, plusieurs dérivés ont été conçus et fabriqués par d'autres firmes, dont le PA-18 Top Cub de la société Cub Crafter dans l'État de Washington, qui est toujours en production aujourd'hui.

Le Super Cub est également fabriqué en version militaire sous les désignations L-18 et L-21. L'ALAT française l'utilise notamment lors de la guerre d'Algérie sous la dénomination PA-19.

Opérateurs

États-Unis

France

Suisse

Caractéristiques techniques supplémentaires (Modèle 90 ch)

Voir aussi

  • Portail de l’aéronautique
  • Portail de l’histoire militaire
  • Portail des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.