Planeur Wright de 1902

Le planeur Wright de 1902 est l'aboutissement du travail réalisé sur les planeurs par les frères Wright depuis 1899. C'est la première machine volante pilotée sur les trois axes, en tangage, en roulis (par vrillage de l'aile) et en lacet, capable d'effectuer un changement de direction contrôlé. Bien que cela soit rarement souligné, la « pilotabilité » de ce planeur représente en fait l'avancée majeure des frères Wright aux débuts de l'aviation, notamment par rapport aux machines de Clément Ader. "Le problème du vol était en soi résolu.", "Il n'y eut plus de découvertes d'aussi grande importance plus tard." [1]

Le planeur de 1902

Constructeur Frères Wright
Premier vol septembre 1902
Équipage 1 personne
Dimensions
Envergure 9,75 m
Taux de chute minimal m/s
Version initiale du planeur de 1902 (avec double dérive fixe) piloté par Wilbur Wright
Wilbur en virage à droite le 24 octobre 1902

La technique de vol

Les frères Wright ont réalisé des essais de différentes ailes dans leur mini soufflerie pendant l'hiver 1901-1902. Ces essais ont montré l'avantage d'une aile plus allongée que celle de leur planeur de 1901. Pour augmenter la portance et diminuer la traînée induite, l'envergure de l'aile a donc été augmentée, elle est passée de 6,70 à 9,75 mètres.
Les surfaces de stabilisation et de contrôle ont été modifiées. Pour contrôler le lacet inverse mis en évidence par les vols du planeur 1901, le planeur a été muni d'une dérive (deux plans verticaux) arrière fixe, mais plusieurs fois[2] the pilote était incapable de stopper le virage (unable to stop turning) et le planeur percutait le sol. " L'addition d'une surface arrière fixe aggravait le problème, et rendait la machine absolument dangereuse ". Les frères enlevèrent un des deux dérives, sans succès. La dérive fixe sera finalement remplacée par une surface mobile conjuguée à la commande de roulis. Avec cette modification, ils obtinrent un meilleur contrôle, mais l'instabilité spirale était toujours présente; " ce problème ne fut entièrement résolu qu'à la fin ", avec " l'addition de deux surfaces avant fixes ". Le contrôle en roulis restait obtenu comme en 1901 par « gauchissement » ou vrillage de la voilure[3].

Ayant effectué entre août et novembre 1902 environ sept à huit cents vols planés, d'une longueur de 150 à 190 mètres, ils arrivent progressivement à maîtriser l'instabilité de leur machine[4] et contrôler la trajectoire de vol de leur planeur[5].

L'avant-dernière marche

Capables de concevoir une machine qui porte son pilote, légèrement instable mais contrôlable, les frères Wright peuvent s'attaquer alors au problème de la propulsion pour réaliser le premier vol motorisé : ce sera le Flyer de 1903.

Références et sources

  1. Icare - les Frères Wright, Vols pour l'histoire, page 41
  2. ..., quand la machine commençait à glisser sur le côté ... Orville Wright, "How we invented the airplane", page 19
  3. Orville Wright, circa 1920, How we invented the airplane, page 19
  4. "... a machine that was mildly unstable in pitch." in AIAA 2001-3385,What the Wright brothers did and did not understand about flight mechanics, Fred Culick
  5. Icare no 147, « Les frères Wright », pages 27 à 41

Annexes

Articles connexes


  • Portail de l’aéronautique
  • Portail des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.