Polykastro

Polykastro (en grec) Πολύκαστρο est une petite ville de la Macédoine grecque, siège de la municipalité de Péonie du Nome de Kilkís.

Pour les articles homonymes, voir Kilkis.

Polykastro
(el) Πολύκαστρο
Administration
Pays Grèce
Périphérie Macédoine-Centrale
District régional Kilkís
Code postal 612 00
Indicatif téléphonique 2310
Immatriculation KI
Démographie
Population 7 064 hab. (2011[1])
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 59′ 43,4″ nord, 22° 34′ 17″ est
Altitude 280 m
Superficie 20 830 ha = 208,3 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grèce
Polykastro
Géolocalisation sur la carte : Grèce
Polykastro

    Géographie

    Elle se trouve sur l'ancienne route reliant Thessalonique à Evzonie, frontière nord de la Grèce. Elle est traversée par l'Axios.

    Histoire

    Habité depuis le Néolithique, à Axiochorion (Amydon) et Limnotopos (Carabia) ; à l'âge du bronze, entre 3500 et 3000 av. J.-C., les péoniens colonisèrent la région et firent d'Amydon leur capitale. Ils prirent part à la Guerre de Troyes avec leurs rois Pyræchmès et Astéropée. Au Ier siècle av. J.-C. la Paix romaine venue, la ville portait le nom de Trafiana ou Trafiani. En 1249 elle faisait partie de l'Empire de Nicée.

    Lors de la Première Guerre balkanique, le village fut pris par l'armée grecque et la majorité de la population bulgare émigra vers la Bulgarie.

    Il existe un mémorial en l'honneur des cinq alliés lors de la Première Guerre mondiale, stèle à cinq faces et bustes de Briand, Orlando, Venizelos, Pachitch et Lloyd Georges, chaque année une commémoration réuni ces pays plus la Russie.

    Depuis la réforme territoriale de 2011, elle est le siège de la Municipalité de Péonie.

    Personnalités

    • Anton Yugov (1904–1991), premier ministre de Bulgarie.
    • Alexandros Karathodoros, (1908–1981), ministre des transports de Grèce (1952–1954).

    Notes et références

    • D.M.Brancoff. "La Macédoine et sa Population Chrétienne". Paris, 1905, р.194-195.

    Liens externes

    • Portail de la Grèce
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.