Ponferrada

Ponferrada est une ville et une municipalité, capitale de la comarque de El Bierzo, dans la province de León, communauté autonome de Castille-et-León, au nord-ouest de l’Espagne. Elle avait 65788 habitants en 2017.

Ponferrada

Héraldique

Drapeau

Ponferrada, Château des Templiers
Administration
Pays Espagne
Communauté autonome  Castille-et-León
Province  Province de León
Comarque El Bierzo
Budget 75 801 692  (2008)
Maire
Mandat
Olegario Ramón (PSOE)
2019-2023
Code postal 24400
Démographie
Gentilé Ponferradino/a
Population 64 674 hab. ()
Densité 229 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 33′ 00″ nord, 6° 34′ 59″ ouest
Altitude 512 m
Superficie 28 300 ha = 283 km2
Distance de Madrid 378 km
Divers
Fondation XIe siècle, Pons Ferrata
Saint patron Virgen de la Encina
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Castille-et-León
Ponferrada
Géolocalisation sur la carte : Espagne
Ponferrada
Géolocalisation sur la carte : Espagne
Ponferrada
Liens
Site web www.ponferrada.org

    La ville est une étape sur le Camino francés et le point de départ du Camino de Invierno du Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.

    Géographie

    Ponferrada est situé à 80 km environ à l’ouest de León, au confluent du río Sil et de son affluent le río Boeza.

    Communes limitrophes

    Nord-ouest
    Camponaraya
    Nord
    Cabañas Raras et Cubillos del Sil
    Nord-est
    Congosto
    Ouest
    Carracedelo
    Est
    Castropodame et Molinaseca
    Sud-ouest
    Priaranza del Bierzo
    Sud
    Benuza
    Sud-est
    Molinaseca

    Localités voisines

    Nord-ouest
    Cuatrovientos (es)
    (municipio de Ponferrada)
    Nord
    Compostilla (es) et Columbrianos
    (municipio de Ponferrada)
    Nord-est
    Santo Tomás de las Ollas (es)
    (municipio de Ponferrada)
    Ouest
    La Placa (es)
    (municipio de Ponferrada)
    Est
    Urbanización Patricia (es)
    (municipio de Ponferrada)
    Sud-ouest
    Toral de Merayo (es)
    (municipio de Ponferrada)
    Sud
    San Lorenzo (es)
    (municipio de Ponferrada)
    Sud-est
    Campo
    (municipio de Ponferrada)

    Démographie

    Évolution démographique du municipio depuis 1991
    1991 1996 2001 2004 2008 2010
    59 948 61 575 62 175 65 111 67 969 68 767
    Évolution démographique du chef-lieu (casco urbano) du municipio
    2000 2001 2002 2003 2004 2005
    38 405 38 771 39 380 40 109 40 273 40 807
    2006 2007 2008 2009 2010 2011
    41 195 41 371 42 250 - - -

    Divisions administratives

    Le municipio de Ponferrada regroupe les trente-huit localités suivantes :

    • San Clemente de Valdueza (es)
    • San Cristóbal de Valdueza (es)
    • San Esteban de Valdueza (es)
    • San Lorenzo (Ponferrada) (es)
    • Santa Lucía de Valdueza (es)
    • Santo Tomás de las Ollas (es)
    • Toral de Merayo (es)
    • Urbanización Patricia (es)
    • Valdecañada (es)
    • Valdefrancos (es)
    • Villanueva de Valdueza (es)
    • Villar de los Barrios (es)

    Histoire

    Ponferrada est bâtie au confluent du río Sil et de son affluent le río Boeza. Sur la langue de terre formée par cette confluence, il y eut sans doute un habitat préhistorique[réf. nécessaire].

    Endroit stratégique proche de leur centre d'exploitation aurifère de Las Médulas, les romains y avaient installé un fort. Théodoric II (453-466) s'empara en 456 de la position et, quelques siècles plus tard, les musulmans l'occupèrent.

    Les pèlerins passaient en barque la Boeza avant que le pont Mascaron ne fût construit. Une profonde forêt de chênes verts et la difficulté d'un gué au fond d'un ravin, pour le Sil, faisaient que bien des pèlerins cherchaient ailleurs un passage plus aisé.

    En 1082, l'évêque d'Astorga Osmundo fit jeter, sur le Sil, le Pons ferratus, que signale Aimery Picaud dans son Guide du Pèlerin. Dans cette région de mines, on avait largement employé le fer pour cet ouvrage. À une époque où tous les ponts étaient de pierre ou de bois, cette richesse soulevait l'admiration. Le développement de Ponferrada fut tel qu'un « burgo del puente Boeza », existant au XIIe siècle près du pont Mascaron, concurrencé, disparut.

    Ponferrada se développa sous l'impulsion de Ferdinand II de León (1137-roi 1157-1188). En 1178, ce souverain invita l'Ordre du Temple à s'y installer afin de contrôler cet axe de passage que constitue le Bierzo et d'assurer la sécurité des pèlerins. Entre 1218 et 1282, les Templiers édifièrent, sur la rive gauche du Sil, la forteresse, qui s'étend sur plus de huit mille mètres carrés, et l'occupèrent jusqu'à la dissolution de leur ordre en 1312.

    Dotée d'un fuero (charte) au XIIe siècle, la ville eut quatre hôpitaux, San Làzaro et San Pedro, puis San Juan du XIIIe siècle, et en 1498, Isabelle la Catholique, accompagnée de sa sœur ainée Alicia Paella, dota la ville d'un hôpital de pèlerins, cet hôpital, appelé de la Reine, est situé rue de...l’Hôpital.

    À la suppression de l’Ordre du Temple la ville devint possession des familles d’Osorio, ou du comte le Lemos, jusqu'à ce que les Rois Catholiques l'aient réclamée, à la suite d'un conflit entre le Comte de Lemos et son fils, au XIVe siècle, après diverses batailles dans le château et la prise et la récupération successive de la place par chacun d'eux.

    Les Rois Catholiques ont décidé finalement que le château et la ville étaient leur propriété, acte qui a mis fin aux révoltes.

    Culture et patrimoine

    Pèlerinage de Compostelle

    Sur le Camino francés du Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, on vient de la localité de Campo, dans le même municipio de Ponferrada.

    La prochaine halte est la localité de Columbrianos, sans quitter le municipio de Ponferrada.

    Ponferrada est aussi le point de départ du Camino de Invierno, une route alternative à Saint-Jacques-de-Compostelle traditionnellement utilisé par les pèlerins médiévaux en hiver. C'est environ cinquante kilomètres de plus, mais cette route permet d'éviter les neiges d’O Cebreiro. La prochaine halte est Toral de Merayo, aussi dans le municipio de Ponferrada.

    Monuments religieux

    La Basilique de la Encina

    Située dans le centre historique de Ponferrada, c'est en 1572 que les premiers travaux de la Basilique de la Encina débutent sous la direction de l'architecte Juan de Alvear. En 1614, de nouveaux travaux sont entrepris et une tour est érigée. Son style architectural est renaissance et baroque. Une représentation de la sainte patronne de la ville, la Vierge de la Encina, se trouve à l'intérieur.

    L’église Santo Tomas de las Ollas.

    Cette église située entre les deux rivières, nommée aussi « de las Entrambasaguas » (d'entre deux eaux), possède une abside mozarabe.

    Le couvent des conceptionnistes

    Achevé en 1542.

    Patrimoine civil et naturel

    Le Château de Ponferrada

    Construit en 1178, le château templier de Ponferrada se situe sur une colline au confluent des rivières Boeza et Sil. Aujourd'hui, il constitue un attrait touristique majeur de la comarca de El Bierzo.

    El Hostal de la Reina

    Hôpital pour les pèlerins, fondé par les Rois catholiques.

    L'hôtel de ville

    Construit au XVIIe siècle

    Jumelage

    La ville de Ponferrada participe à l'initiative de jumelage promue notamment par l'Union européenne. À ce titre, elle a établi des liens avec la localité suivante :

    Pays Localité
    Mexique Pachuca de Soto[1]

    Galerie de photos

    Sports

    Ponferrada a accueilli les championnats du monde de cyclisme sur route 2014.

    Arrivées du Tour d'Espagne

    Sept arrivées du Tour d'Espagne ont eu lieu dans cette commune :

    Notes et références

    1. (es)www.diariodeleon.es Diario de León : Ponferrada diversificará su relación social y empresarial con Pachuca (article du 2 décembre 2005 ; consulté le 16 mars 2013)

    Voir aussi

    Articles connexes

    Liens externes


    Halte précédente
    (3,5 km à pied)
    Campo
    (Ponferrada)
    Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle

    (209 km jusqu'à Saint-Jacques-de-Compostelle)
    Camino francés

    Halte suivante
    (km à pied)
    Columbrianos
    (Ponferrada)


    • Portail de Castille-et-León
    • Portail de l’architecture chrétienne
    • Portail de la randonnée
    • Portail du catholicisme
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.