Position ouverte

Au jeu d'échecs, une position ouverte est le résultat d'une suite de coups où les pions centraux ont été échangés. Il en résulte premièrement que les colonnes, rangées et diagonales sont dégagées, et deuxièmement que la possibilité de combinaisons est accrue. Ce second point explique pourquoi il est mauvais d'ouvrir la position lorsqu'on accuse un retard de développement[1]. Il est à noter qu'une position ouverte peut résulter d'un début fermé, d'un début semi-fermé ou d'un début semi-ouvert (par exemple, la variante d'échange de la défense française : 1. e4 e6 2. d4 d5 3. exd5 exd5), et non nécessairement d'un début ouvert.

L'opposé d'une position ouverte est une position fermée (l'échange des pions du centre est longtemps différé) ; ici, le jeu de position remplace l'art combinatoire, la guerre de tranchées remplace la guerre de mouvement en terrain découvert. Un exemple de position fermée survient dans la Benoni tchèque : 1. d4 Cf6 2. c4 c5 3. d5 e5 4. Cc3 d6 5. e4[2].

Notes et références

  1. Cecil Purdy, Action chess : Purdy's 24 hours opening repertoire, Thinkers' Press, 2000, (ISBN 978-093865-979-2), p. 41.
  2. Jeremy Silman, Comment mûrir son style aux échecs, Échecs et Maths, 1998, (ISBN 978-1895525007), p. 344.
  • Portail des échecs
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.