Pratt & Whitney Canada PW200

Le Pratt & Whitney Canada PW200 est un turbomoteur et le nom d'une famille de moteurs développés spécifiquement pour les hélicoptères. Développés par le Canadien Pratt & Whitney Canada, il est entré en service dans les années 1990.

Pratt & Whitney Canada PW200
Constructeur Pratt & Whitney Canada
Utilisation Agusta AW109 Power
Bell 429
Eurocopter EC135
Sikorsky S-76
MD Explorer
Caractéristiques
Type Turbomoteur
Longueur 912 mm
Diamètre 50 mm
Masse 107,5 kg
Composants
Compresseur Centrifuge, à un étage
Chambre de combustion Annulaire, à flux inversé
Turbine • Régénération : 1 étage
• Puissance : libre, à 1 étage
Puissance maximale 561 eshp, soit 418 kW

Ces moteurs équipent les appareils de 670 opérateurs dans 79 pays[1]. Plus de 4 500 exemplaires ont été produits, totalisant plus de 8,5 millions d'heures de vol, dans des domaines aussi variés que les urgences médicales, le transport utilitaire, l'application des lois, le commerce et autres opérations[1].

Caractéristiques

Le PW200 est un turbomoteur d'une architecture extrêmement simple, avec un unique compresseur centrifuge entraîné par une turbine axiale à un étage, les deux éléments étant séparés par une chambre de combustion annulaire à flux inversé du même type que celle du PT6[1],[2]. Coaxial avec l'arbre du compresseur, un deuxième arbre relie une turbine de puissance à un étage à l'arbre de sortie du moteur, sur lequel est fixé une boîte à engrenages dépendant de l'aéronef équipé[2].

Le contrôle du moteur est assurée par une unité électronique, doublée d'une unité électromécanique en cas de défaillance de l'unité principale[1]. L'entrée d'air possède une grille pour éviter l'ingestion de débris[1].

Versions

  • PW205B : Démarré pour la première fois en 1987, ce moteur a volé dans un MBB Bo 105 en configuration bimoteur, à des fins de démonstration seulement[3] ;
  • PW206A : Puissance maximale continue de 550 eshp (410 kW)[4]. Utilisé par le MD-900 Explorer ;
  • PW206B : Puissance maximale continue de 431 eshp (321 kW)[4]. Utilisé par l'Eurocopter EC135 ;
  • PW206B2 : Puissance maximale continue de 431 eshp (321 kW)[4] ;
  • PW206C : Puissance maximale continue de 561 eshp (418 kW)[4]. Utilisé par l'Agusta AW109 Power ;
  • PW206E : Puissance maximale continue de 572 eshp (427 kW)[4]. Utilisé par le MD-900 Explorer ;
  • PW207C : Puissance maximale continue de 572 eshp (427 kW)[4] ;
  • PW207D : Puissance maximale continue de 572 eshp (427 kW)[4] ;
  • PW207D1 : Version du PW207 à la puissance accrue, avec une puissance maximale continue de 610 eshp (450 kW)[4] ;
  • PW207D2 : Version du PW207D1 doté d'un système de chauffage du carburant. Puissance maximale continue de 610 eshp (450 kW)[4] ;
  • PW207E : Puissance maximale continue de 572 eshp (427 kW)[4]. Utilisé par le MD-902 Enhanced Explorer ;
  • PW209T : Puissance maximale continue de 800 eshp (600 kW). Ce moteur, démarré pour la première fois en 1985 était prévu pour les montages à deux unités, désignés « Twin-pack ». Prévu pour le Bell 206LT TwinRanger, il a été abandonné en 1987[2] ;
  • PW210 : Version améliorée du PW200. Les améliorations concernent une plus faible consommation de carburant, un système de contrôle FADEC double canal, des émissions polluantes réduites et une augmentation de puissance de 800 à 1 000 eshp (750 kW)[5].

Applications

Notes et références

  1. (en) « PW200 », Pratt & Whitney Canada (consulté le 9 mai 2017)
  2. (en) « Canadian two-step », Flight International magazine, Flight Global/Archives, vol. 128, no 3982, , p. 26–29 (lire en ligne [PDF])
  3. (en) Sullivan et Milberry 1989, p. 300
  4. (en) « Type Certificate Data Sheet EA E.017 - PW206 & PW207 series engines » [PDF], European Aviation Safety Agency (EASA), (consulté le 9 mai 2017)
  5. (en) « PW210 », Pratt & Whitney Canada (consulté le 9 mai 2017)

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • (en) Kenneth H. Sullivan et Larry Milberry, Power: The Pratt & Whitney Canada Story, CANAV Books, , 319 p. (ISBN 0-921022-01-8 et 9780921022015, présentation en ligne)

Liens externes


  • Portail de l’aéronautique
  • Portail du Canada
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.